Facebook : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Facebook

Pour la première fois de son histoire, Facebook s’est engagé à fournir à la justice française l’identité des utilisateurs ayant partagé du contenu haineux sur la plateforme. La France peut être fière, c’est la première fois que l’entreprise de Mark Zuckerberg accepte de collaborer avec la justice d’un pays à ce propos. On sait que le réseau social travaille avec des entreprises extérieures pour parvenir à limiter la propagation de fake news, cependant, ce cas de figure est une première. Les discours haineux pris avec autant de sérieux que le terrorisme ? Facebook devra donc communiquer aux autorités françaises certaines données de localisation comme l’adresse IP, en cas de discours haineux sur le territoire français. La justice française connaît bien le réseau social, puisqu’ils ont été amenés à travailler ensemble lors d’attaques terroristes, ou encore de pédopornographie. Ces discours haineux comme les appellent Facebook, désignent les propos homophobes, racistes, antisémites,…

Soyez vigilants, des pirates informatiques ont créé le site calìbra.com, vous remarquerez qu’il ne s’agit pas tout à fait de calibra.com, le site officiel de la nouvelle cryptomonnaie de Facebook. Quelques jours après sont lancement, il semblerait que la monnaie virtuelle du géant américain suscite déjà beaucoup d’intérêt. Calibra est devenu Calìbra Alors que la semaine dernière, Facebook dévoilait enfin, de manière officielle, sa cryptomonnaie, des petits malins tentent de copier son site internet. Pour rappel, la Libra est une cryptomonnaie, à l’instar du Bitcoin ou de l’Ether. Elle repose sur une blockchain, ce qui signifie qu’elle est fiable, dans le sens le plus strict du terme. Son lancement aura probablement lieu l’année prochaine, aux alentours de juin, peut-être lors du F8 2020. Depuis quelques jours, un faux site web a fait son apparition. À première vue, on pourrait se laisser avoir et penser qu’il s’agit du site officiel de la…

Suite à l’arrivée de la nouvelle cryptomonnaie de Facebook, la France décide de créer un groupe de réflexion et de régulation, pour analyser le développement de ces nouvelles monnaies. Au sein du G7, ce nouveau groupe aura comme rôle principal de veiller sur la protection des consommateurs. L’arrivée de la Libra change tout Le 18 juin dernier, nous en apprenions plus sur Libra, la nouvelle cryptomonnaie, développée par Facebook. Cette monnaie virtuelle a été conçue pour être accessible à tous les citoyens du monde, où qu’ils soient. Ainsi, des personnes basées en Afrique, ou en Amérique du Sud pourront accéder à des services financiers, comme tout le monde. Ils pourront également s’envoyer de l’argent sans qu’une seule commission ne soit prélevée. Évidemment, ils pourront retirer et convertir leurs Libras dans la devise de leur choix. Le fait qu’un GAFA lance sa propre cryptomonnaie a suscité des réactions d’inquiétude. Facebook pourrait…

Facebook ne pouvait pas s’en tirer à si bon compte après l’annonce retentissante du lancement de la monnaie Libra, avec 27 partenaires, et son application de portemonnaie Calibra. C’est ainsi que le Séant américain fixé la date d’une audience afin d’évoquer le fonctionnement de la monnaie avec la Blockchain Libra, et de répondre à des questions sur la protection de la vie privée des utilisateurs de Calibra. Distinguer Libra et Calibra Il faut bien distinguer Libra, Calibra et le pouvoir de Facebook sur ces deux éléments. Pour faire simple, la Libra est une monnaie lancée derrière une organisation comprenant une trentaine de partenaires. La société de Mark Zuckerberg n’a qu’une voix, égale aux autres, pour la prise de décision. En revanche, Calibra est une application, du même type que PayPal, qui sera intégrée à l’écosystème du réseau social (WhatsApp, Facebook, Messenger), avec une version iOS et Android. Là, c’est Facebook…

La division de recherche sur l’intelligence artificielle de Facebook fait des progrès chaque jour. Récemment, le géant des réseaux sociaux a imaginé une nouvelle technique pour perfectionner ses robots. AI Habitat, c’est le nom de ce programme qui permet aux intelligences artificielles un entrainement intensif et de s’exercer dans des environnements virtuels, qui ressemblent de très près à nos maisons. Le virtuel avant le réel L’idée de Facebook est plutôt simple : en générant des maisons virtuelles, le géant des réseaux sociaux veut habituer ses robots à marcher et à interagir avec les objets et les meubles qui pourraient les gêner. En créant cet environnement virtuel, Facebook permet à ses intelligences artificielles d’appréhender le monde réel. En partenariat avec l’Université Cornell, la firme entend bien prendre une longueur d’avance. D’ailleurs, d’ordinaire les moteurs similaires offrent un rendu à seulement 100 FPS (images par seconde), ce qui a pour effet de…

D’après le Wall Street Journal, le dévoilement du Facebook Coin est prévu pour la semaine prochaine. Le média précise que la cryptomonnaie développée par Facebook sera soutenue par des géants du secteur comme Visa et MasterCard. Plusieurs années déjà, que nous entendons parler de la cryptomonnaie tant désirée par Facebook. Le géant des réseaux sociaux prépare depuis de longs mois, la sortie officielle de son Facebook Coin. Au début du mois de juin, Facebook commençait déjà à refaire parler du lancement imminent de sa cryptomonnaie. Désormais, nous savons que le Facebook Coin sera à la fois soutenu par des géants du paiement, comme Visa et MasterCard, mais aussi par des entreprises technologiques, comme Uber, ou Booking.com. Ce qui est imminent, ce n’est que le dévoilement officiel du Facebook Coin. Son lancement effectif n’aura lieu qu’en 2020, d’après Facebook. Chaque entreprise qui décide de soutenir Facebook dans le lancement de cette cryptomonnaie,…

Il semblerait que la toile ait trouvé un nouveau challenge : qui aura les intérêts publicitaires les plus farfelus sur Instagram ? Si l’on peut difficilement douter de la qualité du ciblage de l’outil publicitaire de Facebook, pourquoi de tels résultats sur Instagram ? Lors d’une réunion sur le fonctionnement des publicités sur l’écosystème de la société de Mark Zuckerberg, je me suis risqué à demander pourquoi la liste des centres d’intérêt publicitaires était si « bizarre » et bien différente du réseau social principal. Pour Facebook, cette liste est tout à fait normale, mais pas pour le reste d’Internet (et ça fait du monde). Comment consulter vos centres d’intérêt publicitaires sur Instagram ? La méthode pour consulter cette liste sur Instagram est très simple, et à la portée de tous. Il suffit de suivre ce chemin : Paramètres ; Sécurité ; Accéder aux données ; Centres d’intérêt publicitaires. Comme…

Send this to a friend