Amazon : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Amazon

Amazon s’apprêterait à présenter un programme capable d’analyser les émotions. Bloomberg, qui a eu l’opportunité de consulter des documents internes, rapporte que le groupe développerait un objet portable capable de lire les émotions de l’être humain. Dans un premier temps, la firme de Seattle évoque son projet comme permettant d’obtenir une meilleure compréhension des produits de santé. Cependant, un tel dispositif pourrait permettre à Amazon d’améliorer sa stratégie de ciblage publicitaire. Si le cloud rapporte bien plus à l’entreprise de Jeff Bezos, la publicité en ligne reste un pilier dans le développement de l’entreprise. Les revenus publicitaires de la firme auraient même augmenté de 34% au premier trimestre. Sans confirmation d’Amazon, il semblerait que ce produit soit présenté sous forme de bracelet, comme le fait déjà Fitbit. Alors que la firme de Seattle qualifie sa nouveauté de produit de santé et de bien-être, ce bracelet pourrait donc venir directement concurrencer…

Les ambitions du géant américain sont claires : conquérir le marché de la livraison de repas en Europe. En investissant chez Deliveroo, il semblerait qu’Amazon ne se soit pas trompé. 515 millions d’euros, c’est le montant qu’a décidé de placer Amazon sur son poulain. Cette opération permet à Deliveroo de réaliser une levée de fonds totale, depuis son existence, de 1,35 milliard d’euros. À la fin de l’année 2017, la startup de livraison alimentaire européenne a complètement explosé. Elle a fait disparaître certains de ses concurrents et s’est associée à TripAdvisor pour livrer encore plus de repas. À cette même époque, Deliveroo a été évaluée à plus de 1,8 milliard d’euros. Avec cette nouvelle levée, l’entreprise pourrait prétendre à une évaluation encore supérieure. Quelle croissance fulgurante pour la société britannique, qui vient seulement de fêter ses 6 ans ! Les services de Deliveroo sont déjà accessibles dans plus de 14 pays…

4 à 5 fois plus vite. C’est la vitesse à laquelle les deux nouvelles machines qu’Amazon compte installer iront en comparaison avec les humains. D’après Reuters, la société américaine souhaite mettre en place deux machines « Carton Wrap » dans ses entrepôts. Ces dernières prendront la place des humains pour emballer les commandes des clients. Une annonce qui intervient alors que Scott Anderson, directeur des solutions robotiques chez Amazon expliquait il y a quelques jours que les entrepôts entièrement automatisés ne verraient pas le jour d’ici 10 ans. De plus, les conditions de travail des employés chez Amazon sont très souvent critiquées. Avec l’introduction de ces nouveaux robots, de nombreux emplois pourraient être amenés à disparaître… Amazon veut automatiser les tâches quotidiennes 1300. C’est le nombre d’emplois qui pourraient être détruits si les robots sont mis en place dans l’ensemble des centres de distribution de la firme aux États-Unis. Les deux machines…

Plusieurs groupes de défense des enfants et de la vie privée ont déposé plainte ce jeudi auprès de la Commission fédérale du commerce (FTC). Ils affirment qu’Amazon collecterait des données illégalement via son enceinte connectée Echo Dot Kids, spécialement conçue pour les enfants. Selon eux, la firme de Seattle conserverait les données alors que les parents pensaient les avoir supprimées. Josh Golin, le directeur exécutif de l’Association Campaign for a Commercial-Free Childhood (CCFC) aurait déclaré en déposant sa plainte auprès de la FTC qu’« Amazon commercialise les enceintes Echo Dot Kids comme un appareil pour les éduquer et les divertir, mais le véritable but est d’amasser un trésor de données sensibles qu’il refuse d’abandonner, même lorsque ce sont les parents qui l’ordonnent ». Cette dernière affirme également que les enregistrements audio peuvent contenir des informations personnelles telles que le numéro de téléphone ou l’adresse. Une vidéo de la CCFC et de l’Institut…

Scott Anderson, directeur des solutions robotiques chez Amazon explique que les entrepôts entièrement automatisés ne sont pas prêts de voir le jour. Et donc que les robots ne vont pas (en tout cas pour le moment) remplacer les humains. C’est à Reuters qu’Anderson s’est confié en expliquant que l’idée qu’Amazon utiliserait des entrepôts entièrement automatisés était « une idée fausse ». Amazon est souvent critiquée pour ses conditions de travail. Il y a quelques jours nous vous parlions de la surveillance des employés. La technologie est ainsi utilisée pour contrôler le taux de productivité des employés de la firme de Jeff Bezos, mais pas seulement. La firme a lancé ses magasins Amazon Go il y a un peu plus d’un an, un supermarché sans interaction humaine, entièrement automatisé où les employés sont très peu présents.  Par ailleurs, fin 2018 et en réponse aux diverses critiques et accusation sur les conditions de travail,…

Les entrepôts d’Amazon sont au coeur de la logistique de l’entreprise. C’est là où se font le suivi, l’empaquetage, le tri, et le rangement des commandes, avant de les envoyer chez les clients. Stacy Mitchell connu pour critiquer Amazon sur bien des aspects explique que les employés travaillent dans un environnement stressant, où des quotas de productivité doivent être respectés. Ceux qui sont trop lents et pas assez efficaces, sont licenciés. Amazon utilise la technologie pour contrôler et collecter des données sur ses employés. Il y a quelques jours, on parlait des selfies pour éviter la fraude des livreurs Amazon, et aujourd’hui, on parle d’un système automatique qui contrôle le taux de productivité de chaque personne qui évolue dans les entrepôts. Ce système génère aussi des avertissements automatiques et il peut même aller jusqu’à licencier les personnes qui n’ont pas un travail de qualité ou une productivité qui répond aux…

Au cours de sa dernière keynote, Apple a démontré que ses activités se dirigent davantage vers les services, plutôt que sur les iPhone comme l’entreprise nous a habitué. Apple Music, iCloud, Apple TV et TV+, mais aussi Apple Arcade confirment cette volonté de la firme de Cupertino. Il semblerait qu’Apple prenne cette décision pour faire face à la forte concurrence chinoise en terme de smartphones. Pour assurer le bon fonctionnement de ces services, Apple mise énormément sur les serveurs AWS d’Amazon. L’entreprise dirigée par Tim Cook verserait près de 30 millions de dollars à l’entreprise de Jeff Bezos pour profiter de son cloud. Avec cette somme, Apple est évidemment un des clients les plus importants d’Amazon, précise CNBC. Toutefois, Apple n’a jamais déclaré publiquement qu’elle dépend principalement d’AWS pour iCloud. Plutôt surprenant, quand on sait que la firme de Cupertino a dévoilé son projet Apple TV+, un concurrent direct à…

Send this to a friend