Écologie : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Écologie

La peste porcine africaine a semé la discorde dans la production de porc en Chine. Le pays aurait perdu près de la moitié de son cheptel porcin, formant ainsi des disparités importantes au sein du marché. En effet, le prix au kilo aurait augmenté de 46,7%, une inflation énorme que le gouvernement tente de contrôler. Des agriculteurs désespérés À chaque crise ses solutions, pour y faire face, le gouvernement chinois a simplement demandé à ses agriculteurs d’augmenter leurs productions de cochon. Cependant, les prix des porcelets et des truies reproductrices sont montés en flèche et les rendant inaccessibles pour de nombreux producteurs. Ainsi, les agriculteurs se dirigent vers des solutions différentes. Il semblerait que l’augmentation du poids des porcs soit le nouveau moyen pour gagner de l’argent. En effet, dans la province du Guangxi, on trouve des cochons pesant près de 500 kilos, soit l’équivalant d’un ours polaire mâle. Vendre…

Un groupe de chercheurs de Stanford a développé un gel capable de réduire de manière considérable les incendies. En collaboration avec les agences locales des tests ont été menés pour évaluer l’efficacité du produit. Un bon moyen d’anticiper les feux de saison, et de faciliter le travail des pompiers. Un bon moyen de prévention Le principe est simple : rendre les arbres résistants au feu. Les scientifiques ont mélangé des composants capables f’agir comme un filtre protecteur :  des polymères de cellulose, (extraits de plantes) et des particules de silice mixés avec un fluide agissant comme un retardateur de flammes. Le gel ainsi formé peut ensuite être vaporisé, de la même manière qu’on utilise certains produits anti-flammes à l’heure actuelle. À cette différence près qu’au lieu d’être utilisé pendant la propagation d’incendies, ce gel pourra être déployé de manière préventive. L’équipe de chercheurs ajoute que le produit est non toxique,…

General Electric (GE) habituée à collaborer avec la NASA, vient de lancer un nouveau prototype de batterie pour permettre le développement d’une plateforme d’avion électrique. Pour concrétiser et soutenir ce projet, les deux organismes  délivrent une nouvelle génération d’onduleur qui permettrait de soutenir un vol électrique. Jusque-là la taille et le poids des prototypes étaient bien trop importants pour envisager correctement ce type de vol. Un projet sur le long terme Le projet prétend pouvoir délivrer un prochain onduleur capable d’augmenter le pouvoir de densité technologique jusqu’ici insuffisant pour permettre un vol électrique, tout en étant suffisamment petit pour être supporté par un avion électrique. L’onduleur serait suffisamment puissant pour générer en quantité suffisante l’électricité hybride nécessaire à la propulsion des avions électriques. Le principal frein au développement des avions électriques réside dans l’insuffisance des batteries. Celles-ci ne seraient pas suffisamment puissantes pour créer des avions capables de transporter plus…

La veille de la grande marche et de la grève pour le climat qui a eu lieu ce vendredi 20 septembre, voici une annonce du moteur de recherche Google qui n’est pas passée inaperçue pour bon nombre de personnes, en particulier parmi les écologistes. La firme de Mountain View a déclaré souhaiter investir massivement dans les énergies renouvelables pour un montant record de 2 milliards d’Euros. Google investit dans l’écologie Le géant Google annonce en effet vouloir dépenser 2 milliards d’euros, notamment dans le solaire et l’éolien. La société allouerait ce budget à de nouvelles infrastructures d’énergie renouvelable aux États-Unis, ainsi qu’en Amérique du Sud et en Europe. Le portefeuille consacré aux nouvelles énergies par Google se verrait donc augmenté de 40%. Le PDG, Sundar Pichai, a même déclaré dans un communiqué que “La durabilité était l’une des valeurs fondamentales de Google” . Ajoutant également : “Au fil des années,…

Des scientifiques de l’Université de Californie ont inventé un appareil capable d’utiliser la différence de température entre la journée et la nuit pour produire de l’électricité. Il n’ont pour l’instant qu’un prototype, mais ils comptent bien améliorer ses capacités. Créer de l’électricité grâce à la nuit Plus d’un milliard de personnes vivant dans des espaces ruraux, le plus souvent avec peu de ressources, et n’ayant toujours pas accès à l’électricité, rappelle la revue NewScientist. Beaucoup d’entre eux utilisent les panneaux solaires pour faire marcher leurs appareils ménagers, leurs portables, etc., mais, a fortiori, la journée seulement. L’équipe d’Aaswath Raman travaillant pour l’Université de Californie a imaginé un appareil capable de produire de l’électricité grâce aux effets thermoélectriques. Ces effets permettent de transformer la différence de température en électricité. C’est ainsi qu’on utilise la chaleur gaspillée des usines ou des voitures pour la transformer en air conditionné. L’équipe a donc chercher…

Ce petit détecteur appelé Phyn Smart Assistant se branche juste sous l’évier, et vous permettra d’évaluer tout type de fuite d’eau. D’après le constructeur, pas besoin de faire appel au plombier pour l’installer, il suffit d’une prise pas loin pour l’alimenter, puis de le relier à l’eau chaude et à l’eau froide. Le détecteur connecté en Wi-FI, et contrôlé par une application, permet, grâce à une notification ou sms, d’être prévenu en cas de fuite. L’application Phyn permet également d’avoir un aperçu global de la consommation d’eau. L’assistant de mesure est en effet capable de repérer l’équivalent de 240 échantillons d’eau par seconde d’après la compagnie. Ainsi peuvent être évalués les tuyaux et conduits d’alimentation, et au moindre écoulement anormal, qu’il s’agisse du lave-linge, du lave-vaisselle, ou d’un bain qui coule depuis trop longtemps, le détecteur veille ! Telles sont les affirmations du groupe de Belkin. Qu’il s’agisse d’un problème…

Vous souhaitez installer des panneaux solaires sur le toit de votre maison ? Pourquoi ne pas les louer plutôt que de les acheter ? C’est en tout cas le pari que fait Tesla en développant le programme Rent Solar, une option qui permet aux habitants des États-Unis de ne pas avoir à engager trop de frais pour produire leur propre énergie solaire. Un abonnement à 50 $ par mois C’est officiel : Tesla relance ses efforts pour favoriser l’énergie solaire aux États-Unis. Pour le moment, le programme Rent Solar n’est disponible que dans six États : Arizona, Californie, Connecticut, Massachusetts, New Jersey et Nouveau-Mexique. Les habitants de ses régions peuvent décider de faire installer des panneaux solaires chez eux en payant un abonnement mensuel qui sera probablement compris entre 50 et 60 dollars (45 et 54 euros). L’installation des panneaux solaires est évidement compris dans ce forfait. Tesla promet que…