whatsapp : toute l'actualité sur siecledigital.fr

whatsapp

En 2017, WhatsApp présentait sa vision du format story avec Status. Exactement comme sur Instagram, Snapchat, ou Facebook il est possible de publier du contenu éphémère (24h) sur WhatsApp. Cela peut être une photo, une vidéo, ou simplement du texte. Pour rappel, WhatsApp est une application de messagerie, et non un réseau social. De ce fait, l’option Status peine à trouver un réel intérêt auprès des utilisateurs. Afin de développer cette fonctionnalité, WhatsApp a décidé de proposer à ses utilisateurs de partager leurs statuts avec d’autres réseaux sociaux et applications, notamment Facebook, Instagram, Gmail, ou encore Google Photos. Actuellement, les membres du programme bêta peuvent déjà profiter de cette nouvelle fonctionnalité. D’après les premiers tests, lorsqu’un utilisateur poste un statut WhatsApp, une fenêtre apparaît en lui demandant s’il souhaite le partager sur un autre réseau social. Facebook aura-t-il accès aux données WhatsApp ? Si l’application WhatsApp est chiffrée, son propriétaire…

En termes de publicité en ligne, Google domine largement le secteur. Cependant, Facebook reste un expert en la matière. Ces deux géants détiennent près de 70% de parts de marché. Le réseau social essaye depuis plusieurs années d’importer son modèle publicitaire à ses autres applications. Instagram, et Messenger connaissent déjà un franc succès en ce qui concerne la publicité en ligne. Depuis quelque temps l’entreprise de Mark Zuckerberg évoque son projet avec WhatsApp. Aujourd’hui il semblerait que les choses se concrétisent puisque la publicité devrait débarquer sur WhatsApp dès 2020. Coming Soon to @WhatsApp… – WhatsApp Status (Stories) to get Ads in 2020 – WhatsApp for Businesses to get richer messaging format options – WhatsApp product catalog to be integrated with existing Facebook Business Manager catalog h/t + 📸 @Olivier_Ptv at #FMS19 pic.twitter.com/Z5LsbADNbP— Matt Navarra (@MattNavarra) 21 mai 2019 D’après les premières informations, les publicités seront intégrées aux Status, le…

L’année dernière, Facebook était en plein tir groupé suite au scandale de Cambridge Analytica. Le réseau social a repoussé bien des annonces, notamment le lancement de son enceinte connectée : Portal. Se sont joints à cela quelques mea cupla, et une volonté de revoir un peu le fonctionnement du groupe Facebook. Il faut y associer Instagram, WhatsApp, Messenger, Oculus. Le seul mot d’ordre aura été de faire des stories LE format standard des plateformes. Cette année, on pourra d’abord s’attendre à un retour sur l’évolution des stories qui ont atteint 500 millions d’utilisateurs quotidiens, rien que sur Facebook. S’y joindront certainement des nouveautés publicitaires pour les annonceurs, autant que des nouvelles fonctionnalités pour les développeurs. Au-delà des stories, les différentes plateformes du groupe ont montré quelques tests, et changement d’interfaces. Quelles annonces à venir pendant le F8 de Facebook ? Unification du fil d’actualité et des stories Récemment, des utilisateurs…

Après Facebook, c’est au tour de WhatsApp de prendre des mesures préventives en Inde en période électorale. Pour faire face aux fake news et à la désinformation, WhatsApp vient d’annoncer qu’il mettait en place une ligne d’information dédiée à la vérification de messages, de rumeurs et de potentielles fausses informations. Ce n’est pas la première fois que WhatsApp prend des mesures fortes en Inde, déjà l’année dernière, la plateforme prenait des restrictions particulières dans le pays. Le nombre maximal de messages transférés était de 5 contre 20 dans le reste du monde. Pour accéder à cette ligne d’information, vous pourrez envoyer vos messages au +919643000888. Des modérateurs de la plateforme vérifieront l’authenticité du message transféré et vous confirmeront que l’information qui y est diffusée est exacte ou non. Une mesure en pleine période d’élections générales dans le pays. Vous le savez certainement : dans la plupart des pays, en 2019, les…

Est-ce que Facebook réussira à sortir la tête de l’eau ? C’est une question bête, mais que l’on se pose depuis mi-2018. En effet, à travers un communiqué, Mark Zuckerberg a annoncé le départ de Chris Cox, le directeur produit de l’entreprise et employé chez Facebook depuis 13 ans, ainsi que celui de Chris Daniels, vice-président de WhatsApp. Deux départs importants et qui ne seront pas sans conséquence pour l’entreprise. Malgré un communiqué bien rédigé et qui insiste sur les points positifs des collaborations, les départs semblent volontaires et soulignent un certain désaccord avec la politique récente de Facebook. Zuckerberg précise « Chris Cox discute avec moi depuis quelques années de son désir de faire autre chose. » Pour Chris Daniels il précise « j’ai vraiment apprécié travailler avec Chris et je suis sûr qu’il fera un excellent travail peu importe sa décision. » Zuckerberg en profite pour annoncer le…

Alors que la sécurité biométrique vient de faire son apparition sur WhatsApp, l’application de messagerie la plus populaire au monde a récemment annoncé un chiffre effrayant : 2 millions de comptes seraient supprimés chaque mois dans le cadre d’un plan visant à éviter la propagation des fake news à travers la plateforme. L’annonce s’accompagne de la parution d’un livre blanc pour inciter à « l’arrêt des abus », notamment en Inde où plus l’application compte plus de 200 millions d’utilisateurs. En faisant cela, WhatsApp veut affirmer et retrouver son ADN de départ : être une application de messagerie privée conçue pour la communication entre individus. Déjà, il y a quelques semaines, WhatsApp limitait le nombre de transferts de messages pour lutter contre les fake news. Une mesure d’abord testée en Inde, puis appliquée ensuite au reste du monde. Depuis juillet dernier, il n’était déjà plus possible de transférer un message, une photo ou autre contenu à…