Author

Inès Straub

Après six mois de bataille boursière, le premier câblo-opérateur américain Comcast renonce à racheter les studios 21st Century Fox, laissant ainsi la voie libre à son concurrent Disney. Comcast a officiellement annoncé jeudi qu’il renonçait à surenchérir à l’offre de 71,3 milliards de dollars de Disney.  « Comcast n’a pas l’intention de continuer ses efforts pour acquérir les actifs de Twenty-First Century Fox » ont-ils annoncé dans un communiqué. Tous les voyants sont désormais au vert pour Disney, qui a reçu le mois dernier l’autorisation des autorités de la concurrence américaine pour le rachat du géant détenu par Rupert Murdoch. La seule condition est de vendre 22 chaînes locales sportives appartenant au groupe 21st Century Fox de façon à préserver la concurrence. Disney va donc mettre la main sur les studios de cinéma 20th Century Fox, la chaîne de télévision National Geographic et la participation de Fox dans le service de streaming Hulu. La chaîne…

modérateurs Facebook violences

Facebook a annoncé le retrait des fake news susceptibles de…

Seismic Games

Niantic a fait l’acquisition du développeur Seismic Games, le studio…

Les géants de la tech Facebook, Google et Twitter ont récemment été auditionnés devant le comité judiciaire du Parlement américain pour discuter des « pratiques de filtrage du contenu » et de censure sur les réseaux sociaux. Une occasion pour les républicains de les accuser de brider les contenus considérés comme conservateurs. Pendant près de trois heures, mardi 17 juillet, les représentants des trois sociétés ont répondu aux questions des parlementaires pour comprendre comment les médias sociaux filtrent les contenus offensants. Mais rapidement l’audition s’est transformée en procès, les républicains reprochant aux réseaux sociaux en question d’agir selon les intérêts des libéraux. « Le site [pro-Trump] Gateway Pundit a vu son trafic en provenance de Facebook chuter de 54 % ces dernières années. Comment l’expliquez-vous ? », a entre autres accusé le député républicain de l’Iowa Steve King. Les hauts dirigeants de Facebook, Google et Twitter ont reconnu l’imperfection de leur technique de filtrage, mais ont réfuté les accusations…

brexit campagne
Drone MQ-9 Reaper darknet

Grâce à une faille de sécurité, un pirate informatique est…

Le gouvernement indien a adopté « les règles les plus strictes au monde » en matière de neutralité du net. Le ministère des télécommunications a décidé de contraindre les fournisseurs d’accès à Internet à interdire toute forme de « discrimination ou d’interférence » dans le traitement des contenus en ligne. En Inde, les fournisseurs d’accès Internet n’ont donc plus le droit de bloquer, de ralentir, de dégrader ou au contraire d’accélérer la connexion en fonction du contenu. Avec cette décision, l’exécutif suit les recommandations de l’Autorité de régulation des télécoms indienne (TRAI) qui s’était prononcée, en novembre 2017, pour une garantie de la neutralité du net face à la volonté de certains acteurs de remettre en cause ce principe. La bataille entre défenseurs et opposants à la neutralité du net, a commencé en Inde lorsque Facebook a lancé son programme Free Basics. Le réseau social souhaitait proposer un accès gratuit à son site…

Doctolib

Pour éliminer la concurrence, quoi de mieux que de la…

Cambridge Analytica

Des minibus autonomes sur les routes chinoises. Le géant chinois Baidu a annoncé lors d’une conférence de presse le début de la production à grande échelle du véhicule, appelé Apolong. Ils seront déployés dans des aéroports et des sites touristiques en Chine. « 2018 sera la première année de commercialisation pour la conduite autonome. Avec cette production industrielle du minibus Apolong, nous pouvons véritablement entrevoir les grands progrès réalisés » dans ce domaine, a déclaré le PDG Robin Li. L’intérêt de Baidu pour la conduite autonome n’est pas nouvelle. L’entreprise avait déjà obtenu l’accord du gouvernement chinois afin de mener des essais de voitures autonomes sur les routes de Pekin. Le géant du web passe à la vitesse supérieure avec l’objectif de minibus autonomes accessibles d’ici la fin d’année. Baidu ne se limitera d’ailleurs pas à ses frontières. Le géant chinois s’est associé à SB Drive, filiale de Softbank, afin d’exporter ses…

