cyberattaque : toute l'actualité sur siecledigital.fr

cyberattaque

C’est par le numérique qu’ont réagi les États-Unis à l’attaque subie par l’Arabie Saoudite le 14 septembre. Selon une source anonyme, relayée par Reuters, fin septembre les Américains ont lancé une cyberattaque contre Téhéran et sa capacité à diffuser de la propagande. L’attaque contre l’Arabie Saoudite a abaissé la production mondiale de pétrole de 5% Cette attaque est présentée comme une réponse directe aux frappes qui ont affecté l’Arabie Saoudite le 14 septembre. Ce jour-là deux installations pétrolières saoudiennes ont été touchées par des frappes de drones et de missiles, provoquant d’immenses dégâts. C’est la plus grande usine de transformation de pétrole brut, Abqaïq et le champ d’hydrocarbures de Khurais qui ont été sérieusement endommagés. L’attaque, à elle seule, a fait baisser de 5% le volume mondial de pétrole extrait quotidiennement. Cette agression mi-septembre avait été rapidement revendiquée par les rebelles Houthis au Yémen, englués dans une longue guerre avec…

Les pirates se trouvaient à Traben-Trarbach, en Allemagne, dans un ancien bunker de l’OTAN. Dans ce bunker, avait été installé un data center sauvage où des cybercriminels agissaient en toute impunité. Il y a quelques jours la police allemande a mené une opération coup de poing pour arrêter les pirates. De nombreuses activités illégales y ont été découvertes. 13 pirates ont été arrêtés Comme l’a rapporté l’Associated Press, l’ancien bunker de l’OTAN s’était transformé en une véritable plaque tournante de la drogue. De la drogue de synthèse Orange Chemicals y a notamment été retrouvée. Les personnes qui travaillaient dans cet endroit étaient en réalité des pirates informatiques bien connus pour avoir lancé plusieurs cyberattaques. La plus célèbre est une attaque remontant à 2016 contre Deutsche Telekom. Cette dernière aurait détruit au moins 900 000 routeurs appartenant aux clients de la société. Parmi les autres accusations retenues contre les personnes qui se trouvaient…

Décidément, il n’y a pas une semaine sans qu’une entreprise soit victime de vol de données… StockX la plateforme d’achat et vente de produits streetwear et notamment de baskets a été victime d’un vol de données colossal comme le rapporte TechCrunch. Problème : l’entreprise n’a pas informé les clients et leur a tout simplement demandé de réinitialiser leur mot de passe. En début de semaine nous apprenions que la banque Capital One a été victime d’un vol de données impactant 100 millions de clients. Plus tôt dans l’année le scandale Equifax avait fait beaucoup de bruit. La société a d’ailleurs reçu une amende de 700 millions de dollars suite à cette faille de sécurité. Les données déjà vendues sur le Dark Net… Du côté de StockX, plusieurs utilisateurs ont reçu un mail demandant de mettre à jour leur mot de passe suite à des « mises à jour du système. » Un fait…

Le FSB, service russe chargé des affaires de sécurité interne ou autrement dit, le département des services secrets russes, a été victime d’une cyberattaque le 13 juillet dernier. D’après les informations rapportées par BBC Russia, 7,5 To de données classées ultra sensibles et top secret, ont été dérobées et rendues publiques. Все мы, журналисты, студенты и даже пенсионеры, находимся под навлюдением ФСБ. Присоединяйтесь к нам, как и 0V1ru$, защищая наше будущее! Они не заглушат наши голоса! @tjournal @Dobrokhotov @bbcrussian @unkn0wnerror pic.twitter.com/HUYDas7FSN— DigitalRevolution (@D1G1R3V) 18 juillet 2019 Les serveurs d’un prestataire ont été touchés L’infrastructure IT du FSB n’a pas tenu bon. De nombreux projets tenus secrets par les services russes ont été rendus publiques suite à une attaque qui a eu lieu le week-end dernier. Ce sont les serveurs Active directory qui ont été touchés. Gérés par Sytech, un sous-traitant de l’agence russe, ces serveurs étaient accessibles ainsi que tout le réseau…

Des pirates informatiques ont volé les données fiscales de millions de Bulgares, selon une déclaration du gouvernement. Un pirate informatique, qui se revendique russe, est venu à bout de la cybersécurité de l’Agence Nationale du Revenu, selon Reuteurs. La Bulgarie vient probablement de subir la plus grosse cyberattaque de son histoire. Les données fiscales de millions de bulgare, enregistrées à L’Agence Nationale du Revenu, ont été piratées. Selon un chercheur, tous les dossiers personnels des adultes pourraient bien avoir été accaparés. Une attaque humiliante pour la Bulgarie Avant même la déclaration de l’attaque par le gouvernement bulgare, un pirate informatique, qui se revendique russe, a contacté les médias locaux et leur a donné l’accès aux données volées. La porte-parole de l’ANR a confirmé qu’il s’agissait bien de données conservées dans sa structure. Le pirate informatique à l’origine de l’attaque a eu des propos humiliants selon The Next Web. Il aurait…

Les cyberattaques sévissent de plus en plus dans le monde. En ce moment, c’est les administrations judiciaires de Philadelphie qui subissent les dégâts d’un virus détecté pour la première fois le 21 mai dernier. Suite à sa découverte, la municipalité a pris la décision de couper le réseau du secteur judiciaire. Cependant, il semblerait que la situation peine à évoluer, puisqu’aucune date de retour à la normale n’a été précisée par la ville de Philadelphie. Le média américain Security Info Watch relate l’ampleur des dégâts, plusieurs dossiers civils ont disparu pendant l’attaque. Seuls les dossiers notifiés criminels ont été conservés puisqu’ils sont stockés dans une base de données fédérale. En plus d’empêcher la mise en ligne de dossiers sur les sites des tribunaux, le virus entrave les possibilités de s’inscrire à un jury, et aurait même touché la messagerie électronique des tribunaux. Dans un communiqué, les tribunaux de Philadelphie expliquent…

Flipboard, cet agrégateur d’actualités, qui permet à chacun de sélectionner les flux qui l’intéressent a été piraté. En effet, une première cyberattaque aurait eu lieu entre le 2 juin 2018 et le 23 mars 2019 et une seconde entre le 21 et le 22 avril 2019, comme l’a précisé la société dans un communiqué. Il y a quelques mois, en quête de tech-addicts, Flipboard dévoilait l’ajout de nouvelles fonctionnalités dans la section Technologie de son site web et de son application. Elle ne le savait pas encore, mais quelques mois plus tard la société allait se faire pirater. Les piratages n’ont été détectés que le 23 avril dernier. Pendant plusieurs mois, des pirates ont récolté de nombreuses données personnelles sur les utilisateurs de Flipboard. Parmi celles-ci, des identifiants, des adresses électroniques ainsi que des mots de passe. La société n’est pas encore en mesure de dire combien de ses utilisateurs ont…