Géolocalisation

Google recense la localisation mobile des utilisateurs de ses services à différents moments, et l’enregistre dans la base de données connue en interne sous le nom de « Sensorvault ». Depuis un certain temps, la police américaine demande parfois à y accéder pour résoudre ses enquêtes, mais ces six derniers mois, ses requêtes ont fortement augmenté selon le New York Times. De plus, la police recueille parfois les données de centaines de téléphones, de quoi inquiéter les Américains sur le respect de leur vie privée ? Pas totalement, car les données sont généralement récoltées anonymement dans le cadre des mandats « géofence ». Par leur biais, la police demande à savoir la localisation actuelle des téléphones qui ont traversé une zone dans une période de temps donnée (pratique pour savoir qui était sur les lieux d’un crime). Si la police pense qu’un téléphone correspond à un témoin ou un suspect,…

Alors qu’une polémique interne chez Facebook, laissait croire que les informations de géolocalisation étaient utilisées pour suivre des stagiaires de la société, le géant des réseaux sociaux fait le choix d’éclaircir la situation. Les utilisateurs d’Android peuvent enfin désactiver le suivi de géolocalisation lorsqu’ils utilisent l’application. Une mesure qui va dans le sens d’une politique de protection des données et de plus de confidentialité vers laquelle devrait tendre Facebook. L’application en est encore assez loin : il y a quelques mois, des révélations laissaient entendre que les annonceurs pouvaient utiliser nos données même si elles étaient privées. Il y a quelques jours, un rapport faisait état des actions commises par Facebook envers ses stagiaires. Ce dernier accuse le réseau social d’utiliser les données de localisation de ses stagiaires pour les localiser, en semaine comme le week-end. Ce n’est pas tout, la société aurait aussi surveillé des personnes considérées comme étant…

SpaceX a lancé sans problème le satellite « Vespucci » de l’U.S Air Force ce dimanche 23/12 à Cap Canaveral, en Floride. Mis en orbite à l’aide d’une des célèbres fusées Falcon 9 du constructeur américain, ce satellite représente la troisième génération du GPS. Il est le premier d’une série de 5 à être envoyé par SpaceX et permettra entre autres de grandement améliorer les applications exploitant la géolocalisation que nous utilisons à l’heure actuelle. Successful deployment of GPS III SV01 to medium Earth orbit confirmed. pic.twitter.com/4lhJpwdsip— SpaceX (@SpaceX) 23 décembre 2018 Au total, ce sont donc 5 nouveaux satellites, construits par l’entreprise publique Lockheed Martin, qui devraient bientôt rejoindre les 31 engins spatiaux déjà affectés à la technologie GPS. Ils offriront une précision trois fois supérieure à ce dont étaient capables les satellites qui assuraient l’efficacité du système jusque-là . Par ailleurs, leur résistance au brouillage sera 8 fois supérieure. L’avènement…

Qui n’a jamais rêvé, durant un road trip, d’en savoir plus sur les points d’intérêt à proximité ? C’est désormais possible en utilisant l’application Roatrip qui vous informe grâce à Wikipédia. En effet, celle-ci se base sur les informations de géolocalisation de votre smartphone pour vous lire à haute voix, une sélection d’articles en rapport avec les sites locaux à proximité. Comment fonctionne l’application qui vous informe grâce à Wikipédia ? Développée par Malte Ubl, l’un des responsables techniques du projet AMP chez Google, cette application qui vous informe grâce à Wikipédia, fonctionne comme si elle était l’un des passagers du véhicule. Compatible avec Google Chrome, Firefox ainsi que tout autre navigateur prenant en charge le GPS et la synthèse vocale, elle vérifie les coordonnées de géolocalisation d’un utilisateur avant de lui lire l’histoire du lieu dans lequel il circule. Le créateur de cette application qui vous informe grâce à Wikipédia a…

Plusieurs applications, dont des médias français, ont été retirées temporairement de l’App Store pour ne pas avoir respecté les règles d’Apple sur la collecte et l’utilisation de données personnelles. Le Figaro, Marmiton, Closer, Challenges ou encore VDM… Vous avez peut-être remarqué la disparition de certaines de ces applications de l’App Store, fin avril. Celles-ci auraient toutes permis l’exploitation des données de localisation sans le consentement des utilisateurs. Plus précisément, les applications incriminées faisaient appel au SDK de collecte de données de géolocalisation de Teemo. Cette startup française, spécialisée dans la publicité ciblée, revendait ainsi la localisation des utilisateurs à des annonceurs. Le JDN, s’est procuré un mail envoyé par Apple à toutes les applications concernées. « Votre application transmet la data de géolocalisation des utilisateurs à des tierces parties sans leur consentement et à des fins inappropriées », peut-on y lire. Le géant américain invoque le non-respect des règles 5.11 et…

Les fonctionnalités utilisant la localisation de nos téléphones portables reçoivent souvent un accueil particulièrement mitigé. Sorti fin juin, Snap Map propose aux utilisateurs de Snapchat de partager leur localisation GPS avec une ou plusieurs personnes, grâce à une carte interactive. La mise à jour avait divisé car la majorité des utilisateurs du réseau social est jeune, et malgré le fait qu’il n’existe pas de chiffres sur les moins de 18 ans, on peut supposer qu’une bonne partie n’est pas majeure. Au-delà de la sécurité des jeunes utilisateurs, c’est aussi sur la question de la vie privée et des données personnelles que l’on peut s’interroger. De telles fonctionnalités offert encore plus de possibilités de vente, d’analyses et de ciblage venant de nos données. Malgré tout, la localisation peut parfois être très utile dans certains cas. C’est Google qui a trouvé à la localisation une belle utilité, au travers de son application…

Dernière fonctionnalité en date pour la plateforme sociale Snapchat : Snap Map. Comme son nom peut laisser l’entendre, la fonctionnalité permet de trouver des Snaps géolocalisés à travers une carte. Une mise à jour qui va dans la logique de Snapchat à prouver sa capacité à engager ses membres physiquement. Nous avons construit une toute nouvelle façon de construire le monde ! – Blog Snapchat. Snap Map est en fait issue de l’acquisition par la plateforme de Zenly, une « carte sociale » pour 350 millions de dollars. Concrètement, vous allez pouvoir partager à vos amis (ou non, via une « Ghost Mode »), votre localisation. Ce qui veut dire que vous pourrez également voir l’ensemble des membres de Snapchat et donc leur Snap / Story. En somme, c’est une façon de découvrir de nouveau membres et de nouveaux lieux… Justement, Snapchat tend à convaincre les annonceurs de sa capacité…

Send this to a friend