Tag

Santé

La réalité virtuelle brille dans les domaines des jeux vidéos, du retail, mais aussi dans le secteur de la santé. Retrouver la réalité virtuelle dans salles d’urgences des hôpitaux n’est pas vraiment une surprise. Cette technologie a déjà été utilisée pour distraire les patients pendant une intervention médicale par exemple. Un groupe d’étudiants diplômés à l’Hôpital Saint Joseph en France ont créé un programme virtuel immersif qui permet aux patients de se détendre et de tolérer la douleur. Ce programme a aussi pour objectif de diminuer les doses d’analgésiques. Grâce au casque de réalité virtuelle, le patient se retrouve dans un monde en 3D, sur une colline enneigée ou dans un jardin zen du Japon. Les images et les sons de cette expérience immersive lui permettent donc d’oublier le malaise et la douleur de l’intervention médiale. Reda Khouadra, qui fait partie de ce groupe d’étudiants, explique que leur programme donne…

Planète Mars

On le sait depuis quelques temps, l’idée d’une colonie d’humains…

impression 3D cornee

Une équipe de chercheurs de l’Université de Newcastle a mis…

Durant des tests contrôlés, l’intelligence artificielle aurait été plus performante qu’un panel composé de 58 dermatologues, pour détecter les cancers de la peau. Le réseau de neurones a été non seulement plus rapide, mais en plus, son diagnostic des lésions cutanées a été beaucoup plus précis que celui du corps médical. Comment un tel résultat a-t-il pu être atteint ? C’est simple, l’IA est plus performante pour détecter les cancers de la peau, car elle fonctionne grâce à un puissant Réseau neuronal convolutif (CNN). Pendant plusieurs semaines, une équipe composée de chercheurs allemands, français et américains lui a enseigné comment distinguer les lésions cutanées dangereuses des lésions bénignes. Selon l’Agence France Presse, Holger A. Haenssle, le professeur à la tête de l’équipe de recherche du Département de dermatologie de l’Université de Heidelberg, aurait déclaré « la plupart des dermatologues ont été surpassés par le CNN ». En effet, les résultats de…

En Suède, l'implant électronique inséré sous la peau remplace clés, cartes de visite et billets de train

Un implant électronique sous la peau pour remplacer vos clés,…

L'analyse KardiaBand

L’intelligence artificielle joue un rôle de plus en plus important…

Une startup spécialisée dans la biotechnologie, Mammoth Biosciences, travaille sur un dispositif capable de détecter toutes sortes de maladies grâce à un échantillon de salive, d’urine ou de sang. Encore au stade de prototype, ce test pourrait révolutionner la manière dont nous testons les maladies, en les rendant accessibles et abordables à tous. L’utilisation est aussi simple qu’un test de grossesse. Il suffit de déposer de la salive, de l’urine ou du sang, sur une bande jetable, de la taille d’une carte de crédit. Les résultats sont ensuite interprétés à l’aide d’une application mobile. Le test pourra détecter plusieurs maladies à la fois. Pour parvenir à de tels diagnostics, le dispositif de Mammoth Biosciences se base sur le CRISPR, comme la plupart des innovations récentes en génétique. CRISPR-Cas9, sorte de « ciseaux à ADN », est une enzyme qui peut détecter une partie spécifique de l’ADN et la détruire. Les chercheurs s’intéressent depuis…

Symantec Orangeworm

Un groupe de hackers baptisé Orangeworm semble cibler ses attaques…

Cellules vivantes microscope

Lors de la conférence de l’American Association for Cancer Research qui a eu lieu le 14 avril 2018 à Chicago, les chercheurs de Google ont présenté le prototype d’un microscope à réalité augmentée qui pourrait bientôt aider les médecins à diagnostiquer plus rapidement les cancers chez leurs patients. Dans les faits, cet outil médical d’un nouveau genre pourrait utiliser lors de l’analyse des tissus biologiques et il permettrait de mettre en exergue la présence de cellules cancéreuses. Ce qui distingue le microscope Google des microscopes optiques ordinaires, qui sont utilisés pour analyser les lames de tissus, réside dans la mise en place d’une synergie entre l’intelligence artificielle et la réalité augmentée. En effet, après qu’une lame avec du tissu humain soit placée sous le microscope modifié, l’image observée est transmise en temps réel à un ordinateur afin d’être analysée par des algorithmes informatiques. Ceux-ci détectent alors la présence de cellules…

Goldman Sachs s'interroge sur le business model des traitements des patients.

