Google - Page 2 of 42 : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Google

L’entreprise Baidu fait parler d’elle suite à l’analyse de ses revenus. En effet, elle vient dépasser Google dans la vente d’enceintes connectées et s’impose au sein des mastodontes du numérique. Une croissance exceptionnelle pour l’entreprise Aujourd’hui, la société Baidu se positionne en deuxième position sur le marché de la vente d’enceintes intelligentes. Une performance impressionnante lorsque l’on connait le parcours des concurrents du numérique. De cette manière, l’entreprise possède actuellement 17,3 % du marché. En terme de ventes, cela représente près de 4,5 millions d’expéditions de matériels en près d’un trimestre. Au départ, la société souhaitait positionner son affaire autour d’objets hauts de gamme. Néanmoins, les ventes n’ont pas décollé grâce à ce choix stratégique, mais plutôt grâce au modèle le moins cher de l’entreprise. Le modèle en question revient à environ 12 dollars et se nomme Xiaodu. Des sociétés aux stratégies divergentes Il faut savoir que Google et Baidu…

Dans le cadre du programme Perspectives, Google avait lancé il y a quelques années Mobile Network Insights. Objectif : partager les données de ses utilisateurs avec plusieurs opérateurs téléphoniques, pour les aider à améliorer leur couverture réseau. D’après Reuters et par peur d’attirer l’attention des autorités de réglementation, l’entreprise américaine vient d’annoncer qu’elle ne partagera plus ces données. Google prend des précautions Un programme passé totalement inaperçu jusqu’à aujourd’hui. Mobile Network Insights était destiné à aider les opérateurs téléphoniques à planifier ou à mettre à niveau leurs réseaux sans fil en leur montrant la puissance des signaux et les vitesses de connexion dans certaines zones de couverture. Une aide précieuse pour les entreprises téléphoniques mais qui pourrait mettre en danger les données personnelles des utilisateurs. Google est dans le viseur du ministère de la Justice américain. Une vaste enquête antitrust a démarré et s’intéresse de près au comportement anticoncurrentiel de Google et…

Les créateurs de contenus appartenant à la communauté LGBTQ+ prétendent que YouTube supprime certaines de leurs vidéos et les restreignent dans leur capacité à monétiser leurs contenus. Les youtubeurs LGBTQ+ ont donc décidé d’intenter un procès contre YouTube pour tenter d’obtenir réparation. Moins de revenus pour les créateurs de contenus LGBTQ+ Selon le Washington Post, les youtubeurs impliqués dans ce procès précisent que YouTube déploie « des pratiques illégales de réglementation, de distribution et de monétisation de contenu qui stigmatisent, restreignent, bloquent, empêchent la monétisation et nuisent financièrement aux créateurs de contenus LGBTQ+ et à sa communauté de manière élargie ». Récemment YouTube se mettait déjà la communauté LGBTQ+ à dos. Alors que d’habitude, la plateforme vidéo est plutôt douée pour éviter le bad buzz, cette fois-ci elle est totalement passée à côté de son rôle de médiateur. YouTube a défendu Steven Crowder, un YouTubeur qui prend un malin plaisir à ridiculiser Carlos Maza, journaliste…

Google est très souvent accusé d’abuser de son pouvoir. Récemment l’Inde a ouvert une enquête concernant Android. En mars dernier l’entreprise a écopé d’une amende de 1,49 milliard d’euros pour abus de position dominante avec AdSense. Aujourd’hui Reuters explique que plusieurs sites et services dédiés à la recherche d’emploi ont adressé une lettre à la commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager. Google ne dépense rien en publicité… C’est en 2017 que Google a lancé son service Google for Jobs avant de l’enrichir au fil des années. Ce dernier regroupe des milliers d’offres d’emplois provenant d’autres sites web et permet de filtrer ces dernières. Les entreprises qui ont envoyé la lettre, accuse le géant américain de comportements anticoncurrentiels, leur ayant fait perdre des utilisateurs et de l’argent et demandent une enquête antitrust. Google place un widget assez conséquent en haut des résultats de recherches. Pour les 23 entreprises cela est…

Le mardi 6 août, Donald Trump, président des États-Unis, a remis de l’huile sur le feu de ses relations avec Google. Sans apporter de preuve, il a affirmé que la société avait tenté de faire échouer sa campagne pour les élections de 2016. Il a également prévenu qu’il veillerait au grain et surveillerait de « très près » leurs pratiques en amont des élections de 2020. Google aurait tenté de favoriser Hillary Clinton en 2016 Dans une série de tweets, le président des États-Unis explique que le PDG de Google, Sundar Pichai est venu dans le Bureau ovale s’expliquer sur différents points. Il a notamment été question des travaux de son entreprise pour aller en Chine, mais surtout, visiblement, des élections de 2016. @sundarpichai of Google was in the Oval Office working very hard to explain how much he liked me, what a great job the Administration is doing, that…

Google Fit c’est l’application de Google qui permet de suivre sa santé et son activité physique. Une sorte de coach virtuel disponible sous Android et plus récemment sous iOS. Dans un article de blog, Google a annoncé quelques nouveautés pour Google Fit. Au programme : le suivi du sommeil, un thème sombre et la possibilité de suivre son itinéraire sous iOS. L’été dernier, Google avait complètement revu le design de son application. L’objectif étant de rendre l’application plus pertinente avec par exemple la mise en place des Heart Points, l’intégration avec d’autres applications ou encore un design plus jeune. Le coach virtuel de Google fait le plein de nouveautés Google explique qu’il est désormais possible de suivre son sommeil, comme n’importe quelle activité. Pour activer cette fonctionnalité, il suffit de connecter votre application de sommeil à Fit, qui récupèrera les données afin de vous montrer des graphiques pertinents. De nombreuses…

Alphabet, la société mère de Google vient de passer devant Apple, et devient l’entreprise la plus riche en liquidité au monde. Dans un rapport du Financial Times, on peut lire qu’au cours du deuxième trimestre de cette année, Alphabet détient 177 milliards de dollars en réserve, contre 102 milliards pour Apple. Il est évident qu’avoir en sa possession une telle quantité d’argent est une aubaine pour la société. Pourtant, Alphabet ne devrait pas trop célébrer cette annonce. Comme l’indique le Financial Times dans son rapport, trop afficher une telle richesse peut avoir des conséquences néfastes pour l’entreprise. La pression de la part des actionnaires pourrait augmenter. Ces derniers seraient légitimes de réclamer plus d’investissements, tout en attirant les régulateurs qui surveillent déjà de près l’omniprésence de Google. En deux ans, l’Europe a contraint Google à lui verser près de 8,2 milliards d’euros dans le cadre d’enquêtes antitrust. Apple aurait joué…