Tag

Automobile

Nous avions déjà évoqué les projets très sérieux d’Airbus ou encore d’Uber sur le développement des taxis-volants. Aujourd’hui, c’est un autre acteur majeur qui vient s’intégrer à cette nouvelle innovation : il s’agit de Rolls-Royce. Ce fabricant automobile, mondialement connu pour ses voitures de luxe, vient de dévoiler son nouveau concept de taxi volant, baptisé EVTOL. Ce nouveau véhicule de chez Rolls-Royce a la particularité de décoller et d’atterrir à la verticale. Celui-ci pourra transporter quatre à cinq passagers vers n’importe quel point d’atterrissage capable d’accueillir son envergure. Sachant que ses ailles peuvent pivoter jusqu’à 90 degrés afin de se plier. Contrairement aux autres prototypes déjà présents sur le marché, le concept EVTOL n’est pas purement électrique. Ce sont des turbines à gaz qui produisent les 500 kW nécessaires au fonctionnement des six hélices. Malgré ses turbines, le taxi volant devrait être très silencieux et capable de parcourir jusqu’à 800…

Tesla Elon Musk batteries distance

Quelques mois seulement après avoir établi le record d’hypermiling (distance)…

EV charging uk

Volvo Car Mobility a annoncé le lancement d’une nouvelle marque qui vise à développer ses activités de mobilité autour du monde. Volvo affirme que la nouvelle marque offrira « un accès fiable et à la demande aux voitures et aux services grâce à une application intuitive ». La nouvelle marque s’appelle M. Volvo promet que M apprendra à connaître les besoins, les préférences et les habitudes des utilisateurs pour pouvoir personnaliser la relation client. M fera ses débuts en Suède et aux États-Unis au printemps 2019. La nouvelle marque fait partie de la volonté de Volvo d’aider à répondre aux attentes des consommateurs urbains et de repenser la possession traditionnelle des voitures. Pour pousser plus loin M et son application associée, Volvo a annoncé l’embauche d’une équipe d’ingénieurs expérimentés et sélectionnes en logiciel numérique. M s’appuiera sur le service suédois d’auto-partage de Volvo, Sunfleet. Ce dernier sera entièrement intégré dans…

baidu intel conduite autonome
Tesla

Une fois n’est pas coutume, Jaguar s’est illustré non pas sur un circuit automobile, mais sur un plan d’eau. En effet, la célèbre firme automobile a battu un record vieux de 10 ans, sur le lac Coniston Water dans la province de Cumbria (Angleterre) avec son bateau électrique : le V20E. Comment le V20E de Jaguar a-t-il battu un record vieux de 10 ans ? Alors que le précédent record de vitesse était de 76,8 miles par heure, le V20E a traversé la distance de huit miles à près de 88,62 miles par heure, soit plus de 140 km/h. Cette prouesse a été réalisée grâce au partenariat mis en place avec des équipes d’ingénieurs de chez Vector et Williams Advanced Engineering. Sans doute est-ce pour cela que le petit bateau électrique exploite les mêmes technologies que celles utilisées sur les voitures en Formula E. Si le terme vous rappelle vaguement la…

voitures autonomes de capteurs laser

Volvo Cars a décidé de s’associer avec la société Luminar…

Waymo Uber

Waymo, la succursale du groupe Alphabet dédiée à la voiture…

La collision d’un Tesla Model S avec un véhicule de Police, bien heureusement inoccupé, en dépit de l’activation du pilote automatique suscite bien des questions. L’accident de la route a eu lieu à Laguna Beach, mais on ignore encore les circonstances exactes durant lesquelles la situation a échappé au conducteur. Comment le pilote automatique a-t-il pu rester passif face au choc imminent avec un autre véhicule stationné ? En théorie, des avertissements sont adressés au conducteur, dès qu’une situation dangereuse est détectée … De fait, les rumeurs évoquent à demi-mot des carences dans la formation des conducteurs en ce qui concerne le pilote automatique. De son côté, Tesla se défend en évoquant une communication rigoureuse après des utilisateurs de l’Autopilot. Régulièrement, il leur est rappelé combien il est important de garder leurs mains sur le volant, car le pilotage automatique « ne rend pas la voiture imperméable à tous les accidents ».…

