Santé : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Santé

Des scientifiques ont révélé au New York Times, leurs inquiétudes à propos des applications pour mesurer la qualité de notre sommeil. Ils sont persuadés que ces dispositifs peuvent aggraver l’insomnie pour deux raisons : des données parfois inexactes et l’obsession d’un « bon score » qui pourrait entraîner une anxiété inutile. Des applications pour mieux dormir Plusieurs applications du suivi du sommeil existent. On peut même trouver un coussin connecté pour améliorer la qualité de nos nuits : Somnox. Elles vous délivrent un score, en fonction de vos mouvements dans la nuit et d’un tas d’autres critères. Pourtant, malgré leur rôle bienveillant et censé améliorer la qualité du sommeil, des scientifiques s’alarment sur leur caractère néfaste pour nos nuits. Logiquement, les fabricants se sont précipités pour défendre leurs produits. C’est le cas du Dr. Conor Heneghan, expert en sommeil chez Fitbit. Il a affirmé qu’en réalité, assez peu d’utilisateurs souffrent d’anxiété grave…

La startup américaine à laquelle s’est intéressé Apple travaille sur le développement d’une application qui a pour objectif de surveiller l’apparition de l’asthme. La jeune pousse Tueo Health, c’est son nom, vient d’être rachetée par le géant américain. Toujours aussi discret dans ses acquisitions, Apple n’avait laissé aucun signe montrant qu’il souhaitait se renforcer dans le domaine de la santé connectée. La santé : une vraie valeur pour Apple L’application a la vocation de permettre aux jeunes parents de pouvoir être en mesure de détecter l’apparition des premiers symptômes liés à l’asthme chez leurs enfants. Des capteurs de respiration permettent de contrôler le niveau de respiration de l’enfant et donc de juger de son état. Les salariés de Tueo Health rejoignent donc logiquement les rangs d’Apple. La santé connectée est un marché à fort potentiel et Apple l’a bien compris. À l’instar des modifications apportées à la dernière Apple Watch,…

Alors que Comcast annonçait la vente de ses parts de la plateforme Hulu à Disney. CNBC indique que l’entreprise serait en train de développer, depuis plus d’un an, un dispositif de santé à domicile similaire à une enceinte intelligente. L’entreprise prévoit des lancer des tests courant 2019 dans le cadre d’un essai pilote. L’appareil utiliserait des capteurs environnementaux pour surveiller les informations de base sur la santé de son utilisateur. CNBC indique que ce dispositif pourrait même enregistrer les aller et venu d’une personne lorsqu’elle va aux toilettes, ou si elle reste trop longtemps dans son lit. D’après les premières informations, Comcast serait également en passe de développer un outil permettant de détecter les accidents domestiques. De nombreux appareils sur le marché sont munis de capteurs de mouvements et de caméras mais aucun n’est directement lié à la santé. Ni Amazon, ni Google n’ont envisagé cette possibilité en créant leurs…

Des chercheurs de l’Université de Yale ont découvert un nouveau marqueur présent dans toutes les régions du cerveau, nommé mGluR5. Ce capteur serait en fait un récepteur de glutamate (ou neurotransmetteur) qui aurait son rôle dans diverses fonctions telles que le sommeil ou la mémoire. L’étude a révélé que ce dernier pourrait également donner des idées suicidaires aux personnes présentant un taux élevé de marqueur mGluR5. L’étude indique que le risque de suicide chez les personnes atteintes du trouble de stress post-traumatique (SSPT) serait beaucoup plus élevé, mais qu’il serait difficile de les identifier. C’est pourquoi ce biomarqueur pourrait être des plus utiles pour leur venir en aide. Irira Esterlis, professeure agrégée de psychiatrie à Yale et auteur de l’étude indique que « des personnes qui souffrent d’hypertension artérielle peuvent réduire ce problème immédiatement. Mais nous n’avons pas cette option avec le SSPT ». Pour bien comprendre cela, les chercheurs…

Alors que Google va lancer un pack Pokémon sur Playmoji le 10 mai prochain, des chercheurs de Stanford ont fait une découverte qui devrait en réjouir certains. Ils ont réalisé des expériences pour comprendre comment Pokémon agissait sur le cerveau humain. Les scientifiques ont fait plusieurs observations intéressantes, dont une qui laisse penser que si vous avez joué à Pokémon dès votre enfance, vous avez peut-être activé une zone bien spécifique de votre cerveau. En réalité, l’étude menée par les scientifiques n’avait pas pour objectif de s’intéresser directement à Pokémon et à ses effets sur votre cerveau. L’objet de l’étude consistait à savoir si une exposition à un jeu à un objet ou à un animal, de manière fréquente et dès l’enfance, permettait aux humains de développer l’activation d’une zone du cerveau en particulier. Concrètement, l’étude montre que Pikachu, Carapuce, Dracaufeu et leurs amis pourraient avoir activé un pli cérébral spécifique,…

La carte verte va rapidement voir son look changer. De plus, le gouvernement souhaite supprimer au maximum cette dernière afin d’implanter un peu plus une application mobile nommée apCV. De cette façon, toutes les informations en lien avec la carte vitale seront centralisées sur votre smartphone. Une nouveauté importante dans le monde de la santé La carte vitale reste un élément ancestral du milieu médical, celle qui permet d’avoir accès à l’ensemble des soins et cela sans problème. Le gouvernement a cependant décidé qu’il était temps d’administrer quelques changements dans ce système. Ce dernier a donc choisi de remplacer, à partir de 2021, la carte vitale actuelle par une application mobile capable d’authentifier les patients. Grâce à cette application, l’ensemble des informations nécessaire pour les services médicaux seront présentes, les fiches de soins n’auront plus lieu d’exister, car votre carte vitale sera toujours avec vous. Une utilisation du smartphone pour…

Un cœur de la taille de celui d’un lapin a été imprimé en 3D à partir des cellules d’un humain par des chercheurs de l’Université de Tel Aviv. Cette nouvelle technique pourrait bien contribuer à augmenter le taux de réussite de greffes cardiaques. Une technique très prometteuse pour l’avenir, dans la même veine que la première cornée imprimée en 3D par des scientifiques de l’Université de Newcastle. Pour réussir cette opération, des tissus humains ont été prélevés sur un patient. Des molécules, dont le collagène et les glycoprotéines ont été transformées en hydrogel qui a permis de générer l’encre d’impression. Alors qu’en novembre des observations scientifiques laissaient penser que les imprimantes 3D pouvaient générer des particules néfastes pour l’organisme, un cœur vient juste d’être imprimé grâce à cette technique novatrice. La prouesse réside dans le fait que ce cœur imprimé est entièrement vascularisé, contrairement aux tissus imprimés auparavant, dépourvus de vaisseaux sanguins. Cette…

Send this to a friend