Elon Musk : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Elon Musk

Un récent tweet du patron de Tesla laisse penser que Spotify Premium pourrait prochainement être intégré au sein des véhicules électriques. C’est une demande des propriétaires de véhicules Tesla en Amérique du Nord et comme le rapporte TechCrunch, il semblerait qu’Elon Musk y ait été attentif. Elon Musk à l’écoute de ses clients Mercredi dernier, Elon Musk a répondu au Tweetos InElonWeTrust, qui disait qu’il adorerait voir débarquer Spotify sur les véhicules Tesla, en disant cela : « ça arrive ». Cela net peut pas être plus explicite. Le PDG de Tesla n’apporte pas plus de détails, comme souvent, mais l’intégration de Spotify pourrait être effective dans les prochains mois pour les propriétaires Tesla d’Amérique du Nord. Cette demande n’arrive pas par hasard. En effet, les utilisateurs Tesla sont nombreux à se plaindre de Slacker Radio, le service de streaming audio intégré dans les véhicules électriques. C’est un outil installé de manière…

Le prototype de SpaceX, Starhopper, vient de réussir un dernier test statique. Le vaisseau a décollé d’une vingtaine de mètres, pour effectuer un petit rebond sur le site de lancement. Après plusieurs essais dans le courant du mois de juillet, l’engin semble fin prêt pour démarrer les essais en vol. Elon Musk s’est félicité de cette réussite sur Twitter en écrivant qu’un château d’eau pouvait bel et bien voler. Entrepreneur et comique : Engine cam pic.twitter.com/3cWHU50353— e^👁🥧 (@elonmusk) 26 juillet 2019 Un petit rebond de 20 mètres Ce test consistait à faire décoller d’une vingtaine de mètres, le vaisseau spatial de SpaceX. Une sorte de petit rebond avant le grand décollage dans quelques semaines. Depuis son site de lancement d’essai au Texas Starhopper confirme un test supplémentaire. Le prochain essai consistera à faire décoller l’engin spatial à plus de 200 mètres du sol. SpaceX veut aller sur Mars et se donne…

Retrouvez notre article pour comprendre tout ce qu’il faut retenir de la conférence de Neuralink. En 2017, Elon Musk annonçait vouloir lancer Neuralink, pour tenter de coupler le cerveau humain avec une intelligence artificielle. Le 11 juillet dernier, par le biais d’un tweet, la société a expliqué qu’elle organiserait une conférence le 16 juillet prochain pour révéler les avancées de la startup. Elon Musk devrait donc lever le voile sur les recherches menées par sa société. We're having an event next Tuesday in San Francisco to share a bit about what we've been working on the last two years, and we’ve reserved a few seats for the internet. Apply here: https://t.co/1VQsv4gAA4— Neuralink (@neuralink) 11 juillet 2019 Les équipes travaillent depuis 2 ans Ce grand rêveur, qui ne cesse d’avoir de nouveaux projets, évoquait déjà en 2016 la possibilité de fabriquer artificiellement des « neurones » qui seraient reliés à un cerveau humain…

Tesla a connu un début d’année compliqué, tout en conservant des chiffres positifs, l’entreprise d’Elon Musk ne semblait être en bonne posture. Cependant, Tesla a bien réagi puisque l’entreprise a battu son record de livraison au cours de ce deuxième trimestre. 95 200 véhicules électriques ont été expédiés dans le monde entier. Un an auparavant, Tesla livrait seulement 40 740 véhicules. Cette année, au cours de premier trimestre, c’est 63 000 voitures qui ont été livrées, un chiffre encourageant, mais encore trop faible. Pour le moment, Tesla n’explique en aucun cas un tel record. Il semblerait que la disponibilité de la Model 3 au Royaume-Uni ait contribué à cette hausse de la demande. Effectivement, la Model 3 est la plus populaire des voitures Tesla, puisque sur les 95 200, 77 550 appartenaient à cette gamme, contre seulement 17 650 pour les Model S et X. Une livraison plus efficace Dans…

L’essentiel du fonctionnement des batteries repose sur des accumulateurs électriques, que l’on appelle souvent « cellules » de la batterie. Jusqu’à présent, les batteries de Tesla étaient alimentées à l’aide de cellules en provenance de Panasonic. Cependant, des employés de l’entreprise ont déclaré à CNBC ce 26 juin qu’elle était en train de développer ses propres cellules au lithium-ion « avancées » et des moyens de les produire en masse. Cela pourrait lui permettre de produire des voitures moins chères et plus performantes à l’avenir. Tesla est en passe de devenir encore plus indépendant dans le développement de ses voitures électriques. L’entreprise américaine serait en train de développer ses propres cellules au lithium-ion dotées d’un niveau de sophistication avancé pour ses batteries, qui sont déjà réputées pour leur longévité. Les recherches auraient lieu dans son laboratoire « skunksworks », dans son usine de Kato Road, en Californie. C’est un signal…

Alors que les commandes étaient ouvertes en Australie depuis 3 ans déjà, Tesla vient seulement d’annoncer que les livraisons allaient démarrer. Une longue attente qui aura porté ses fruits. En effet, la société d’Elon Musk vient d’annoncer que dorénavant, elle accepterait les commandes des acheteurs d’Australie, du Japon, d’Irlande, de Hong Kong, de Macao et de Nouvelle-Zélande. Les disponibilités et les prix de la Tesla Model 3 varient en fonction de la région où vous l’achetez. Elon Musk tient à conserver une forme d’exclusivité et cela semble fonctionner. Les futurs acheteurs doivent consulter le site internet de Tesla pour pouvoir choisir leur véhicule, s’assurer de la disponibilité du modèle souhaité en fonction de leur situation géographique et passer commande. Ils ne pourront recevoir leur Tesla si et seulement si, Tesla autorise la vente du modèle choisi dans le pays où se trouve l’acheteur. We *do not* want to alarm anyone,…

Il y a quelques jours, Elon Musk annonçait l’envoi imminent de ses premiers satellites. Objectif de la mission : tester la réaction et l’efficacité des satellites pour ensuite pouvoir en envoyer 12 000 et être en mesure d’inonder la planète d’une connexion haut débit. Les satellites devaient prendre leur envol, mais retardés à cause de vents violents. Cependant, Elon Musk nous livre plus de détails sur Starlink. Il a fallu attendre l’accord de la FCC pour que cette mission soit possible. En mars 2018, la Federal Communications Commission déclarait ceci : « il s’agit de la première autorisation donnée pour le déploiement d’une telle flotte et pour l’exploitation d’une licence américaine qui fournira des services internet en utilisant une nouvelle génération de satellites en basse orbite au-dessus de la Terre. SpaceX a proposé un système comprenant 4 425 satellites et a obtenu l’autorisation d’utiliser les fréquences de la bande Ka (20/30…