Il y a plusieurs jours maintenant, nous vous disions que plusieurs opérateurs européens allaient être mis à contribution pour fournir des données agrégées et anonymisées. Mais ces opérateurs téléphoniques ne sont pas les seuls à pouvoir suivre massivement leurs utilisateurs. Google, lui aussi, peut le faire. Il a annoncé que dans 131 pays, il allait partager ses données à destination des gouvernements et scientifiques via un site dédié.

Google dévoile des données

Google va fournir des données à 131 pays pour leur permettre de faire le point sur l’épidémie et sur les effets du confinement. Il va donc proposer des données issues de son système d’exploitation mobile, les agréger et les anonymiser. Il s’agira de milliards de données d’utilisateurs Android et cela devrait permettre à Google de proposer le plus grand ensemble de données disponibles.

La France fait partie des 131 pays concernés par le plan de Google et les premières données publiées indiquent que la fréquentation des lieux publics a très largement chuté. Google observe une chute de 88% pour les centres commerciaux, restaurants, et librairies, ainsi qu’une chute de 82% pour les espaces verts publics tels que les parcs.

Les lieux toujours autorisés, munis de l’attestation, ont, eux aussi, perdu en fréquentation. Les personnes se rendant sur leur lieu de travail ont diminué de moitié, tandis que les magasins, épiceries, pharmacies ont vu leur fréquentation chuter de 72%.

Des données fournies pour aider et non pour surveiller

Google l’assure : dès lors que les chercheurs et autorités n’auront plus besoin des données, ses rapports et le site web les hébergeant seront fermés. Il arrêtera également l’agrégation des données.

Pour le moment, l’entreprise américaine va continuer de mettre les données à disposition. Celles-ci seront collectées au plus tard 72 heures après un moment choisi, et des rapports hebdomadaires seront également établis. Enfin, Google devrait également, prochainement, étendre la liste des pays dans lesquels il met des données à disposition.