espace : toute l'actualité sur siecledigital.fr

espace

C’est officiel : l’Australie prévoit de dépenser 150 millions de dollars (136 millions d’euros) pour collaborer avec la NASA dans le cadre de la mission Artémis. En effet, le gouvernement australien ne veut pas rester en dehors de la course à l’espace. L’Australie va donner un coup de main à la NASA Cette collaboration devrait permettre à des chercheurs australiens et américains de travailler ensemble dans des domaines liés à la robotique, à l’automatisation ou encore à l’intelligence artificielle. C’est le premier ministre australien Scott Morrison, lui-même, qui a annoncé que le pays allait dépenser 150 millions de dollars (136 millions d’euros) sur 5 ans dans le cadre de cette collaboration. Le gouvernement australien précise que ce budget sera utilisé pour favoriser de nouvelles idées et créer des emplois qualifiés sur des missions de pointe. L’Australie veut devenir un partenaire de premier rang aux côtés de la NASA. Les chercheurs…

Alors qu’il y a quelques jours nous apprenions que Chandrayaan-2, le vaisseau spatial indien, se plaçait en orbite lunaire avec succès, cette fois-ci il pourrait bien alunir pour de bon. La dernière manœuvre avant l’atterrissage est prévue pour aujourd’hui. Chandrayaan-2 doit atterrir près du pôle Sud de notre satellite. Le pôle Sud en ligne de mire L’atterrisseur Vikram utilise 8 petits propulseurs, 5 moteurs de fusée et de nombreuses caméras embarquées pour se guider de façon autonome jusqu’à son emplacement final. Le rover indien doit se poser à environ 600 kilomètres du pôle Sud de la Lune. Cet exploit spatial pourrait faire de l’Inde la 4ème puissance lunaire. En effet, si tout se passe comme prévu, le pays rejoindra les États-Unis, la Russie et la Chine au rang des nations ayant réussi à poser un engin sur notre satellite. Depuis très longtemps, les experts sont persuadés que ce fameux pôle Sud…

Le 7 septembre 2017, l’avion spatial X-37B de l’US Air Force se plaçait en orbite autour de la Terre. Nous ne savons pas réellement ce qu’il fait de plus que de tenter de battre son précédent record de 717 jours, 20 heures et 42 minutes de vol. Justement, l’avion spatial vient de dépasser les 718 jours en orbite autour de la Terre. OTV : une mission orbitale qui date de 2010 Cet avion très particulier est capable de rester en orbite très longtemps grâce à des panneaux solaires et, accessoirement, à l’absence d’équipage. Voilà presque deux années que l’US Air Force l’a fait décoller… Des test sont effectués avec cet avion spatial depuis 2010. Il y a 9 ans, la toute première mission du genre baptisée OTV, pour Orbital Test Vehicle voyait le jour en collaboration avec Boeing (constructeur du X-37B). Ce premier vol aura duré 224 jours. Depuis après chaque fin de…

Chandrayaan-2, c’est le nom de la mission spatiale indienne ayant pour objectif de se poser sur la Lune, pourrait bien devenir un franc succès. Après avoir décollé le 22 juillet dernier, l’engin spatial est d’ores et déjà en orbite lunaire d’après l’ISRO (l’agence spatiale indienne) et pourrait bien alunir le 7 septembre prochain à proximité du pôle Sud de la Lune. Une mission pour cartographier la Lune Ce mardi 20 août, Chandrayaan-2 a entamé des manœuvres pour se mettre en orbite lunaire et les a achevées avec succès 1 738 secondes plus tard, d’après l’ISRO. La moindre petite erreur dans la vitesse d’approche aurait pu être fatale à la mission. Le vaisseau spatial aurait tout simplement pu se crasher sur la surface de la Lune. L’orbiteur devra prochainement se séparer de l’atterrisseur Vikram et de l’astromobile Pragyan qui l’accompagnent pour tenter un alunissage le 7 septembre prochain. En plus des enjeux…

Le week-end dernier, Emmanuel Macron annonçait la création d’un commandement consacré à l’espace. Pour le chef d’État français, il s’agit d’un secteur primordial, qui nécessite une militarisation. Aujourd’hui, l’AFP relate que la France pourrait développer des armes laser anti-satellites. C’est en tout cas ce qu’a déclaré Florence Parly, ministre de la Défense, lors de la présentation de ce projet militaire dans l’espace. Comme elle l’a expliqué, ces armes anti-satellites ne seront utilisées qu’en cas de défense. « Si nos satellites sont menacés, nous entendons aveugler ceux de nos adversaires », a déclaré Florence Parly. La ministre explique ensuite la manière avec laquelle la France contre répondre à ces attaques : « Nous nous réservons le droit et les moyens de pouvoir répondre: cela pourrait impliquer l’utilisation de puissants lasers déployés à partir de nos satellites ou de patrouilles de nano-satellites. » Au 1er janvier 2019, 2063 satellites sont recensés par…

Des chercheurs de l’Instituto de Astrofisica de Canarias (IAC) ont fait une découverte des plus surprenantes en lien avec notre Voie Lactée. Dans un article publié dans Nature Astronomy, on peut y lire les résultats des recherches de ces scientifiques. Ils estiment que notre galaxie aurait englouti une autre galaxie naine, il y a de cela près de 10 milliards d’années. La collision de deux galaxies pour former la Voie Lactée Gaia-Enceladus, une galaxie naine serait entrée en collision avec la Voie Lactée et aurait fusionné pour donner cette galaxie que nous pouvons observer aujourd’hui. Avant cette découverte, les astronomes savaient que la Voie Lactée était composée de deux ensembles distincts d’étoiles. Pourtant, ils n’arrivaient pas à comprendre de quelle manière ils s’étaient réunis et le moment où cela s’était produit. Grâce au télescope spatial du nom de Gaia, les chercheurs ont pu mesurer de manière extrêmement précise, la position, la luminosité…

Les experts parlent d’une manœuvre de désorbitation contrôlée. En effet, la très discrète station spatiale chinoise, Tiangong-2 n’a plus que quelques heures devant elle, avant de s’écraser dans l’océan Pacifique. Une destruction maîtrisée Mise en orbite en 2016, la station spatiale chinoise avait pour objectif de tester un certain nombre de technologies orbitales chinoises. Initialement, Tiangong-2 devait rester deux ans en orbite, pas plus. Elle a largement dépassé sa durée de vie, car elle aura été opérationnelle pendant plus de 1000 jours. Les spécialistes de l’aérospatial chinois se félicitent de cette prouesse. En 2018, nous nous questionnions sur la probabilité que la station spatiale Tiangong-1 puisse s’écraser en France. La station spatiale chinoise n’était pas le premier débris spatial à atterrir de façon incontrôlée sur terre. Pourtant, jusqu’ici, aucun n’a jamais causé d’accident majeur. Par ailleurs, l’année dernière, aucun débris la première station spatiale chinoise n’était tombée en France. Les chinois aimeraient…