bot : toute l'actualité sur siecledigital.fr

bot

C’est un exploit particulièrement rare que vient de réussir les gendarmes du Centre de lutte contre la criminalité numérique (C3N). En effet, les autorités du pays ont réussi à détourner puis a neutraliser un gigantesque réseau de bots malveillants, contrôlés par le logiciel Retadup. Ce réseau contrôlait 850 000 ordinateurs infectés. Un malware capable de miner des cryptomonnaies Le logiciel bien connu des experts en cybersécurité est capable d’extraire de la cryptomonnaie d’un ordinateur en utilisant la puissance de son processeur. Les autorités sont convaincues qu’il aurait facilement pu exécuter d’autres actions malveillantes, comme l’installation de logiciels espion ou effectuer des demandes de rançons. Il était donc nécessaire de le neutraliser. Retadup s’était répandu partout à travers le monde et notamment aux États-Unis, en Russie, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Avast a confirmé que l’opération avait été un succès. C’est justement grâce à la société spécialisée en cybersécurité…

Ce tout nouveau programme automatisé s’appelle « Repairnator ». D’après un billet sur le blog du MIT, ce bot corrige les défaillances des logiciels informatiques. Le fait d’imaginer des solutions pour corriger des bugs est le quotidien des développeurs et fait partie intégrante de la création d’un logiciel. Peut-être qu’à partir d’aujourd’hui, ils n’auront plus à le faire. Le travail de Martin Monperrus et de ses collègues à l’Institut royal de technologie du KTH à Stockholm, pourrait être très utile. Ils ont construit un bot qui peut rivaliser avec les développeurs humains pour trouver des bugs et les corriger avec une précision quasi parfaite. Martin Monperrus précise que : « l’idée principale de Repairnator est de générer automatiquement des corrections dans les échecs de construction. Ensuite, ils sont présentés aux développeurs humains pour qu’ils puissent vérifier si ils les accepteraient comme des corrections valables. C’est une étape très importante pour la compétitivité des bots ». Nous…

Facebook n’a eu de cesse de faire parler de lui récemment grâce au lancement de multiples bots, facilitant ainsi la relation entre les marques et leurs clients. Mais Twitter n’est pas en reste puisqu’aujourd’hui, le réseau social lance deux grandes nouvelles fonctionnalités permettant ainsi de faciliter les relations avec le service client, via ses messages direct. La première d’entres elles consiste à fluidifier les réponses auprès de leurs clients. En effet, les marques auront désormais la possibilité de prédéfinir des messages standards. Les internautes pourront ainsi cliquer sur l’un des boutons proposés. Par exemple, Pizza Hut qui fait partie des premières marques qui testent cette nouvelle fonctionnalité, proposent 3 boutons : « What is the status of my order? », « Ask a question » et « Talk to an agent ». La seconde, très proche de celle des messages prédéfinis : les réponses automatiques basées sur les demandes de l’internaute. Ci-dessous, une vidéo expliquant le procédé : Get faster and easier help from businesses. Try it…