Uber : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Uber

C’est le site spécialisé TechCrunch qui l’a annoncé : Uber vient de licencier 350 de ses employés. Ce n’est pas la première fois que l’entreprise se sépare d’autant de travailleurs cette année, mais pourquoi ? “Les jours comme celui-ci sont difficiles pour nous tous, et l’équipe de direction et moi-même allons tout faire pour être certains qu’un jour similaire ne se reproduira plus.” C’est avec ces mots forts que Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber, a annoncé sa décision via une lettre à ses employés, ensuite reprise TechCrunch. Plusieurs branches de l’entreprise sont affectées par cette décision : c’est notamment le cas des services de performance marketing, de voitures autonomes, d’Eats, mais également du service de recrutement. Le PDG de l’entreprise a assuré que 70% des licenciements étaient effectués aux États-Unis et au Canada. L’Europe, l’Amérique Latine, le Moyen-Orient et l’Asie sont aussi touchés. Une année difficile pour Uber Ce n’est pas…

L’application sort Uber Works, qui favorisera la connexion entre les chercheurs d’emploi et les entreprises ayant une place temporaire à combler. L’application devrait donc permettre à des employeurs travaillant dans l’événementiel ou la restauration de trouver des « extras » plus facilement. Uber cherche à se diversifier Effective dans la ville de Chicago pour l’instant, l’application devrait être capable de mettre en contact les intérimaires avec les entreprises en besoin temporaire d’effectifs. Uber Works fonctionnera grâce à la mise en place d’un tableau de bord directement connecté avec les entreprises. Le travail de l’application consistera à assister celles-ci dans la recherche de travailleurs à proximité, pour combler un manque sur une journée par exemple. Le service sera accessible aux conducteurs, glisse Andrey Liscovich au Crain’s Chicago Business, et actuellement à la tête d’Uber Works. Cette diversification tient en la nécessité pour la société d’être plus compétitive face à l’Asie, rapporte Reuters, mais…

Alors qu’il y a quelques jours Uber prévoyait de se conformer aux nouvelles réglementations imposées par la ville de New York, l’entreprise américaine décide finalement de ne pas se laisser faire. En effet, Reuters rapporte qu’Uber intente une action en justice contre la ville de New York. Uber s’attaque à la ville de New York Pour l’équipe directrice d’Uber, la nouvelle réglementation visant à augmenter le salaire des chauffeurs Uber de la ville de New York va probablement avoir des conséquences négatives. Ils partent du principe qu’en augmentant le taux horaire des chauffeurs, ils devront forcément réduire leur temps de travail. Pour Uber, cette nouvelle loi menacerait la viabilité des services de co-voiturage dans les grandes villes. Alors pour tenter d’éviter d’en arriver là, la société décide de porter plainte contre New York. Le maire de ville de New York, Bill de Blasio, défend bec et ongles cette nouvelle mesure. Il est…

Après avoir racheté Jump en 2018, Uber doit progressivement de retirer ses vélos électriques de plusieurs villes américaines. San Diego, Dallas, Atlanta, ou encore San Antonio font partie des villes concernées. Les raisons sont diverses mais globalement, il semblerait qu’Uber ait du mal à gérer la bonne intégration de Jump dans les grandes villes américaines. Les nouveaux moyens de mobilité doivent être encadrés À partir du 19 septembre prochain, il n’y aura plus de vélos Jump à San Diego. Cette décision a été prise par une conseillère municipale de San Diego, Barbara Bry, qui réclamait une réglementation plus ferme sur les vélos et trottinettes électriques dans sa ville. Les équipes de Jump expliquent que : « nous comprenons que cette décision aura un impact énorme sur vos déplacements du quotidien et nous regrettons de ne plus pouvoir vous fournir ce service ». De son côté, Uber tente d’apaiser les tensions : « nous…

Pour commander une course sur Uber, il n’y a pas plusieurs possibilités. Il faut avoir l’application sur son smartphone et commander via cette dernière. Il y a désormais un autre moyen. En effet, Uber vient d’installer des bornes de commande à l’aéroport de Pearson de Toronto. Le projet avait été présenté il y a plus d’un an, par l’entreprise dans un article de blog. Designed and launched a thing: Uber rider kiosks at Toronto Pearson Airport! Shout out to our first riders, a family from the Bahamas! pic.twitter.com/SHQ3tQ767r — Jon Kantrowitz (@jkantro) August 21, 2019 Uber veut faciliter l’accès à son service L’entreprise a inauguré sur Twitter les premiers utilisateurs, une famille qui revenait des Bahamas. Ces bornes font parties d’un test. L’objectif étant de permettre aux personnes sans smartphone, sans batterie ou tout simplement sans connexion internet de réserver une course. Elles sont dotées d’un écran LCD et d’un…

Lors de l’annonce des résultats d’Uber au premier trimestre, la firme annonçait 1,1 milliard de dollars de perte, malgré un chiffre d’affaires en hausse de 20%. Des résultats décevants, s’expliquant par les coûts d’entrée en Bourse de la société de VTC. Uber vient de présenter ses résultats pour le second trimestre et ce n’est guère mieux. La perte de l’entreprise s’élève à 5,24 milliards de dollars. Une croissance plus faible et des doutes sur le business model d’Uber Comme de nombreux entreprises, Uber a présenté ses résultats trimestriels. La société enregistre un chiffre d’affaires à 3,17 milliards de dollars, soit une hausse de 14% par rapport à la même période en 2018. Mais ce n’est pas assez. Les analystes estimaient un chiffre d’affaires à 3,36 milliards de dollars. La partie VTC d’Uber a permis de générer 2,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires durant ce trimestre. Le nombre de courses…

Uber est bien plus qu’une simple entreprise. L’expression « prendre un Uber » est entrée dans notre quotidien. Lorsqu’on prend une course avec Uber c’est certes pour être à l’heure ou éviter les transports, mais aussi vivre « une expérience ». L’application a d’ailleurs récemment lancé un nouveau mode, avec des courses silencieuses durant lesquelles les chauffeurs ne parlent pas. Pour aller plus loin, dans cette « expérience » l’application va désormais proposer une véritable expérience shopping grâce à un partenariat avec Cargo. Chargeur d’iPhone, AirPods, Amazon Echo, maquillage ou encore films à télécharger seront disponibles à l’achat. En juillet dernier, la société avait déjà annoncé un partenariat avec Cargo pour permettre aux passagers d’acheter directement durant la course des produits comme un chargeur de téléphone, des barres chocolatées… Une formule gagnante pour toutes les parties. Le chauffeur reçoit une commission sur les ventes, Uber se diversifie et le passager est satisfait ! Uber futur concurrent…