Banque : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Banque

C’est une mauvaise nouvelle que les clients de la banque Capital One ont appris ce lundi 29 juillet. Les données de 106 millions de clients ont été volées par une hackeuse, qui a été arrêtée à Seattle comme le rapporte the Verge. Un vol de données qui nous rappellent le scandale Equifax, dans lequel plus de 143 millions de données ont été volées. La société a d’ailleurs récemment écopé d’une amende de 700 millions de dollars suite à la faille. La hackeuse présumée arrêtée par le FBI En ce qui concerne Capital One, 6 millions de clients Canadiens et 100 millions d’Américains sont concernés. Les données volées comportent les noms, adresses, numéros de téléphone, adresse mail, date de naissance ou encore les revenus déclarés. La cause de ce vol ? « Une vulnérabilité de configuration des serveurs d’une société de cloud computing qui héberge les données de la banque. » Cette…

À l’instar de ce propose la petite nouvelle, N26, Bunq vient de lancer une carte bancaire qui permet de n’avoir aucun frais lors de vos voyages à l’étranger. Une nouvelle génération de néo-banques qui pourrait inquiéter les géants du marché. Bunq espère attirer de nouveaux clients en lançant une carte qui permet de n’avoir aucun frais à l’étranger. Nous connaissons tous ce problème : le moindre voyage en dehors de la zone euro induit des frais de transaction qui sont souvent assez élevés. Cette nouvelle génération de banques fait le pari que les jeunes, souvent amateurs de voyages, préféreront choisir un service qui leur est vraiment utile. La Bunq Travel Card est donc une carte bancaire sans frais de change à l’étranger. Ce service est également proposé par N26, une autre néo-banque. N26 fait le pari du digital : une banque 100% en ligne et 100% connectée. La startup compte…

La start-up britannique, créée en 2015, Revolut est connue pour avoir révolutionné la banque, et notamment l’accès trading, en créant sa plateforme sans frais où il est possible d’investir dans diverses sociétés. Cependant elle n’est pas encore lancée officiellement. Toutefois, selon une enquête menée par Wired, l’environnement de travail y est décrit comme étant toxique pour les employés. L’application, très innovante permet de transférer de l’argent d’un compte à un autre en toute simplicité. Très utile pour les voyageurs, cette dernière leur évite de devoir passer par des banques de change, et leur permet de payer aux taux les plus bas ce qu’ils souhaitent. Avec 4 millions d’utilisateurs à travers le monde, l’entreprise aurait effectué plus de 25 milliards en 250 millions de transactions, en 3 ans. Elle est souvent comparée à N26, autre néobanque, mais venue d’Allemagne. Néanmoins, comme dans toutes entreprises, l’envers du décor n’est pas aussi agréable.…

N26 semble être la banque ultra-connectée à la mode. D’après son fondateur, Valentin Stalf, N26 enregistre plus de 1,5 milliard d’euros de transactions chaque mois dont 1 milliard d’euros de dépôts. Nous avons également appris le lancement récent de la société au Royaume-Uni. Il discutait récemment sur la scène de Disrupt Berlin avec Ricky Knox, le PDG de Tandem. Ils ont échangé à propos de leurs croissances respectives et des défis des fintechs, ces banques qui prennent le relai des opérateurs classiques en se contentant sur les outils numériques et sur les nouveaux usages des jeunes générations. Comme le précise le média TechCrunch, N26 a déclaré avoir considérablement accéléré son développement. D’après son fondateur, elle possède désormais 2 millions d’utilisateurs, contre 1,5 millions en octobre dernier. Parmi leurs différentes réflexions, nous retenons certains échanges pertinents. D’après le fondateur de Tandem, « ce qui a tendance à se produire, en particulier chez les premiers utilisateurs,…

Il y a quelques semaines, l’entreprise française Lydia spécialisée dans le paiement mobile a annoncé le lancement d’une offre premium afin de « mélanger les différents services proposés par les banques dans une seule interface où tout fonctionne. » Outre-Atlantique, le géant des paiements en ligne PayPal vient d’annoncer différents partenariats avec des banques pour offrir aux clients des cartes de débits connectées avec leur compte PayPal ou encore la possibilité de faire des dépôts de chèques, grâce à une simple photo. Ces nouveaux produits ciblent les personnes qui ne possèdent pas de comptes bancaires et devraient être lancés mi-2018, à la suite de tests auprès de quelques utilisateurs. PayPal n’étant pas une banque et ne possédant pas de licence aux États-Unis, l’entreprise effectue discrètement des partenariats avec des banques pouvant offrir ces services. PayPal ne gère donc rien, une banque du Delaware s’occupe des cartes de débit, une banque en…

Présenté par la MAIF. MAIF, assureur militant engagé pour une société collaborative ! Lancée il y a moins d’un an, Nestor est un agrégateur de comptes élaboré par la MAIF qui amorce par la même occasion un virage technologique avec un détour vers l’open banking. Cette nouvelle approche est notamment due à la directive européenne DSP2 sur les services de paiement qui entrera en vigueur début 2018. C’est grâce à cette directive que de plus en plus de banques proposent l’intégration d’autres comptes en banque, ou que des agrégateurs comme Nestor voient le jour. En effet, la DSP2 impose aux banques de partager des données avec d’autres services tiers par le biais d’API. De cette manière, la banque et ses services peuvent être utilisés sur un autre point de contact. Tout est ouvert, d’où le terme open banking. En revanche, ce qui est à noter dans le cas de la…

L’ancien chef de la direction de Barclays a averti que les banques pourraient être confrontées à leur propre ‘moment de Kodak ‘. Si elles ne parviennent pas à suivre le rythme des technologies, elles risquent de tomber dans la non-pertinence. Le moment Kodak. Le ‘moment Kodak’ est, rappelez-vous, cette entreprise américaine leader mondial de la photographie. En 1976, elle avait créé l’appareil photo numérique, mais pourquoi diable les gens voudront regarder leurs photos sur leur télévision ? Ne trouvant pas de réponse pertinente à l’époque, Kodak a tout fait pour étouffer cette découverte. Ce qui vaudra leur faillite trente ans plus tard ! Antony Jenkins, qui était le chef de la direction du groupe de Barclays de 2012 jusqu’à 2015, a déclaré que les opportunités produites par les technologies numérique telles que la blockchain pourraient entraîner des économies d’efficacité entre 80 à 110 milliards de dollars. Il a également prévenu que les banques qui…