espace : toute l'actualité sur siecledigital.fr

espace

Il y a peu, nous vous expliquions que la fusée StarHopper de SpaceX s’apprêtait à vivre son dernier test statique avant son lancement officiel prévu pour 2021. Malheureusement, le sort en a décidé autrement. À la suite de son décollage, la fusée a pris feu, cela ralentit ses progrès et elle devra probablement effectuer un autre test en conséquence. Visiblement, cette catastrophe est un simple accident, SpaceX n’a fait encore aucun commentaire sur cet « incendie ». SpaceX fait face à plusieurs échecs dernièrement Voilà une affaire qui va sûrement mettre en rogne Elon Musk, le PDG de SpaceX. Après l’explosion d’une de ses capsules Crew Dragon (dont on a enfin découvert la raison), puis un énième échec dans la récupération du réacteur central de ses fusées Falcon Heavy, la société américaine a subi un nouveau revers. Lors du dernier test statique de StarHopper, la fusée qui devra propulser le vaisseau Starship…

Avons-nous fait le premier pas vers une grande ère de terraformation des planètes voisines ? C’est bien possible. Des chercheurs de Harvard ont inventé un aérogel qui devrait permettre de transformer le sol aride et toxique de Mars en une surface suffisamment accueillante pour accueillir des végétaux comestibles. Cela a toujours été une problématique essentielle pour l’homme. S’il souhaite coloniser un jour les autres planètes, il faudra qu’il puisse y produire de la nourriture. Aujourd’hui, l’humanité a fait un premier pas conséquent dans cette direction. Des scientifiques prévoient de déployer des plaques composées d’un aérogel spécifique sur Mars. Sur la surface où elles seront apposées, le sol aride de Mars devrait se transformer en terre arable. Comment fonctionne leur découverte ? Les plaques « aérogel » fonctionnent en imitant l’effet de Serre de la Terre, qui piège l’énergie du soleil par le biais de dioxyde de carbone et d’autres gaz.…

Samedi soir, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé sur Twitter la création d’un commandement consacré à l’espace. Pour lui, il s’agit d’un domaine essentiel, dans lequel les opérations militaires sont devenues nécessaires au vu des actes de certains pays. Plusieurs nations testent actuellement des missiles antisatellite, il paraît donc logique de protéger nos satellites de cette militarisation de l’espace. Un grand commandement de l'espace sera créé en septembre prochain au sein de l'Armée de l'air. Celle-ci deviendra à terme l'Armée de l'air et de l'espace. pic.twitter.com/Cnhlc7Eevs— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) 13 juillet 2019 Ce tweet résume le discours que le président a tenu à l’Hôtel de Brienne. Au cours de ce dernier, il a déclaré : « Pour assurer le développement et le renforcement de nos capacités spatiales, un grand commandement de l’espace sera créé en septembre prochain ». De ce fait, l’armée de l’Air deviendra « l’armée…

Le vaisseau spatial japonais Hayabusa2 a parfaitement réalisé son deuxième atterrissage sur l’astéroïde Ryugu cette nuit. Cette mission avait pour objectif de récolter des échantillons de la roche présente dans les profondeurs de la gigantesque masse minérale. Ces derniers avaient été exposés à la surface suite à une explosion causée par Hayabusa2 en avril dernier. Une découverte scientifique importante Ca y est, trois mois après avoir causé constitué un cratère de 10 mètres de profondeur grâce à un missile explosif, Hayabusa2 a pu le visiter. Nous vous expliquions que la mission allait être dangereuse, mais ça n’a pas empêché la sonde japonaise de triompher. Le prélèvement de minuscules fragment rocheux qu’elle a réalisé est une avancée majeure pour la science. En effet, ces derniers n’ont pas été exposés à l’environnement spatial pendant des milliards d’années, leur analyse devrait nous permettre d’en apprendre plus sur l’aspect qu’avait l’astéroïde Ryugu lors de…

Des révélations d’astronautes au média Space, laissent penser que la mission Apollo 11 aurait pu ramener des germes lunaires sur la Terre. Il y a exactement 50 ans, dans le cadre de la mission Apollo 11, des astronautes américains mettaient le pied sur la lune. Malgré les efforts déployés par les équipes de la NASA, une erreur commise lors de l’atterrissage, aurait pu permettre à des micro-organismes lunaires de contaminer la Terre. Des précautions insuffisantes À l’époque, les trois membres de l’équipage portaient des vêtements spéciaux, pour éviter que des germes lunaires ne puissent s’y accrocher. Malgré le pourcentage de chance infime, que des micro-organismes existent sur la Lune, la NASA avait pris toutes les précautions nécessaires, pour éviter un scandale sanitaire. Lors de leur retour sur Terre, les 3 astronautes ont même passé plusieurs jours en quarantaine, pour que les scientifiques s’assurent qu’ils ne soient pas contaminés. Les révélations…

Dragonfly, c’est le nom que portera cette mission qui débutera en 2026, pour atteindre Titan, la lune de Saturne et aussi la plus grande lune de notre système solaire, en 2034. Il faudra donc 8 ans au vaisseau spatial conçu par la NASA, pour atteindre Titan. BIG NEWS: The next @NASASolarSystem mission is… #Dragonfly – a rotorcraft lander mission to Saturn’s largest moon Titan. This ocean world is the only moon in our solar system with a dense atmosphere & we’re so excited to see what Dragonfly discovers: https://t.co/whePqbuGBq pic.twitter.com/BQdMhSZfgP— Jim Bridenstine (@JimBridenstine) 27 juin 2019 La vie ailleurs que sur Terre ? Le projet Dragonfly, est le dernier né du programme New Frontiers de la NASA. La lune de Saturne du nom de Titan a été choisie, car elle est celle ayant le plus de chance d’offrir des signes de vie microbienne. Le vaisseau spatial devra parcourir près de…

Mardi, la mission STP-2, qu’Elon Musk considérait comme la « plus difficile de tous les temps » a été accomplie avec succès. Pourtant, une ombre est venue noircir le tableau. SpaceX n’a pas été en mesure de récupérer le réacteur central de la fusée Falcon Heavy. Un problème qui devient récurrent, mais qu’Elon Musk a su expliquer dans un tweet ce mercredi 26/06. Les fusées de SpaceX peuvent décoller plusieurs fois, c’est l’une des raisons de la renommée incroyable de l’entreprise américaine dans l’industrie spatiale. Cependant, ces derniers temps, des événements viennent la contrarier. La réception des propulseurs (ou réacteurs) de son dernier bébé, la Falcon Heavy, a connu systématiquement des problèmes. Lors de son premier lancement, SpaceX n’avait pas réussi à réceptionner le réacteur central lorsqu’il était retombé sur terre. Lors du deuxième lancement, elle avait réussi à récupérer les trois réacteurs, mais avait perdu le central en mer.…