Android : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Android

L’escalade dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, continue. Il semblerait que Google n’ait pas eu d’autre choix que de s’aligner avec la volonté des États-Unis. En effet, suite à l’annonce du décret d’urgence nationale et au bannissement de Huawei, le géant américain, Google, retire la licence Android à la société technologique chinoise. Concrètement, cela va obliger Huawei à n’utiliser que l’Android Open Source Project. Une décision dramatique pour Huawei qui se retrouve coincée par ses partenaires américains. Un porte-parole de Google précise que : « nous nous conformons à la volonté du gouvernement américain. L’ordre, en l’occurrence, semble être la décision récente du Ministère du Commerce américain d’inscrire Huawei sur une liste rouge. Celle-ci fait mention des entreprises qui ne sont plus en mesure de travailler avec les sociétés technologiques américaines, sans l’approbation du gouvernement ». Le géant américain tient à rassurer les utilisateurs de smartphones Huawei, Google Pay…

À l’instar de la mécanique parfaitement huilée sur Spotify, Netflix teste actuellement une fonctionnalité de lecture aléatoire sur sa plateforme web. Vous n’aurez peut-être pas tous accès à cette fonctionnalité expérimentale. En effet, il faut passer par Android pour pouvoir l’apercevoir. Avec ses 148 millions d’abonnés partout à travers le monde, le géant américain n’a plus peur de la concurrence et s’autorise quelques tests pour faire évoluer sa plateforme. Finalement, pourquoi ne pas se laisser bercer par un algorithme bien ficelé ? On demande à tester ! Il y a des fois où on n’a pas forcément envie de réfléchir. Pourquoi ne pas se laisser aller par un mode aléatoire qui vous dirige vers des films qui devraient logiquement vous plaire : algorithme oblige. Le service de streaming vidéo le plus populaire au monde teste actuellement un mode aléatoire. Si vous êtes attentifs, vous aurez certainement remarqué l’apparition d’un nouveau…

Dans le cadre de sa stratégie de développement, Microsoft déploie Xbox Live aux utilisateurs iOS et Android. Ce nouveau kit de développement mobile (SDK), va permettre d’élargir la communauté de joueurs, et permettre aux développeurs d’ajouter des fonctionnalités Xbox Live aux  jeux mobiles, notamment les listes d’amis, les clubs, ou encore le Gamerscore. Kareem Choudhry, Responsable de Microsoft gaming cloud, explique que la communauté est un axe très important pour Microsoft. Pour cela, Xbox Live est placée au coeur de leur communauté de joueurs. Réussir à faire vivre une réelle expérience rigoureuse à ces derniers est un objectif principal pour l’entreprise de Satya Nadella. Cette initiative, Microsoft Game Stack, permet aux joueurs de participer à la création des jeux, d’avoir un réel engagement, d’être inspiré et créatif, à travers le monde et sur plusieurs supports. En d’autres termes, Microsoft Game Stack est un écosystème, accessible à tout développeur, qui regroupe…

Les versions récentes d’Android viennent d’être certifiées FIDO2. Cette appellation est la référence en matière d’authentification sans mot de passe. C’est lors du MWC 2019, que l’alliance FIDO a annoncé la nouvelle. Le collectif a déclaré : « Cela donne la possibilité aux usagers d’utiliser le capteur d’empreintes digitales intégré et/ou les clés de sécurité FIDO de leur appareil pour un accès sécurisé sans mot de passe aux sites web et aux applications natives qui prennent en charge les protocoles FIDO2 ». [email protected] has certified its @Android platform for #FIDO2. This means any devices running Android 7.0+ are ready for secure passwordless #authentication via #biometrics based on the @w3c #WebAuthn/FIDO2 specs — either out of the box or via updatehttps://t.co/WYjH9ZJvSx pic.twitter.com/Qgo0xLIPoY— The FIDO Alliance (@FIDOAlliance) 25 février 2019 Pour que votre terminal ait l’approbation FIDO2, il faut au minimum que la version Android 7.0 soit installée. Il s’agit donc de…

Alors qu’une polémique interne chez Facebook, laissait croire que les informations de géolocalisation étaient utilisées pour suivre des stagiaires de la société, le géant des réseaux sociaux fait le choix d’éclaircir la situation. Les utilisateurs d’Android peuvent enfin désactiver le suivi de géolocalisation lorsqu’ils utilisent l’application. Une mesure qui va dans le sens d’une politique de protection des données et de plus de confidentialité vers laquelle devrait tendre Facebook. L’application en est encore assez loin : il y a quelques mois, des révélations laissaient entendre que les annonceurs pouvaient utiliser nos données même si elles étaient privées. Il y a quelques jours, un rapport faisait état des actions commises par Facebook envers ses stagiaires. Ce dernier accuse le réseau social d’utiliser les données de localisation de ses stagiaires pour les localiser, en semaine comme le week-end. Ce n’est pas tout, la société aurait aussi surveillé des personnes considérées comme étant…

Il y’a peu, le média XDA-developers a découvert une version prototype d’Android Q. Après nous avoir appris que celui-ci devrait inclure un dark mode et une version bureau, c’est une nouvelle supplémentaire qu’il fait émerger. Google prévoirait d’ajouter un système de reconnaissance faciale au système d’exploitation. Une fonctionnalité qu’on retrouve aussi chez Apple, mais en moins évoluée. C’est fait. Alors que les fabricants de téléphones Android devaient jusqu’à présent utiliser des moyens détournés pour intégrer la reconnaissance faciale sur leurs appareils, les choses devraient se faciliter. Plus besoin de concevoir sa propre solution sécurisée. Les membres de XDA developers ont découvert dans le code de Android Q ce qui semble être un logiciel natif de reconnaissance faciale. À la différence de Face ID, il ne devrait pas servir qu’au déverrouillage du smartphone. Il semble être conçu également pour des fins de paiement et de connexion sur les applications. Quoi qu’il…

Décidément, Whirlpool n’a de cesse de déclarer son amour pour les maisons connectées. Après avoir rendu ses appareils compatibles avec Alexa et Google Assistant lors du CES de l’an dernier, elle passe un nouveau cap. Désormais, ses produits électroménagers connectés seront compatibles avec Wear OS, le système d’exploitation des montres connectées Android conçu par Google. Cette innovation sera présenté au grand public dans le cadre du CES 2019. Très bientôt, vous pourrez vous servir de n’importe quel montre tournant avec Wear OS, comme la SmartWatch de Huawei, pour faciliter votre vie domestique. Du moins si vos produits électroménagers sont produits par Whirlpool. Grâce à la compatibilité entre ces deux types de produits, il vous sera en effet possible de paramétrer l’heure à laquelle votre four doit faire cuire cette tarte qui traîne, ou quand faire tourner le lave-vaisselle. Un véritable bonheur, particulièrement si vous avez déjà goûté à la saveur…

Send this to a friend