Les analystes de Goldman Sachs viennent de publier un rapport…

5G

Nous avons (presque) tous l’habitude d’utiliser un réseau 4G au…

Il y a quelques jours, Uber dévoilait son offre Uber Express Pool, un service moins cher qu’UberPool qui simplifie la vie des conducteurs et qui fait marcher les utilisateurs, il semblerait que l’entreprise souhaite conquérir de nouveaux marchés. Avec UBER Health, l’entreprise s’adresse aux professionnels de la santé. En partant du constat que 3,6 millions d’américains manquent des rendez-vous médicaux en raison d’un problème de transport fiable, Uber s’est décidé à résoudre ce problème. Similaire au concept Uber Central, Uber Health permet ainsi aux établissements médicaux aux États-Unis de commander une course pour leurs patients, en proposant un transport fiable et confortable pour ces derniers.  Aujourd’hui, plus de 100 organismes de soins, dont des hôpitaux, des cliniques et des centres de soins à domicile, utilisent Uber Health. Le service se présente sous deux formes, un dashboard en ligne et une API afin de faciliter l’intégration du service aux produits de santé…

peau électronique

Exit les bracelets et autres montres électroniques. Des chercheurs de…

scanner yeux l'IA

Grâce à l’analyse du scanner rétinien d’un patient, Google souhaite…

L’entreprise pharmaceutique Roche s’empare de la startup spécialisée dans l’oncologie, Flatiron Health. Le rachat, estimé à 1,9 milliards de dollars, a pour but d’améliorer les traitements contre le cancer. Roche, qui possédait déjà 12,6% du capital, va acquérir le reste des actions de la société informatique. Basée à New-York, Flatiron récolte et analyse des données cliniques provenant de patients atteints d’un cancer. Fondée en 2012, la société collecte et analyse des données sur les traitements de patients atteints d’un cancer. Elle travaille avec 265 structures de santé, six centres de recherche et plus d’une dizaine de grandes entreprises spécialisées dans la lutte contre le cancer. Cela lui permet de rassembler les ordonnances, les notes des médecins et toutes autres données connexes. Précurseur dans le domaine des logiciels d’enregistrement de données sur le cancer Flatiron a levé plus de 300 millions de dollars depuis sa création. Selon le PDG de Roche, Daniel O’Day, cette acquisition représente…

La chimiothérapie pourrait bien devenir obsolète. Une équipe de chercheurs…

Un test ADN pour détecter plus de 193 maladies dès la naissance.

Selon une nouvelle étude menée sur l’impact des ondes cellulaires, nous ne serions pas en danger en étant exposés aux rayonnements des téléphones portables. Des chercheurs ont établi ce nouveau constat suite à une série d’expériences menées sur des rats de laboratoire. C’est une question qui nous inquiète depuis déjà un certain temps : les ondes émises par notre téléphone peuvent-elles nous donner le cancer ? Et bien selon une récente étude menée par le National Toxicology Program (NIH), il ne serait pas clairement prouvé que ces radiofréquences peuvent être à l’origine d’une tumeur. Il est vrai que les téléphones portables émettent des ondes, en revanche elles ne seraient pas nocives pour les humains, même pour les utilisateurs très réguliers. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont mené plusieurs tests sur des rats et des souris. Les rongeurs ont été fortement exposés à de très hauts niveaux de rayonnement.…

Lentilles Connectées

Un nouvel objet connecté entre dans le monde de la…

Send this to a friend