Plus de dix ans après le rachat de Waze par Google, la firme de Mountain View annonce que les équipes de l’application de navigation vont fusionner avec celles de sa division Geo. Cette dernière comprend Maps, Earth et Street View.

Waze et Google Maps vont rester deux applications bien distinctes

Google a fait l’acquisition de Waze en 2013 pour 1,1 milliard de dollars. À l’époque, cela représentait le quatrième plus important rachat de l’histoire du géant du Web. Si les deux services sont restés séparés, Google a tout de même incorporé les fonctionnalités les plus populaires de Waze à Google Maps. Pour rappel, Waze est prisée des conducteurs car elle propose des informations très précises sur l’état du trafic, elle compte 151 millions d’utilisateurs actifs par mois.

Désormais, les 500 membres de l’équipe de Waze vont rejoindre les effectifs de Google, tout en gardant deux produits bien distincts : « Google reste profondément attaché à la marque unique de Waze, à son application bien-aimée et à sa communauté florissante de bénévoles et d'utilisateurs », a déclaré un porte-parole de l’entreprise.

En conséquence, Neha Parikh, l’actuelle PDG de Waze, va quitter son poste. Les employés de la société tomberont ainsi sous l’égide de Christopher Phillips, qui dirige la division Geo de Google.

Google doit réduire ses dépenses

Cette décision va dans le sens des propos de Sundar Pichai, PDG de Google, en septembre dernier, lorsqu’il exigeait que ses équipes soient 20 % plus productives avec moins de ressources. Depuis le mois de juillet, la firme de Mountain View se prépare à des temps difficiles, et a également pris la décision de réduire de moitié les projets de l’un de ses laboratoires expérimentaux. En cause, l’environnement macroéconomique peu favorable, ainsi que le contexte géopolitique qui poussent les investisseurs à revoir leurs priorités.

Comme le rapporte le Wall Street Journal, la société de gestion de fonds TCI Fund Management a récemment demandé à Google de réduire ses dépenses et ses effectifs. Si la société assure que la fusion avec Waze n’engendrera pas de licenciements, elle explique également que cette restructuration devrait permettre d’éviter un chevauchement entre le travail des différentes équipes…