Camille Zaghet, Author at Siècle Digital

Camille Zaghet

Lancées en fin d’année dernière par l’entreprise canadienne North, ces lunettes en AR au design passe-partout, qui possèdent déjà de nombreuses fonctionnalités, intégreront Google Fit et Google Slide. Grâce à l’intégration de Google Fit, les utilisateurs pourront consulter les statistiques d’activité directement depuis les lentilles de verre intelligentes. Pour cela, il suffit de télécharger l’application depuis iOS ou Google Play. L’intégration de Google Slide sera des plus utiles pour ceux dont le travail les contraints à faire régulièrement des présentations. Les utilisateurs pourront afficher toutes les notes du conférencier et naviguer entre les différentes slides comme bon leur semble à l’aide de la baguette de contrôle. Il suffit simplement de télécharger l’extension Focals Connect Chrome. Nombreuses sont les entreprises qui proposent désormais des lunettes intelligentes, à l’image d’Epson, qui a récemment sorti son dernier modèle ou de Huawei, qui projette de lancer sa première paire. Pourtant, ce marché ne semble…

L’entreprise GitHub, rachetée par Microsoft en juin 2018, a lancé un nouvel outil intitulé « GitHub Sponsors », qui permettra d’aider financièrement les développeurs du monde entier. Les développeurs pourront désormais activer leur bouton « parrainez-moi » sur leurs référentiels GitHub, mais aussi mettre en valeur leurs projets open source, pour bénéficier d’une aide financière. Le but de ce nouvel outil serait « d’élargir les possibilités de participer et de tirer parti de l’open source », indique GitHub. Lancée en 2008, l’entreprise n’a cessé d’évoluer, proposant au fil des années plusieurs outils pour aider les développeurs à concevoir leurs projets. En 2017, GitHub avait lancé une plateforme marketplace, qui permettait aux développeurs de découvrir et d’acheter des applications de développement. Hormis cela, son objectif principal était de leur mettre à disposition tous les outils nécessaires au bon développement de leurs projets, sans avoir à multiplier les comptes. Cependant, il est possible que ces aides financières aient…

Dans un article de blog, Google a annoncé avoir découvert une faille vieille de 14 ans, qui aurait frappé les utilisateurs professionnels utilisant G Suite. L’entreprise explique qu’une partie des mots de passe stockés sur ses serveurs était non chiffrée. Heureusement, aucun hacker ne semble y avoir eu accès pendant cette longue période. Ces derniers temps, plusieurs grands organismes tels que la NASA ou le NRCC ont été victime de cyberattaques. Il est donc très facile d’imaginer la simplicité avec laquelle des hackers auraient pu dérober ces données appartenant aux utilisateurs G Suite. Comme l’indique Suzanne Frey, vice-présidente, ingénierie chez Google, plusieurs mots de passe d’utilisateurs G Suite n’étaient pas chiffrés sur les serveurs. Face à ce problème de taille, Google invite les utilisateurs potentiellement victimes à réinitialiser leur mot de passe. Google précise également qu’aucun accès non autorisé ayant pu permettre de récupérer les mots de passe non chiffrés…

Un document confidentiel, examiné par The Intercept, a révélé que Facebook partageait les données de ses utilisateurs à une centaines de fabricants et opérateurs téléphoniques confondus, provenant de cinquante pays différents. Mark Zuckerberg avait reconnu l’année dernière que des données avaient été partagées avec des dizaines de grandes entreprises, mais visiblement, il ne s’agissait qu’une d’une partie de l’iceberg. Cette longue liste de données transmises par Facebook comprend : le réseau WiFi utilisé, les types de smartphones concernés, leurs caractéristiques techniques, la localisation, les centres d’intérêt ou encore les groupes d’amis auxquels les utilisateurs appartiennent. Toutes ces données proviennent non seulement des versions Android et iOS de l’application Facebook, mais également de Messenger et d’Instagram. Selon The Intercept, ces données serviraient de « socle » aux entreprises clientes du réseau social, dans le but d’évaluer leur réputation face à leurs concurrents, notamment lorsqu’un utilisateur bascule vers un autre forfait téléphonique. Le site indique…

Lors du IR Day, Sony, par la voix de son président Kenichiro Yoshida, a présenté la nouvelle génération de gameplay au travers de sa PlayStation 5. Décrite comme étant plus immersive avec des performances graphiques considérablement améliorées, cette nouvelle génération de gameplay devrait en ravir plus d’un. Récemment, Sony avait lancé Remote Play, une application permettant aux gamers de jouer à la PS4 sur leurs appareils iOS. Une fonctionnalité qui avait permis de rafraîchir quelque peu l’image de la PS4 sortie en 2013, en attendant la sortie de la PS5, prévue pour l’hiver 2020. Pendant la conférence, Kenichiro Yoshida s’est contenté de rappeler ce qu’il avait déjà annoncé pour la PS5, à savoir une nouvelle puce AMD bien plus puissante que celle de la PS4, le support du ray-tracing, de la 8K, une technologie d’audio 3D, le maintien d’un lecteur optique et enfin, l’intégration d’un SSD pour drastiquement réduire les temps de…

Des chercheurs de Google et de l’hôpital universitaire de Northwestern ont créé un modèle d’IA capable de détecter le cancer du poumon à partir de tests de dépistage. Il faut savoir que ce cancer est le plus meurtrier de tous, plus que le cancer du sein, qui lui aussi est désormais détectable grâce à l’intelligence artificielle. Le problème réside dans le fait que la majorité des cancers sont identifiés à des stades déjà très avancés, ce qui diminue les chances de survie du patient. C’est pourquoi Google est déterminé à changer cela en rendant les analyses plus précises, mais aussi plus accessibles. Une intelligence artificielle bien entraînée Pour tester le modèle, Google a demandé à ce que 45 856 scanners thoraciques soient examinés par l’IA. Par la suite, les résultats ont été comparés avec ceux de six radiologues certifiés. Le programme a détecté 5% de plus de cas de cancer…

La distillerie suédoise Mackmyra, ainsi que la société finlandaise Fourkind et Microsoft ont produit le premier whisky grâce à une intelligence artificielle. « En collaboration avec la société de technologie finlandaise Fourkind et Microsoft, Mackmyra crée le premier whisky au monde développé avec intelligence artificielle (IA). Dans une industrie synonyme de tradition profondément enracinée, de savoir-faire humain et de savoir-faire artisanal, que se passe-t-il lorsque des techniques vieilles de 1000 ans rencontrent les technologies avancées du XXIe siècle ? » s’interroge Microsoft. La firme de Redmond tient à préciser qu’« actuellement, les modèles d’apprentissage automatique de la distillerie, optimisés par Azure de Microsoft, sont alimentés par les recettes existantes de Mackmyra, les données de vente et les préférences des clients. Grâce à cet ensemble de données, l’IA peut générer plus de 70 millions de recettes dont il prédit la popularité et la plus haute qualité, en fonction du type de fûts existant dans l’entrepôt ». Il…

Send this to a friend