Apple et Qualcomm convoqués devant un tribunal le 15 avril 2019
Technologie

Apple et Qualcomm convoqués devant un tribunal le 15 avril 2019

Le fournisseur de composants technologiques, Qualcomm, et la firme Apple sont en conflit depuis presque deux ans. Ils devront donc régler devant les tribunaux les différents qui les opposent, telles que des accusations de surfacturation, ou de vols de données de fabrication

Alors que les rumeurs allaient bon train sur une possible résolution du conflit qui oppose le fabricant de puces Qualcomm, et Apple. On a appris il y’a deux jours, que les deux entreprises se retrouveront en face à face au tribunal de San Diego le 15 avril 2019, pour tenter de mettre un terme à leur opposition.

Pour rappel, la firme Qualcomm spécialisé dans la production de processeurs pour mobiles, avait fourni pendant de nombreuses années Apple et ses iPhone, en puces réseaux. Les relations entre les deux protagonistes se sont tendues lorsque la firme californienne a déposé plainte en janvier 2017 contre Qualcomm. Le premier accusant le second de surfacturer les composants et les licences des puces modem qu’il fournissait. Qualcomm rétorquant de son côté que la pomme croquée, lui aurait subtilisé des secrets commerciaux afin de les transmettre à Intel. Ce dernier étant devenu le nouveau fournisseur en puces réseaux d’Apple. Qualcomm était même allé jusqu’à menacer de bloquer les ventes de l’iPhone X. Bien que cela soit purement symbolique puisque le téléphone était déjà produit et lancé.

Cette issue judiciaire est tout de même surprenante. Puisque tout au long des rebondissements opposant les deux firmes, Steve Mollenkopf, directeur général de Qualcomm, était resté optimiste quant au potentiel de reprise des relations commerciales entre les deux adversaires. C’est ainsi que dans une interview accordée à CNBC, le directeur général avait même déclaré que Qualcomm souhaitait travailler avec Apple sur les technologies 5G.

Il semble donc que la crise soit plus profonde. Cependant, Apple pourrait tirer avantage d’un autre procès dans lequel Qualcomm est engagé. En effet, ce dernier est en conflit avec la Federal Trade Commission (FTC) sur une question de concurrence. L’issue de ce procès qui doit avoir lieu début 2019 pourrait bien influencer les juges de San Diego en Avril prochain.

Source. 

Send this to a friend