japon

Le ministère de l’éducation japonais a décidé d’intégrer des robots dotés d’IA et anglophones dès l’école primaire. Les élèves des écoles primaires trouvent qu’il est difficile d’écrire et de parler l’anglais. L’objectif étant d’améliorer les compétences des jeunes japonais avec la langue de Shakespeare. Certaines écoles utilisent déjà ces robots, mais en avril prochain l’initiative sera élargie et c’est 500 écoles qui les testeront. Le ministère mettra également des applications ainsi que des sessions de conversations avec des anglophones natifs, afin de les aider à améliorer leur niveau d’anglais. Alors que le ministère manque de fonds pour embaucher des locuteurs natifs dans les écoles, la mise en place et l’utilisation de robots semble être une option moins coûteuse. Et si cela fonctionne, l’initiative devrait être développée à tout le pays d’ici deux ans. Les robots sont de plus en plus présents dans le quotidien des plus jeunes. Lego Boost apprend…

NEC reconnaissance faciale
musée art numérique

Pour lutter contre les vols à l’étalage, le Japon mise sur l’intelligence artificielle. Le géant japonnais des télécommunications NTT East et la startup Eearth Eyes Corp, ont mis au point une caméra capable de détecter des comportements suspects. Appelée AI Guardman, cette caméra devrait permettre aux commerçants de repérer les voleurs à l’étalage sans supervision humaine. Grâce à une technologie développée par l’Université Carnegie Mellon, la caméra AI Guardman identifie toutes les personnes présentes sur les lieux puis examine leur comportement. Le système s’appuie sur une base de données regroupant des attitudes douteuses. Si un client à des gestes ou des postures typiques d’un voleur à l’étalage, une alerte sera alors envoyée au commerçant sur son smartphone avec une photo et l’emplacement du suspect. AI Guardman est en cours de développement depuis plusieurs années et selon NTT East les résultats sont prometteurs. L’entreprise estime que cette technologie aurait réduit les vols de 40%…

Kasotsuka Shojo japon

En France, nous sommes « habitués » aux campagnes de recrutement de McDonald’s dû fait de son fort taux de turn over. À l’autre bout du monde, il en est de même. C’est le cas du Japon où la firme américaine a réalisé un anime (film d’animation en provenance du Japon) afin de recruter du personnel ! UN ANIME JOYEUX QUI CASSE LA BARRIÈRE DE LA LANGUE Vous vous en douterez, l’anime est doublé en japonais, ce qui peut compliquer la compréhension… Mais loin de tout ça, car ce film d’animation est fidèle aux anime que l’on peut rencontrer en France avec Naruto par exemple. Les personnages sont expressifs et dégagent un optimisme que l’on ne rencontre pas forcément dans les McDonald’s français… ^^ UNE BELLE IMAGE DE MARQUE-EMPLOYEUR Via ce support d’anime, McDonald’s réalise-là une belle campagne de marque-employeur ! Le travail d’équipe est bien valorisé, les gestes types bien représentés…

ferme automatisée japon spread's

Les publicités pour préservatifs sont souvent orientées sur le ton de l’humour et du plaisir pour déstigmatiser certains problèmes que peuvent engendrer des rapports sexuels non protégés. Ou, à l’inverse, elles détiennent un ton plus sérieux et exposent l’importance de se protéger. Quoi qu’il en soit, c’est toujours avec des campagnes créatives que les marques souhaitent sensibiliser et créer un lien de proximité avec leurs clients. Aujourd’hui, la marque japonaise Condomania accompagnée de son agence Ogilvy & Mather Tokyo nous livre 3 prints qui fusionnent tous les biens-faits que peut apporter un préservatif. Nous parlons ici de 3 annonces qui rassemblent protection, proximité et plaisir sous une forme artistique grâce au travail du photographe Hal. Ce photographe, connu pour sa passion du corps humain et des interactions passionnelles, réalise, depuis 2011, des clichés peu communs pour un projet qu’il nomme « Fresh love ». Ces photos représentent des couples nus enlacés dans…

Opération Funfair In Your Mouth d'Ebara

Send this to a friend