Étiquette

cyberattaque

Après une journée dans le silence, le groupe Apple s’est enfin exprimé au sujet des failles Meltdown et Spectre qui ont fait beaucoup de bruit ces derniers jours. Les Macs et les iPhones sont bien concernés par ces failles de sécurité. Découvertes il y a seulement quelques jours, Meltodwn et Spectre sont deux cyberattaques mises au point pour collecter des données à partir du processeur d’une machine. Cette annonce a alors jeté sur un froid dans le monde de la sécurité informatique. Ces failles exploitent des défauts qui sont présents la quasi-totalité des processeurs électroniques construits par Intel au cours des 20 dernières années. En s’en prenant directement au processeur qui est le coeur de tout appareil électronique, ces exploits sont donc une véritable menace pour n’importe quel système d’exploitation. Comme beaucoup d’entreprises, Apple ne s’est pas exprimé directement après la découverte de ces failles. Après une journée de silence…

Uber Android Fake App

Les spécialistes du groupe Symantec ont récemment découvert un malware…

Alors que 2 milliards d’identifiants et mots de passe circulent…

En mai 2017, le ransomware WannaCry avait semé la pagaille dans de nombreux pays du monde. Quelques mois après, les Etats-Unis accusent officiellement la Corée du Nord d’être à l’origine de la cyberattaque de grande ampleur. Caractérisé par la rapidité de sa capacité d’infection, WannaCry avait la capacité de bloquer l’ordinateur de l’utilisateur et de lui demander une rançon en bitcoin pour la récupération de ses données personnelles. En octobre, le Royaume-Uni avait aussi accusé la Corée du Nord de l’attaque par le biais de ministre de la sécurité. Par la suite, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis et le FBI se sont eux aussi prononcés contre le pays en dévoilant l’opération d’espionnage informatique de grande ampleur, Hidden Cobra. Depuis 2016, le régime coréen aurait installé un logiciel malveillant visant à cibler certains secteurs tels que l’aéronautique. Le 18 décembre, les Etats-Unis ont officiellement porté une accusation officielle…

Triton malware usine

« Triton » est un programme qui a été utilisé par un…

Cdiscount

Après un piratage contre Cdiscount ayant fait environ 500 victimes,…

Le groupe de hackers russes MoneyTaker aurait détourné plus de 10 millions de dollars en piratant le réseau de transfert d’argent interbancaire. Ils n’ont eu qu’à retirer les fonds détournés dans les distributeurs automatiques aux États-Unis ou en Russie. Les hackers ne cessent de chercher des nouveaux moyens de contourner les systèmes de sécurités informatiques. Le secteur bancaire est celui qui possède les technologies les plus avancées et surtout les plus fiables en matière de sécurité. Ils doivent donc redoubler d’ingéniosité pour contourner les défenses mises en place par les banques pour protéger leurs données. Pendant 18 mois, le groupe de hackers MoneyTaker a détourné des ordres de paiements interbancaires pour pouvoir retirer l’argent directement à partir d’un distributeur automatique avec une carte bancaire trafiquée. La première attaque connue a eu lieu début 2016 lorsque le groupe MoneyTaker est parvenu à pirater les services de messagerie de transfert d’argent des…

identifiants-volées
jouet teksta toucan

Une équipe de chercheurs en sécurité informatique a réussi à…

Le bitcoin et les autres cryptomonnaies connaissent une croissance fulgurante depuis quelques mois. Les acheteurs sont de plus en plus nombreux, et de plus en plus de plateformes sont créées. Cette augmentation de l’offre et de la demande entraîne inévitablement des risques pour les consommateurs. La plateforme NiceHash en a fait la douloureuse expérience. La société a subi une cyberattaque qui a résulté sur la disparition de bitcoins pour une valeur plus de 50 millions d’euros (environ 64M de dollars). « Malheureusement, il y a eu une violation de sécurité impliquant le site internet de NiceHash. Nous enquêtons sur la nature de l’incident et, par conséquent, nous stoppons toutes opérations pour les prochaines 24 heures, » a-t-on pu lire dans une déclaration publiée sur le site de la plateforme. Le fonctionnement de NiceHash n’est pas celui d’une plateforme d’échange classique. Les utilisateurs acceptent de voir les performances de leur ordinateur…

Yahoo piratage

Karim Baratov, l’un des participants au piratage ayant eu lieu…

piratage hack

Site très utilisé pour partager des images, Imgur a été…

Le département des services sociaux australiens (DSS) a récemment communiqué au sujet d’une faille de sécurité dans son système de gestion des cartes bancaires. Les noms, adresses mails, mots de passe et numéros de téléphone de plusieurs milliers de collaborateurs auraient été dérobés. Le vol de données est un problème récurrent depuis plusieurs mois. Le dernier exemple en date est celui du groupe Uber qui s’est fait dérober les informations de plusieurs millions de personnes. Début novembre, c’est le département des services sociaux australiens qui a fait parler de lui. Le DSS a écrit une lettre à plus de 8500 employés et anciens collaborateurs de l’entreprise. Dans cette lettre, le personnel de l’entreprise est informé que plusieurs de leurs données ont été dérobées à la suite d’une faille de sécurité dans les systèmes informatiques.  À l’heure actuelle, les membres du département ne sont pas capables de se prononcer sur la…

Uber
mots de passe volés sur le marché noir

C’est l’un des constats d’une récente étude menée par Google…

Le département de la Sécurité intérieure des États-Unis ainsi que le FBI dévoilent des informations techniques au sujet des cyberattaques dirigées par la Corée du Nord. Des détails qui permettent de se protéger contre l’espionnage ou le vol de données. Il y a quelques jours seulement, on apprenait que la Corée du Nord pourrait être à l’origine du virus ransomware WannaCry. Aujourd’hui les autorités américaines mettent en lumière l’opération « Hidden Cobra. » Il s’agit de l’opération d’espionnage informatique de grande ampleur menée par la Corée du Nord depuis 2009. Plusieurs virus ont été déployés dans les industries pour dérober ou manipuler des informations. Depuis 2016, un logiciel malveillant appelé FALLCHILL aurait été installé pour cibler les secteurs de l’aéronautique, la télécommunication et la finance. Ainsi, les personnes contrôlant le virus peuvent modifier, copier ou supprimer les fichiers de l’environnement infecté. De plus, ce programme a été conçu pour ne…

nsa victime hack

L’agence de renseignement la plus grande et la plus secrète…

Des hackers ont trouvé une faille de sécurité importante présente dans la plupart des antivirus sur Windows. Ils ont réussi à manipuler une commande du logiciel de protection pour exécuter des fichiers malveillants . La règle de sécurité la plus importante quand on navigue sur internet est d’avoir un antivirus installé sur son ordinateur. Ce type de logiciel est sans arrêt mis à jour et perfectionné pour détecter les menaces le plus rapidement possible après leur découverte. Aujourd’hui, les hackers ont trouvé une vulnérabilité au sein même du processus de fonctionnement des antivirus. Lorsque le programme détecte un fichier dangereux sur l’ordinateur, il le déplace dans un dossier sécurisé pour qu’il ne soit pas exécuté. Il s’agit du fameux dossier quarantaine. L’exploit appelé AVGater, est basé sur l’exécution de la commande permettant de retirer un fichier du dossier quarantaine. Une fonctionnalité qui est disponible pour la plupart des antivirus existant…

Clavier keylogger

Des acheteurs ont fait une découverte pour le moins surprenante…

Send this to a friend