whatsapp

Brian Acton, co-fondateur de WhatsApp ne lâche pas. À l’origine du #DeleteFacebook au moment du scandale Cambridge Analytica, ce dernier n’a pas hésité à réitérer son propos. À l’occasion d’une intervention à Stanford, il a demandé aux étudiants de supprimer leur compte Facebook, comme le rapporte BuzzFeed News. L’an passé, après l’annonce du scandale, il avait publié un tweet simple : « It is time. #deletefacebook ». De nombreuses personnalités publiques sont alors allées dans son sens , à l’image de Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple qui avait désactivé son compte (et non supprimé) ou encore Playboy, qui, le temps de quelques jours avait quitté Facebook. Cependant, malgré le scandale et ce hashtag peu d’utilisateurs ont passé le cap. Un sondage publié en septembre montrait que 54% des participants ont modifié leurs paramètres de confidentialité et 26% seulement ont supprimé l’application. Facebook veut gagner des milliards À travers son intervention, Brian Acton est…

Longuement impliqué dans différents scandales concernant la vie privée de ses utilisateurs, Facebook semble avoir retenu la leçon. Mark Zuckerberg, dans un long article de blog paru cette semaine, explique que le réseau social s’apprête à prendre un énorme virage. Facebook va désormais se tourner davantage vers les communications privées, chiffrées et éphémères. Depuis sa création, en 2004, Facebook rime avec réseau social et partages publics. Si cela ne disparaîtra pas (dans l’immédiat), l’entreprise anticipe la possibilité que les utilisateurs se dirigent encore plus en direction de canaux de communication privés, comme WhatsApp ou encore Messenger. Dans son article, Mark Zuckerberg écrit « je comprends que beaucoup de monde ne pensent pas que Facebook puisse ou veuille construire ce genre de plateforme axée sur la protection de la vie privée – parce que, franchement, nous n’avons pas actuellement une solide réputation pour la création de services de protection de la…

WhatsApp propose aujourd’hui la technologie de la biométrie sur son application iOS. Il semblerait que cette même option apparaisse bientôt sur Android, en attendant, le Face ID et le Touch ID sont disponibles sur iPhone. Une sécurité plus poussée pour votre compte WhatsApp Désormais, les paramètres de la plateforme de messagerie ont changés et proposent un onglet spécifique pour l’utilisation de Face ID. De cette façon, il suffit d’activer cette option pour pouvoir protéger un peu plus votre accès à l’application. Suivant la version de votre iPhone vous choisissez simplement d’employer Face ID ou Touch ID. Il faut savoir que WhatsApp fait depuis longtemps appel à Signal pour la protection de son application qui s’occupe des communications entre utilisateurs via un cryptage de bout en bout. Le problème de cette protection est lorsque votre téléphone est déverrouillé, à ce moment-là n’importe qui peut avoir accès à vos échanges. Une technologie…

Même si Facebook n’est plus l’application préférée des jeunes, l’entreprise a dans son portefeuille Instagram, Messenger et WhatsApp qui sont des applications très appréciées et utilisées par tous, notamment pour envoyer des messages. Le succès de ces applications aurait, semble-t-il donné une idée à Mark Zuckerberg. Comme le rapporte un article du New York Times, Facebook travaillerait sur l’intégration  de l’infrastructure technique de ces 4 applications. L’idée étant de permettre à une personne utilisant Facebook d’envoyer un message crypté à une personne utilisant uniquement WhatsApp. Chaque application continuera à fonctionner de manière autonome. Dans un communiqué, la société a expliqué vouloir « créer les meilleures expériences de messagerie possible, les gens veulent que la messagerie soit simple, fiable et privée. Nous travaillons à rendre davantage de nos produits de messagerie cryptés de bout en bout et nous recherchons des moyens afin de rendre plus simple la communication avec la famille…

Et si WhatsApp adoptait le même système de messages éphémères que Snapchat ? Comme le relate le média TechCrunch, récupérer des idées chez ce concurrent lui a plutôt bien réussi jusqu’a présent, au détriment de ce dernier. Si l’application de messagerie réussissait encore un peu plus à s’approprier les fonctionnalités inédites de Snap tout en le faisant péricliter, ce dernier pourrait donc bien se retrouver empêtrer dans de sérieuses difficultés. Pourquoi Snapchat a de quoi s’inquiéter ? Comme nous le disions plus haut, ce ne serait pas la première fois que WhatsApp prend une idée à Snapchat si il adopte son système de messages éphémères. En effet, l’application de messagerie a déjà adoptée les stories, concept original de Snapchat, par le passé. Et cela à très bien fonctionné. Aujourd’hui « WhatsApp Statuts », le système de stories made in WhatsApp, cumule plus de 450 millions d’utilisateurs actifs, quand Snapchat, lui,…

Bonne nouvelle ! Après les emojis et les GIF animés, WhatsApp propose enfin une nouvelle façon d’égayer les conversations de ses utilisateurs avec les stickers. L’annonce a été faite sur le blog de l’application après plusieurs mois d’attente. L’introduction des autocollants avait été promise en mai dernier par Mark Zuckerberg, à l’occasion de sa conférence annuelle F8. Visiblement la promesse sera tenue d’ici peu. Dans un premier temps, WhatsApp va proposer des stickers créés par ses propres designers, ainsi qu’une sélection de stickers d’autres artistes. Mais l’application ne souhaite pas en rester là. WhatsApp veut proposer à ses utilisateurs de créer leurs propres collections de stickers. Des API  seront en effet disponibles pour les développeurs. Ils pourront ainsi être distribués par Play Store et App Store. Pour accéder aux autocollants, il suffira d’appuyer sur le bouton « stickers » et de choisir une des images proposées ou de sélectionner l’icône « + » pour ajouter d’autres packs.…

Enfin ! Alors qu’il est déjà possible de passer des appels audio et vidéo sur WhatsApp et que cela représente « plus de 2 milliards de minutes qui sont passés en appels chaque jour » l’application de messagerie a annoncé dans un article de blog l’élargissement de ces fonctionnalités au groupe. Les appels de groupe seront ainsi disponibles, mais limités à 4 personnes.  Pour utiliser les appels en groupe, il suffit de lancer un appel avec une personne et d’appuyer sur le bouton « ajouter des participants » situé en haut à droite. WhatsApp précise que ces appels sont « toujours chiffrés de bout en bout » et qu’ils sont en cours de lancement sur iOS et Android. Instagram avait également développé les appels vidéos en les limitant à 4 personnes. Sur Snapchat cependant, il est possible d’appeler en audio ou en vidéo jusqu’à 16 personnes. WhatsApp n’innove donc pas…

Send this to a friend