Apanage de Blablacar depuis 2006, le covoiturage représente aujourd’hui avec…

jeu de course free play

Avis aux aficionados du volant en quête d’un nouveau jeu…

L’accident survenu le 19 mars dernier causant le décès d’une femme de 49 ans à Tempe en Arizona fait beaucoup parler. Le dernier rapport conduit par le Bureau National de la Sécurité des transports (NTSB) confirme que la voiture autonome Uber a détecté la piétonne 6 secondes avant de la percuter. Pour rappel, le véhicule avait été réglé de manière à ne pas réagir, entraînant ainsi l’absence de réaction immédiate. Uber explique que « les manoeuvres de freinage d’urgence ne sont pas activées lorsque le véhicule est sous contrôle informatique, afin de réduire le risque de comportement erratique du véhicule. » Si le freinage d’urgence avait été activé, il aurait été déclenché, 1,3 secondes avant que la voiture heurte la femme. Le rapport explique que les voitures autonomes d’Uber ne sont pas conçues pour freiner automatiquement, la voiture dépendait donc de l’opératrice qui peut (re)prendre le contrôle du véhicule à n’importe quel…

BMW failles

Une équipe de chercheurs en cybersécurité ont trouvé plusieurs vulnérabilités…

BlaBlaCar

La licorne française spécialisée dans le covoiturage vient d’annoncer le…

Ce n’est qu’un test, mais il pourrait être précurseur d’une nouvelle tendance dans le secteur des transports. Dubaï va lancer le mois prochain et jusqu’en novembre, sous forme de test, l’utilisation de plaques d’immatriculation dites « connectées » sur certaines voitures. Celles-ci seront équipées d’écrans numériques, d’un GPS et d’émetteurs. Les Émirats arabes unis montrent une nouvelle fois leur volonté de s’imposer comme annonciateur en matière de nouvelles technologies. Le coût de fabrication d’une telle innovation n’a pas encore été dévoilée. Mais à quoi serviront-elles ? Communiquer avec les autres véhicules équipés de cette technologie (état du trafic, accidents notamment), prévenir les services compétents en cas d’accidents de la route ou tout simplement effectuer le paiement d’une contravention de façon automatique. Si le test s’avère concluant, de nombreuses autres fonctionnalités devraient être dévoilées. En plein scandale Cambridge Analytica, se pose néanmoins la question de la protection des données des futurs conducteurs équipés…

Uber voitures autonomes

Les voitures autonomes font beaucoup parler en ce moment. Deux…

Mini

Mini a profité du salon de l’automobile de New York…

Alors que l’enquête se poursuit autour de l’accident mortel impliquant une cycliste et un véhicule autonome Uber, des informations commencent à nous être divulguées. De nouveaux détails précisent que la société a réduit le nombre de LIDAR sur ses voitures. Cette information nous vient de Reuters qui nous fait remonter jusqu’en 2016. Cette année-là, Uber a décidé d’utiliser des Volvo XC90, à la place des Ford Fusion des premiers tests. En passant d’un modèle à l’autre, la société a également réduit la quantité de LIDAR présents sur la voiture, alors que ceux-ci sont précisément dédiés à la sécurité. Ils permettent de détecter la présence d’éléments sur la route autour de la voiture. Ce qui ne va pas dans le sens d’Uber, c’est que lorsque la police de la ville de Tempe a diffusé la vidéo de l’accident, on voit clairement que la cycliste sort d’une zone avec très peu de…

Waymo Jaguar

Les deux entités ont annoncé le début d’un important partenariat.…

Send this to a friend