Amazon met en péril les actions des détaillants spécialisés dans les produits cosmétiques
Technologie

Amazon met en péril les actions des détaillants spécialisés dans les produits cosmétiques

La firme a ouvert sur sa plateforme un service de ventes de produits cosmétiques pour les professionnels de l’esthétique, mais met à mal les actions des entreprises spécialisées dans le domaine.

D’après Reuters, les actions d’un certain nombre de détaillants spécialisés dans les produits cosmétiques ont chutées en ce début de semaine, après qu’Amazon ait commencé à vendre des produits de beauté sur sa plateforme. De surcroît, la firme a également lancé sa première édition du Prime Day, soit 36 heures de remises exceptionnelles. Ce qui ne va pas aider les détaillants pour remonter la pente par la suite.

Des actions en chute libre en raison de la position dominante d’Amazon

Les derniers en date à avoir souffert de cette nouvelle sont Sally Beauty Holdings, qui a vu ses actions chutées de 17%, et Ultra Beauty qui, quant à lui a vu les sienne s’affaiblir d’environ 3%. Bien que les consommateurs aient pour habitude d’acheter leurs produits chez des détaillants spécialisés, les prix bien plus bas d’Amazon sont suffisamment convaincants pour les attirer. En effet, la firme a pour habitude d’utiliser son envergure et sa plateforme en ligne pour proposer des gammes de produits plus étendues à des prix défiants toute concurrence, mettant en alerte les autres enseignes.

Il n’est toutefois pas impossible pour Amazon de partager sa plateforme avec ces entreprises spécialisées, et de ne pas garder ce monopole qui peut être est nocif pour ces dernières. Selon les analystes de Jefferies : « actuellement, les stylistes se rendent souvent dans plusieurs points de vente de cosmétologie pour se procurer les fournitures nécessaires. Nous attendons d’Amazon qu’il devienne rapidement un canal suffisamment important pour que les marques puissent proposer leurs meilleures offres sur la plateforme ».

Amazon a déclaré que les professionnels tels que les stylistes, coiffeurs et esthéticiens devaient télécharger leurs licences officielles sur la plateforme en créant un compte professionnel. De cette manière, ils pourront acheter autant de produits qu’ils le souhaitent, et permettront également à la firme de se procurer des marques comme Wella ou OPI. Seul bémol, cette initiative menacera directement environ 19% du bénéfice de Sally Beauty et 33% du reste de la concurrence.

Amazon, bientôt leader dans le domaine de la beauté et de l’habillement ?

Depuis quelque temps déjà, Amazon investi dans la cosmétique en collaboration avec certaines marques, à l’image de l’Oréal, avec qui la plateforme a développé une fonctionnalité permettant de visualiser le maquillage en réalité augmentée.

La firme a également développé une fonctionnalité boostée par l’intelligence artificielle permettant de faciliter les achats de vêtements : StyleSnap. À partir d’une simple photo, cette dernière est en mesure de proposer des articles similaires vendus sur Amazon. Après avoir identifié un produit via un code-barres, l’utilisateur voit apparaître ce dernier dans un onglet dédié avec la possibilité de voir le prix, mais également les avis. Une révolution très utile pour tous les utilisateurs en quête d’un produit en particulier.

La firme de Seattle a su, sans nul doute, adapter sa plateforme au fil des années en proposant diverses fonctionnalités visant à simplifier la vie des consommateurs. Le problème avec cette démarche, bien qu’elle soit innovante, est qu’elle met en péril l’avenir des autres acteurs du marché. Le monopole d’Amazon sur les différents marchés risque de lui coûter cher, d’autant plus qu’une enquête antitrust a été lancée par la FTC. Une affaire à suivre de près.

Send this to a friend