Transports

La navette autonome Mia va rouler sur des voies ouvertes en périphérie de Lyon

La navette autonome de construction française, MIA, devrait circuler début janvier 2019, sur des routes ouvertes dans la périphérie lyonnaise.

Une navette autonome baptisée Mia pour (« mobilité intelligente autonome ») et conçue par Navya, va être mise en service des routes ouvertes. Ce nouveau véhicule sera déployé sur le pôle d’activités des Gaulnes, en banlieue lyonnaise. La période de lancement devrait être début 2019, après avoir reçu les dernières autorisations. Il pourra notamment être utilisé par les 1500 employés que comprennent les différentes entreprises desservies. Cette expérimentation devrait durer deux années.

Le mini bus autonome circulera gratuitement sur un trajet total de 1,2 kilomètre comprenant 6 stations. « Dès le début, le choix a été fait d’avoir une navette accessible à tout public et gratuite », précise Olivier Malaval. Il devra négocier notamment deux rond points et des feux tricolores pour une vitesse maximale de 25 km/h.

Ce projet annoncé à l’occasion du salon de l’environnement Pollutec, est à l’initiative d’un trio d’entreprises dont Eiffage Énergie Systèmes, le constructeur Navya, et l’entreprise de transport Berthelet. Ces différentes entreprises prendront principalement à leur charge les 480 000€ de coût d’exploitation. Evidemment la métropole de Lyon avec ses partenaires seront aussi financeurs de ce projet. De part les 180 000€ dépensés pour réhabiliter les infrastructures routières utilisées.

Ce véhicule autonome sera un système à « énergie positive« . En effet lorsqu’il ne circulera pas, ce minibus électrique sera abrité sous une ombrière photovoltaïque. Elle devrait donc en plus d’être un abri, permettre de recharger les batteries du minibus, tout en produisant un surplus d’énergie.

Send this to a friend