Amazon a annoncé le lancement de nouveaux programmes Alexa destinés à faciliter le travail des soignants dans les hôpitaux et les maisons de retraite. En plus de démontrer le potentiel de l’IA et des assistants vocaux, ce projet prouve à quel point la pandémie a accéléré l’adoption de nouvelles technologies par le secteur de la santé.

Gain de temps et de productivité

En effet, ce projet est né après que plusieurs établissements de santé aient contacté Amazon avec un objectif en tête : développer un système leur permettant de communiquer efficacement avec les patients sans avoir de contact direct avec eux. Fortement exposés au virus, les soignants craignent de contaminer leurs patients à risques.

Afin de minimiser les contacts, de nombreux établissements s'en remettent à des feuilles de papier imprimées glissées sous les portes des résidents pour communiquer les changements de protocoles, par exemple autour des repas ou des quarantaines, explique ainsi The Verge. Les deux nouveaux programmes d’Alexa sont pensés pour faciliter la communication entre patients et soignants. Gérés par Alexa Smart Properties, ils permettent aux équipes de gérer un système Alexa centralisé.

Grâce à celui-ci, le personnel hospitalier peut diffuser des messages sonores directement dans la chambre des patients ou résidents : en plus de réduire les contacts physiques, cela permet aux infirmières un gain en productivité, puisqu’elles peuvent demander aux patients comment ils se sentent sans se rendre directement dans leur chambre. Bien sûr, les personnes hospitalisées peuvent activer un « ne pas déranger » lorsqu’ils ont de la visite ou veulent faire une sieste par exemple.

Une chambre d'hôpital.

Avec ce dispositif, les soignants peuvent communiquer avec les patients sans entrer dans leur chambre, permettant de réduire les contacts physiques et une potentielle contamination. Photographie : Martha Dominguez de Gouveia / Unsplash

Aussi, Alexa simplifie la communication entre les patients et leurs familles. Ces derniers peuvent en effet appeler leurs proches directement via l’assistant vocal sans devoir passer par un membre du personnel. De même, les contacts approuvés du patient peuvent l’appeler grâce à l’IA puisque l’établissement est en mesure d’activer une liste de contacts approuvés qu’Alexa connaîtra parfaitement.

Pour l’heure, deux réseaux de communautés de vie pour personnes âgées aux États-Unis, Atria et Eskaton, ont décidé d’ajouter Alexa à certains de leurs établissements. On ignore néanmoins à quel montant s’élèvent l’installation et l’utilisation du dispositif.

Le potentiel des assistants vocaux

Ce n’est pas la première fois qu’Amazon met Alexa au service de professionnels. En 2018, la firme a en effet lancé Alexa For Business, avec l’objectif d’introduire des fonctionnalités grand public dans les entreprises et ainsi simplifier la vie de tous les jours des employés. Intégré à l’offre cloud d’Amazon Web Services, le service est depuis plus complet et permet notamment d’ajouter à Alexa des commandes spécifiques à chaque entreprise.

Si au départ, les assistants vocaux ont surtout été lancés pour accompagner les particuliers, ils offrent de nombreux bénéfices aux professionnels : gain de temps, précision, etc. Dans le cas du système hospitalier, ces avantages sont encore plus concrets puisqu’ils pourraient même permettre de sauver des vies, cela est d’autant plus véridique alors que nous vivons une pandémie.

« Cela permet aux hôpitaux d'accroître leur productivité et d'économiser sur les fournitures médicales », conclut Liron Torres, responsable mondial d’Alexa Smart Properties.