Google

Suite à la décision prise par la Commission Européenne, la nouvelle application de « Google Mobile Services » va impliquer des coûts élevés pour les fabricants d’Android en Europe. Le média TheVerge a pu obtenir des documents qui montrent une grille tarifaire confidentielle indiquant que l’installation de « Google Mobile Services » pourra coûter jusqu’à 40 dollars (35 euros) par mobile. Ces frais vont varier en fonction des pays, ils seront directement imputables aux fabricants. Ils devraient s’appliquer aux appareils activés à compter du 1er février 2019. Ayant été accusé par la Commission Européenne d’abuser de sa position dominante, Google décide de faire payer des taxes aux fabricants. Ces coûts pourraient être imputés directement aux fabricants d’Android. Les propos sont nuancés par une source interne de la firme qui déclare que Google pourrait proposer des « contrats séparés » pour couvrir tout ou partie des coûts de licence pour les entreprises qui choisissent d’installer Chrome ou Google Search…

Au mois de Juillet, Google a été condamné à payer la modique somme de 4,34 milliards d’euros par la Commission Européenne. Le géant d’internet est accusé d’exiger, voire même de payer des fabricants de smartphone afin qu’ils pré-installent Google Search et Chrome. Également il les empêche de commercialiser tout autres produits composés de moteur de recherche non-approuvé par la firme (nommés les Forks Android). Cependant, Chrome et Search sont les deux principales sources de revenus de l’entreprise, mais aussi leur moyen de récolter d’énorme quantité de données. C’est pourquoi, Google contre-attaque en infligeant une licence d’exploitation aux fabricants. Cette taxe permettra à l’entreprise de garder une source de revenus importante. Hiroshi Lockheimer, à la tête d’Android a affirmé que « la pré-installation de Google Search et Chrome avec nos autres applications nous a aidé à financer le développement et la distribution gratuite d’Android ». Il ajoute que c’est pour cela…

Sundar Pichai, CEO de Google ne veut pas oublier la Chine et ses 1,4 milliards d’habitants. Compte tenu de sa taille et de la très grande probabilité que la Chine devienne le pays le plus attractif et comptant le plus d’internautes au monde, Google ne peut pas passer à côté. Pichai, a fait cette annonce publiquement. La volonté de son entreprise de réintégrer le marché chinois devrait se concrétiser par un produit axé sur la recherche. À ce propos, le bruit court depuis quelques mois dans la maison mère de Google. Certains employés ont même décidé de démissionner. Nous vous en parlions récemment, l’un de ces démissionnaires s’appelle Jack Poulson. Il s’est dit « choqué » du projet de Google en Chine. Par la suite, plus de 1 000 employés ont signé une liste de revendications baptisée « Code jaune d’éthique », qui comprend l’examen éthique de certains projets par un tiers. Le…

« The Hieroglyphics Initiative » est un projet mené par Ubisoft et Google Cloud. Née pendant le développement du jeu Assassin’s Creed Origins, cette initiative géniale ouvre la voie vers un outil de traduction automatisé des hiéroglyphes pour les chercheurs. Grâce au machine learning, Ubisoft est persuadé que nous pourrons améliorer et dynamiser la recherche sur le sujet. À présent, l’éditeur annonce que son outil est bientôt terminé et sera open source pour la fin de l’année 2018. Le projet souffle sa première bougie aujourd’hui. D’ailleurs, le 12 octobre 2017, nous vous parlions des débuts de ce projet. Ubisoft avait déjà la volonté de passer du virtuel au réel. L’objectif étant de moderniser le processus de traduction des hiéroglyphes en utilisant les systèmes d’intelligence artificielle. Tout est parti de l’observation du travail des égyptologues pendant le développement d’Assassin’s Creed Origins, les équipes d’Ubisoft se sont prises de passion pour l’Égypte. Pierre Miazga, Project Director chez Ubisoft…

Il y a quelques mois nous vous parlions déjà des progrès de Waymo. Les voitures autonomes de la filiale de Google parcouraient près de 40 000 kilomètres par jour. Ce qui a commencé comme une petite expérimentation et quelques kilomètres parcourus par jour est en train d’exploser depuis ces derniers mois. Il y a un an, les véhicules autonomes Waymo n’avaient parcouru que 6,5 millions de kilomètres. Aujourd’hui la société annonce que ses voitures autonomes ont parcouru 16 millions de kilomètres. Le rythme de Waymo s’accélère. Les kilomètres de ces véhicules autonomes sont enregistrés dans 25 villes différentes. Notamment dans la ville natale de Google, Mountain View, en Californie, et dans la région de Phoenix. Aujourd’hui, près de 400 bêta utilisateurs font fonctionner l’application Waymo et se servent des mini-vans autonomes Chrysler Pacifica Hybrid. Waymo started driving in 2009, back when we were still known as the @Google self-driving car…

Souvenez-vous de cette annonce fracassante de Google il y a quelques mois : « Google Duplex sera capable de passer un appel à votre place. » Cette fois-ci, le géant américain annonce que ce service va commencer à voir le jour. En plusieurs étapes : aux USA d’abord, dans les villes de San Francisco, New York, Atlanta et Phoenix. Cet outil d’intelligence artificielle est capable de passer des appels IRL (In Real Life). Par exemple, pour prendre des réservations au restaurant ou encore fixer un rendez-vous chez le coiffeur. Ce test se fera avec parcimonie et sur Pixel uniquement, (le smartphone Google) dans un premier temps, selon Google. D’ailleurs, les tests prévus ont été annoncé sur un forum de manière assez discrète. La marque veut s’assurer du bon fonctionnement de ce nouvel outil avant un déploiement d’envergure. Malgré cette annonce, nous ignorons encore beaucoup de choses sur les prochaines étapes du développement de Duplex.…

Google sait parfaitement comment raconter de belles histoires. Le géant américain le fait cette fois-ci pour annoncer la sortie d’une nouvelle fonctionnalité sur Google Slides : les légendes sont désormais disponibles. Deux jeunes femmes aux destins liés à l’origine de cette nouvelle fonctionnalité. Laura et Abigail travaillent toutes les deux chez Google pour créer des produits dotés de fonctions d’accessibilité. Elles veulent aider des milliards d’utilisateurs dans le monde. Leur action passe par le déploiement de cette nouvelle fonctionnalité dans Google Slides. Google l’explique dans un billet particulièrement « émouvant », comme il sait bien le faire. En résumé, voici ce que ça donne : deux femmes, Laura et Abigail, aux parcours exemplaires, se retrouvent chez Google pour travailler au sein de l’équipe Google Accessibility de G Suite. Avant cela, de son côté, Abigail a mis au point une solution permettant à un aveugle d’utiliser son four à écran tactile. Laura, elle, travaille sur…

Send this to a friend