Netflix

Mise à jour : nous nous sommes basés sur un article publié récemment sur TNW détaillant le fonctionnement des publicités censées arriver sur Netflix et dont nous vous parlions déjà en août. Depuis, le projet a été abandonné par Reed Hastings, CEO de la plateforme de streaming. En effet, ils ont eu bien trop de retours négatifs sur leur idée de publicités. Nous vous présentons nos excuses pour cette erreur. À partir de cette semaine, Netflix lance son test pour promouvoir en publicités ses nouvelles séries. Elles seront diffusées entre les épisodes visionnés par les utilisateurs. La première publicité recensée à ce jour est apparue au Royaume-Uni sur l’application Smart TV de Netflix. Cette publicité promouvait la série de crimes « I’m a killer » entre les épisodes de la série comique d’animation « Bob’s Burger ». La nouvelle a été présentée sur Reddit, où la communauté ne semblait pas…

C’est une très bonne nouvelle. Il y a quelques heures, le Parlement européen a voté pour l’approbation de nouvelles réglementations en matière d’audiovisuel. Elles visent à imposer un quota de contenu « européen » aux services de streaming les plus populaires, notamment à Netflix et Amazon Prime Video. Une initiative forte qui va permettre d’impulser le secteur de l’audiovisuel en Europe. Comme nous vous le rapportions il y a quelques semaine, le quota retenu est de 30%. C’est la part de films européens qui devront être proposés dans les catalogues de contenu des plateformes de vidéo à la demande. Cette initiative est une aubaine pour le cinéma européen. Le Parlement veut clairement soutenir la diversité culturelle du secteur audiovisuel européen et éviter une suprématie des USA dans ce domaine. Concrètement, Netflix et Amazon vont devoir soutenir le développement de productions européennes. Deux possibilités : soit par des investissements directs, soit par des contributions…

Les abonnés Netflix sont en folie. Comme le rapporte TechCrunch, le géant américain du streaming testerait l’insertion de vidéos promotionnelles entre le visionnage de deux épisodes d’une même série. Ces « publicités » sont des vidéos, diffusées en plein écran, qui en fonction de l’utilisateur et de ses préférences sont adaptées. Cette nouveauté n’est testée que sur un petit panel d’utilisateurs dans le monde, mais sur Twitter, ceux qui en font partie ne sont pas vraiment heureux de l’arrivée de ces vidéos promotionnelles. @netflix REALLY just played an ad between episodes of Grey’s Anatomy. Netflix officially ain’t shit. Ads AND they don’t have One Tree Hill? Bye Felicia. That’s it. I’ve had both for a while but @hulu has now taken over my household. — Sierra C. Johnson (@si8erra) 17 août 2018 Hey @netflix I can tolerate the ads at the top of my list of shows but between every episode I…

Walmart est vraiment déterminé à concurrencer Amazon ! Des personnes proches de l’entreprise ont confié à The Information qu’un service de vidéo en streaming par abonnement serait en cours de préparation. D’après ces sources, ce dernier coûterait moins de huit euros par  mois, ce qui le rendrait moins cher que Netflix, qui a d’ailleurs récemment testé une nouvelle offre avec un prix plus élevé, mais plus cher qu’Amazon et ses 49 euros par an pour bénéficier de tous les avantages Prime dont Prime Video.  Pour se rémunérer, l’entreprise pense à la publicité, probablement comme sur YouTube où des publicités sont diffusées avant ou pendant une vidéo. Cette annonce n’est pas officielle pour l’instant, les discussions sont toujours en cours et Walmart pourrait décider de ne jamais lancer ce service. Une telle plateforme devrait probablement intéresser les clients de l’enseigne de grande distribution, à condition que le coût soit inférieur aux…

Le blog italien TuttoAndroid, vient de révéler que Netflix testerait en Europe une nouvelle formule d’abonnement à 16,99€. Ultra, c’est le nom de la formule qui pourrait voir le jour au côté de « Base », « Standard », et « Premium ». Avec un prix plus élevé on peut s’attendre à de nouvelles fonctionnalités. Mais non, on découvre ainsi que 4 appareils pourraient recevoir de manière simultanée des flux vidéo et audio Ultra HD. Conséquence ? La formule Premium serait limitée à deux appareils, alors qu’aujourd’hui il est possible d’en utiliser 4. Un porte parole de l’entreprise a confié « nous testons continuellement de nouvelles choses sur Netflix et ces tests varient généralement en termes de durée. Dans ce cas, nous testons des points de prix et des fonctionnalités légèrement différents pour mieux comprendre comment les consommateurs apprécient Netflix.» Ces tests n’impacteront pas tous les utilisateurs européens. Pour le…

La diffusion vidéo sur internet est une activité pleine de surprises et de contradictions. Un jour blanc, un jour noir… Faisons une mise au point sur ce marché haut en couleur. Histoire de la vidéo en ligne Internet présente souvent une version réductrice : pour beaucoup la vidéo en ligne commencerait avec YouTube en 2005. C’est sans compter sur l’aventure qui débuta 10 ans auparavant. Si vous êtes né(e) après 2000, vous n’aurez donc pas suivi les débuts de la vidéo en ligne et vous ne trouverez pas l’information exacte, ni dans les manuels scolaires, ni sur Wikipedia. 10 ans avant YouTube, naissait le premier logiciel streaming RealNetworks (1993) avec lequel des français diffusaient des vidéos en direct et créaient des Web TV (1999 Fête de l’internet à la Cité des Sciences). En 2000, Thomson lançait TAK la télé interactive avec Microsoft et créait la première télé connectée, deux ans…

Netflix l’a compris depuis longtemps, pour renforcer son succès sur le marché très concurrentiel des diffuseurs de vidéo en streaming, analyser les données utilisateurs avant d’acquérir de nouveaux contenus originaux, est une condition sine qua non.  De fait,  pour l’achat des 1 000 titres originaux avant 2019 annoncé par Ted Sarandos  responsable du contenu chez Netflix, rien n’aura été laissé au hasard. Les abonnés ainsi que les non-initiés, qui pensent que seul le nombre de vues enregistré par un programme rentre en compte dans les calculs de Netflix, sont bien loin de la vérité. En effet, Netflix analyse très finement les données utilisateurs pour arbitrer l’ensemble de ses décisions stratégiques et notamment l’acquisition de nouvelles licences de diffusion exclusives. Alors qu’un prix Netflix avait été lancé en 2006 pour améliorer « la précision des prédictions sur la façon dont un utilisateur va apprécier un film », la firme américaine a finalement jugé que l’intégration…

Send this to a friend