Apple recrute un expert en architecture CPU pour booster les MacBook
Technologie

Apple recrute un expert en architecture CPU pour booster les MacBook

La firme californienne a recruté un ancien employé d’Intel expert en CPU pour booster ses prochains MacBook

Selon Bloomberg, Apple aurait recruté Mike Filippo, un expert CPU a l’origine de nombreux processeurs ARM, dont le Cortex-A76, qui a intégré la puce haut de gamme SnapDragon 855 de Qualcomm.

Notre confrère américain indique que Mike Filippo pourrait remplacer l’ancien architecte en chef des processeurs d’Apple, Gerard Williams III, qui était parti plus tôt cette année. Un doute qui a été confirmé par Filippo lui-même via son compte Linkedin, qui indique travailler pour l’entreprise depuis mai. Même s’il ne précise pas sa tâche actuelle de manière plus explicite qu’un titre générique « d’architecte CPU », on imagine bien qu’il n’est pas là pour faire de la figuration au sein du groupe.

Un recrutement intéressant pour Apple

Le parcours de Filippo est intéressant pour Apple à plus d’un titre. L’homme est non seulement à l’origine de l’architecture que la firme implante dans ses appareils, mais il a également une très grande connaissance des processeurs x86, qu’il a développée au cours de ses 8 ans de bons et loyaux services chez AMD. Enfin, il a travaillé pendant 5 ans chez Intel, en travaillant sur des éléments clés de la microarchitecture de plusieurs puces. Il a notamment été l’architecte en chef d’un processeur à hautes performances 24 cœurs/96 threads. Avec un curriculum vitae aussi bien rempli, il n’est pas étonnant qu’Apple l’ait sollicité.

Apple engage Mike Filippo, un ancien vétéran d'Intel, AMD et ARM
Source : The Verge

Une émancipation bénéfique à Apple

Ce changement pourrait permettre à Apple de s’émanciper d’Intel, qui lui fournit depuis de nombreuses années déjà des CPU pour ses MacBook. De cette manière, la firme pourrait produire en interne tous ces processeurs, sans avoir besoin de signer un quelconque accord avec une autre entreprise. D’autant plus que les processeurs que conçoit Apple dépassent de très loin les puces de ses concurrents.

Apple a laissé une fois de plus Intel sur le côté en signant un contrat avec Qualcomm, pour intégrer les puces 5G à ses smartphones. Une collaboration qui a par la même occasion réconcilié les deux firmes.

Peut-être qu’à l’avenir, la firme de Cupertino embauchera également un architecte de Qualcomm pour produire ses propres puces 5G et s’émanciper totalement, qui sait.

Send this to a friend