Alexa : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Alexa

D’après une étude relayée par ARS Technica, la menace représentée par les assistants vocaux est désormais bien réelle. Des pirates ayant développé des logiciels espions pourraient avoir accès à nos conversations orales. En quoi ces logiciels espions peuvent-t-ils être dangereux ? Les chercheurs ont voulu comprendre dans quelle mesure ces applications pirates pouvaient être dangereuses. Des test ont été réalisés et un utilisateur a engagé la conversation avec un assistant vocal en disant une phrase simple telle que : « OK Google, demande à mon horoscope de me donner les tendances pour taureau ». Lorsque un logiciel malveillant est présent, il fournit une réponse fausse, prétendant que la compétence ou l’action n’est pas disponible dans le pays de l’utilisateur. Ensuite, il se tait. Il donne ainsi l’impression que ce que l’on va dire par la suite ne sera pas entendu. Pourtant le logiciel espion est capable d’enregistrer toutes les conversations à portée de voix de…

Lorsqu’une personne s’adresse à un assistant vocal, ce dernier est programmé pour prédire le mot qui pourrait être prononcé, en fonction du début de la phrase. Évidemment, une IA peut se tromper, car chaque phrase est différente et parce que la tâche doit être effectuée en temps réel. Bonne nouvelle : la division de recherche en intelligence artificielle d’Amazon vient d’annoncer qu’elle avait réussi à réduire son taux d’erreur de 6,2%. Objectif : prédire le mot exact en temps réel La société de Jeff Bezos a récemment publié un rapport intitulé « Scalable Multi Corpora Neural Language Models for ASR ». Il doit être présenté à la prochaine conférence Interspeech 2019 à Graz, en Autriche. Dans cette étude, nous découvrons que grâce à la construction de nouveaux modèles conventionnels, le taux d’erreur par rapport à la reconnaissance des mots a été réduit de 6,2% chez Alexa. Les chercheurs de la division d’intelligence artificielle…

Depuis le 15 juillet dernier, la troisième édition du programme Alexa Accelerator organisé par Amazon, a commencé. Elle se terminera le 15 octobre prochain pour que les 9 startups sélectionnées puissent présenter leurs travaux. Ces startups américaines passeront les trois prochains mois dans les locaux de Techstars à Seattle. Pendant cette période, chaque entreprise devra trouver un moyen inédit d’utiliser les capacités d’Alexa. En 2017, lorsqu’Amazon et Techstars ont lancé le premier Alexa Accelerator, Paul Bernard le directeur du développement mondial du groupe de Seattle, ne savait pas quels types de startups allaient être attirées par ce challenge. Dès la première édition, cet événement a été un succès, cependant ce domaine évolue rapidement. Il y a deux ans, il n’existait que 15 000 Skills Alexa, aujourd’hui on en répertorie plus de 90 000. Entre temps, Amazon a également ajouté de nouvelles fonctionnalités à Alexa, afin de continuer de lutter avec…

Lors de la prochaine mise à jour Windows 10, Microsoft assure que les assistants vocaux seront bien plus considérés. Cette mise à jour prévue pour le mois de septembre autorisera les assistants vocaux comme Alexa à se déclencher dès l’écran de verrouillage. C’est une annonce relativement mineure, cependant, elle démontre que Microsoft est prête à s’ouvrir aux assistants vocaux, autre que Cortana. En effet, Windows 10 s’éloigne de plus en plus de Cortana, l’assistant vocal développé par Microsoft qui n’a jamais reçu le succès escompté. Cette prochaine version permettra à Google Assistant et Alexa de s’intégrer davantage à l’OS. Alors que la firme de Redmond a longtemps misé sur Cortana, il semblerait aujourd’hui que l’assistant vocal ne soit plus aussi apprécié par l’entreprise. Il semblerait même que Microsoft laisse Google Assistant ou Alexa remplacer Cortana. Depuis peu, Alexa peut être activé uniquement avec la voix pour les utilisateurs Windows 10.…

Amazon a dévoilé de nouvelles commandes vocales pour Alexa. L’une d’entre elles concerne la vie privée. Grâce à la commande « Alexa, efface tout ce que j’ai dit », l’assistant vocal supprimera votre historique vocal de la journée, comme le rapporte Engadget. Une fonctionnalité pratique, qui vient remplacer la procédure fastidieuse qu’il est possible de faire de manière manuelle. Les assistants vocaux prennent une place de plus en plus importante dans notre quotidien. Amazon a par exemple vendu plus de 100 millions d’appareils dotés d’Alexa. Cependant, comme sur les réseaux sociaux, notre vie privée est souvent « en danger ». En décembre 2018, un utilisateur avait par exemple reçu des milliers d’audio provenant d’une autre personne. Quelques mois auparavant, une conversation entre un couple avait été envoyée une employée du mari… Deux nouvelles fonctionnalités pour Alexa Attention cependant, il ne sera pas possible de supprimer tout votre historique grâce à votre voix. En disant…

Un nouveau rapport de Bloomberg vient de sortir. Ce dernier relate que certains employés Amazon sont en capacité d’identifier un utilisateur facilement grâce à la géolocalisation. Lorsqu’un individu communique avec une Amazon Echo, Echo Dot, Echo Spot, ou Echo Show, la localisation est immédiatement communiquée à la firme de Seattle. Bloomberg va même jusqu’à dénoncer certains cas où les employés peuvent accéder à d’autres informations confidentielles comme un numéro de téléphone, ou la liste des contacts enregistrés. Une fois la localisation obtenue, il suffit simplement à l’employé de saisir les coordonnées sur Google Maps, ou équivalents, pour finalement obtenir l’adresse à laquelle la discussion a eu lieu, le plus souvent à domicile. C’est déconcertant la facilité avec laquelle l’entreprise peut connaître exactement où habite chacun de ses clients. Bloomberg ne dit si ces employés en question ont déjà utilisé cette option pour découvrir qui se cache derrière un enregistrement. Toutefois,…

Alors qu’Alexa débarquait récemment dans les Sims 4, Rohit Prasad l’un des inventeurs de l’assistant personnel d’Amazon, estime qu’elle devrait avoir un corps robotique pour qu’elle gagne encore en intelligence. Pour le scientifique, si Alexa était dotée d’un corps et de caméras pour se déplacer dans le monde réel, elle pourrait s’améliorer et prendre une réelle place d’aide personnelle dans nos futures maisons. On image très bien ce à quoi cela pourrait ressembler : souvenez-vous du film I-robot. La question c’est surtout : le désirons-nous vraiment ? Rohit Prasad, s’est exprimé à ce sujet lors de la conférence EmTech Digital sur l’intelligence artificielle, organisée par le MIT à San Francisco, il déclare notamment que « la seule façon de rendre les assistants intelligents, je veux dire vraiment intelligents, c’est de leur donner des yeux, des jambes et de les laisser explorer notre monde à leur guise. » D’autres assistants sont déjà dotés de…