Cybersécurité

Un fan de PewDiePie hacke des milliers d’imprimantes pour augmenter les abonnés de son YouTubeur préféré

Un fan du youtubeur PewDiePie n'a pas lésiné sur les moyens pour que le compte YouTube de la célébrité puisse gagner en abonnés. Il aurait ainsi piraté plus de 50 000 imprimantes pour convaincre de s'abonner à la chaine youtube.

Quand on est fan, on ne compte pas ses efforts. Un des 73 503 146 abonnés du youtubeur PewDiePie a hacké plus de 50 000 imprimantes, dans le seul but que sa star gagne de nouveaux abonnés. Il faut dire que PewDiePie, est le youtubeur ayant le plus d’abonnés au monde depuis 2013 sur la plateforme de vidéos. PewDiePie, dont le vrai nom est Felix Kjellberg, est un suédois connu pour ses farces et ses commentaires de jeux. Sauf qu’à ce jour, il est concurrencé par le compte indien T-Séries diffusant des trailers et des bandes d’annonces de films bollywoodiens.

Le hacking a été revendiqué sur Twitter, par un utilisateur se nommant TheHackerGiraffe. C’est ainsi que les personnes dont l’imprimante avait été piratée, ont vu s’imprimer sur une feuille ce message : « PewDiePie, qui a actuellement la chaîne YouTube avec le plus d’abonnés, est sur le point de perdre sa position de numéro un, à cause d’une entreprise indienne appelée T-Series qui diffuse simplement des trailers et des annonces de films Bollywoodiens ». Les personnes étaient donc invitées à cesser leur abonnement à la chaîne T-Series si tel était le cas, et à souscrire à la place à celle de PewDiePie.

TheHackerGiraffe a ainsi revendiqué à nos confrères de The Verge, avoir hacké 50 000 imprimantes au total. Tout en expliquant la simplicité de sa démarche. Il aurait ainsi créé en moins de 30 minutes un programme lui permettant de prendre le contrôle à distance de tous ces appareils. Le pirate aurait principalement utilisé un outil de piratage open source pour exploiter les imprimantes vulnérables. Appelé Printer Exploitation Toolkit (PRET), il permet par diverses manipulations de modifier les travaux d’impression. Aucun objet n’est donc à l’abri d’un piratage, pas même la NSA comme nous vous le rapportions il y’a quelques jours.

Send this to a friend