Tag

Facebook

Facebook a annoncé le retrait des fake news susceptibles de créer des violences. Une mesure qui intervient après les lynchages de plusieurs personnes en Inde suite à la propagation de fausses rumeurs. La gestion des fake news par Facebook fait polémique après le meurtre de Mohammed Azam, accusé à tort d’enlèvements d’enfants. L’homme de 27 ans a été passé à tabac avec deux amis par une foule de 2 000 personnes. Ce drame n’est hélas pas un cas isolé. Selon la presse, plus d’une vingtaine de « lynchages WhatsApp » ont été recensés à travers le pays depuis mai. L’Inde a appelé la célèbre messagerie à réagir. La société américaine a donc décidé de retirer des contenus trompeurs ou inexacts pouvant engendrer de la violence. « Nous commençons à mettre en oeuvre cette nouvelle politique dans des pays où nous constatons des exemples de désinformation qui ont entraîné des violences »,…

Congres USA censure

Les géants de la tech Facebook, Google et Twitter ont…

Cambridge Analytica a reçu seulement 4 offres de rachat

Mise sous le feu des projecteurs avec le scandale qui…

Dans le cadre de sa série documentaire Dispatches, la chaîne anglaise Chanel 4 a publiquement accusé Facebook de protéger des pages d’extrême droite. Un journaliste infiltré aurait assisté, durant son enquête, à de nombreuses manquements à la modération de publications qui ne respectaient pas les règles liées à la violence graphique, la maltraitance des enfants ainsi que des discours haineux. Selon plusieurs médias, Facebook a officiellement admis qu’il avait fait des erreurs en matière de modération du contenu, mais a nié le fait que la firme cherchait à profiter de revenus générés par les contenus des pages d’extrême droite. Pourtant, tout semble indiquer que ce sont bien des raisons financières, qui ont poussé les modérateurs Facebook, à fermer les yeux sur certaines publications. Celles-ci auraient toutes été postées sur les pages administrées par le groupe d’extrême droite britannique First Britain. Après les récentes déclarations d’une ex-modératrice sur l’important volume de publication…

Inde base de données neutralité

Le gouvernement indien a adopté « les règles les plus…

modérateurs Facebook violences

Chaque jour, plusieurs millions de publications sont postées sur Facebook,…

Facebook pourrait être condamné à une forte amende par la CNIL britannique pour avoir enfreint la loi sur la protection des données personnelles dans l’affaire Cambridge Analytica. Lourde peine pour le géant des réseaux sociaux. Quelques mois après le scandale Cambridge Analytica et le détournement tentaculaire des données personnelles de 87 millions d’utilisateurs, Facebook écope de sa première amende. Le régulateur britannique de la protection des données (ICO), a annoncé vouloir infliger 500 000 livres d’amende (soit 565 000 euros) au réseau social. L’ICO avait ouvert une enquête à la suite des révélations mêlant l’entreprise britannique Cambridge Analytica et Facebook. Dans un communiqué elle conclut « que Facebook avait enfreint la loi en omettant de protéger les données personnelles. Elle a également constaté que l’entreprise n’a pas fait preuve de transparence quant à la façon dont les données des personnes ont été recueillies par d’autres ». Le géant du net a 28…

Facebook teste des publicités en réalité augmentée dans le fil d'actualité
Mark Zuckerberg Facebook Stories

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg vient de dépasser Warren…

Cela faisait quelques jours que la rumeur courait … elle est maintenant officialisée par l’entreprise américaine. Selon Techcrunch, Facebook a confirmé le mardi 3 juillet l’acquisition de la start-up londonienne Bloombury AI. Le cofondateur et responsable des recherches de Bloomsbury, Sebastian Riedel est également le cofondateur de Factmata, une entreprise qui conjugue intelligence artificielle et vérification des faits. Sur sa page Facebook Academics, le géant américain a annoncé : « nous sommes ravis d’annoncer que l’équipe derrière Bloomsbury AI a accepté de rejoindre Facebook à Londres ». Facebook engagé dans la lutte contre les fake news Cette start-up a développé une intelligence artificielle qui lit les documents texte et répond aux questions sur leur contenu. L’objectif : renforcer l’expertise et les efforts de Facebook dans la recherche sur le traitement des langues naturelles au sein des applications. Derrière ce rachat, l’entreprise américaine réaffirme sa volonté de lutter contre les fausses informations qui…

Facebook annonce la fermeture de plusieurs applications, dont TBH rachetée en octobre dernier
scandale facebook cambridge analytica RGPD

Depuis plusieurs mois, les américains utilisant Facebook pouvaient profiter d’informations provenant de médias ayant été préalablement classés selon leur indice de confiance. Désormais, la nouveauté est disponible en France. Au mois de janvier, Mark Zuckerberg publiait un long message sur son mur, dans lequel il indiquait que le réseau social allait évoluer en faveur des profils et non des pages, comme cela pouvait être le cas jusqu’ici. De la même façon, le PDG indiquait qu’il souhaitait se concentrer sur la manière dont les médias pouvaient diffuser de l’information sur la plateforme sociale. Entre les lignes, il était alors facile de comprendre que Facebook souhaitait, et souhaite encore, endiguer la propagation des fakes news et de l’ingérence russe qui a eu lieu lors des élections présidentielles américaines. De fait, Adam Mosseri, en charge du fil d’actualité de Facebook, avait expliqué que le réseau social déployait une mise à jour permettant de…

Mark Zuckerberg Facebook donnéesshadow profile
Facebook utilisateurs micro

Les données personnelles de 120 millions d’utilisateurs de Facebook auraient…

La fin des spoilers sur Facebook ? C’est ce qui pourrait se passer avec la nouveauté lancée par le réseau social Keyword Snooze. L’entreprise de Mark Zuckerberg commence à tester cette fonctionnalité cette semaine. Située dans le menu en haut à droite d’un post, sur votre fil d’actualité, elle vous permettra de marquer d’une manière temporaire certains mots clés. Par exemple si vous souhaitez faire disparaître les articles, photos ou vidéos liés à « Game of Thrones » la « Coupe du Monde » ou « l’Angleterre » vous pourrez ! Il vous faudra trouver une publication qui en parle. Aucun post ne contenant ce mot clé n’apparaitra pendant 30 jours dans votre fil d’actualité et dans les groupes. Cependant, les publicités et posts sponsorisés ne pourront pas être masquées ! Facebook explique que les publicités appartiennent « à une équipe séparée et à un algorithme séparé. » Si la…

Facebook ne construira pas son drone Aquila pour connecter le monde à Internet
Facebook fonctionnalité temps passé application

Quelques semaines après Instagram, c’est au tour de la plateforme…

Facebook a annoncé le lancement de nouvelles solutions pour aider les créateurs de contenu à mieux monétiser leurs vidéos. Une approche qui va tendre à placer le réseau social en frontal avec YouTube ? Trois services de monétisations de vidéos lancés sur Facebook Brand Collabs Manager : il permet à un créateur d’être découvert par des marques et ainsi pouvoir collaborer avec elles. On ne sait pas bien s’il s’agira d’une plateforme pour les deux parties, ou d’un moteur pour aider une marque à acheter un contenu à une page, comme si cela se passait dans un gestionnaire de publicité. Ad Breaks : sur quelques pages, on est amené à croiser une coupure pub’ dans leurs vidéos, même si elles sont courtes. Facebook souhaite étendre le nombre de personnes ayant accès à cette fonctionnalité, tout en leur permettant d’étendre ces coupures en fonction de la longueur de la vidéo. Fan…

Facebook Gameshows

Après plusieurs années de mise à disposition des éditeurs et…

Send this to a friend