wifi union européenne

Faut-il imposer un droit d’auteur sur internet ? Cette question,…

Grand prix National Geographic

Les données personnelles de 120 millions d’utilisateurs de Facebook auraient été exposées par l’application de quiz Nametests.com. Un chercheur en sécurité a découvert une importante faille qui remonterait à 2016. Depuis l’affaire Cambridge Analytica, les révélations sur des fuites de données personnelles ne cessent de se multiplier. Inti De Ceukelaire, un chercheur belge en sécurité, a révélé qu’une application de test de personnalité très populaire sur Facebook avait rendu accessible, les données personnelles des utilisateurs. Contacté par le site TechCrunch, l’homme explique que lorsqu’un utilisateur de Facebook se connectait à un quiz (Quelle princesse Dysney es-tu ?, Quelle chanson te fait penser à ta propre vie, etc…), NameTests enregistrait des informations comme le nom, la date de naissance, langue et pays. Or l’enregistrement était accessible par n’importe quel site visité par l’utilisateur grâce aux cookies. Pire, certains quiz donnaient accès à la photo de profil, aux contenus publiés et à…

35 personnes ont été arrêtées aux États-unis dans une opération…

Falcon Heavy SpaceX

L’armée américaine mise sur SpaceX. La société d’Elon Musk vient…

Pour lutter contre les vols à l’étalage, le Japon mise sur l’intelligence artificielle. Le géant japonnais des télécommunications NTT East et la startup Eearth Eyes Corp, ont mis au point une caméra capable de détecter des comportements suspects. Appelée AI Guardman, cette caméra devrait permettre aux commerçants de repérer les voleurs à l’étalage sans supervision humaine. Grâce à une technologie développée par l’Université Carnegie Mellon, la caméra AI Guardman identifie toutes les personnes présentes sur les lieux puis examine leur comportement. Le système s’appuie sur une base de données regroupant des attitudes douteuses. Si un client à des gestes ou des postures typiques d’un voleur à l’étalage, une alerte sera alors envoyée au commerçant sur son smartphone avec une photo et l’emplacement du suspect. AI Guardman est en cours de développement depuis plusieurs années et selon NTT East les résultats sont prometteurs. L’entreprise estime que cette technologie aurait réduit les vols de 40%…

Uber Lite Pittsburgh
Avec Amazon Map Tracker il est possible de suivre en temps réel la livraison des colis

Les achats sur le web pourraient bien vous coûter plus…

Google Maps prépare actuellement une nouvelle version de son application mobile. En plus d’une modernisation de son interface, le logiciel de navigation devrait ajouter une fonctionnalité de signalement de radars. Après avoir annoncé lors de sa conférence annuelle, la Google I/O, l’arrivée de la réalité augmentée, Google Maps envisage de nouvelles fonctionnalités. Selon le site américain Android Police, qui a analysé le code de la dernière version de Google Maps, des fonctions de signalement devraient faire leur apparition prochainement. Les utilisateurs pourraient ainsi indiquer trois types d’alertes : la présence d’un radar fixe, un contrôle de police ou un radar mobile, et un accident. Google Maps marche ainsi sur les plates-bandes de Waze, également propriété de Google, qui possède cette option très appréciée des automobilistes. Pour le moment rien n’indique que cette version 9.79.2, n’ait été confirmée, mais si cela était le cas Google devrait l’adapter à la législation française. Si en…

Boring Company

La Boring Company d’Elon Musk signe son premier vrai contrat.…

Send this to a friend