moyen de paiement : toute l'actualité sur siecledigital.fr

moyen de paiement

Le gouvernement japonais a lancé une vaste campagne pour encourager la population à délaisser les espèces comme mode de paiement. Pour assurer le succès de leur opération, les autorités ont mis en place pour 9 mois des rabais en magasin destinés aux Japonais qui utilisent une alternative à l’argent liquide. Résultat, les inscriptions pour les services de paiement dématérialisés ou de cartes prépayées ont explosées. 80% des achats au Japon sont faits en liquide Le Japon est un pays pionnier dans le secteur du paiement sans contact. Il y a une quinzaine d’années sortait la première carte de paiement sans contact, développé par Sony, Felica. Pourtant, pour reprendre une formule éculée, le Japon, coincé entre tradition et modernité, est un pays plein de paradoxes. Les consommateurs japonais sont extrêmement attachés au règlement en liquide. En 2016, selon le ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie 80% des paiements étaient…

En Australie, Domino’s test les restaurants acceptant uniquement les paiements par carte, Apple Pay, Google Pay, PayPal, etc. Impossible donc de payer une pizza avec de l’argent liquide. Nick Knight, CEO de Domino’s en Australie et Nouvelle-Zélande, affirme que cette nouvelle manière de fonctionner devrait permettre de réduire le temps d’attente en restaurant. Le deuxième argument, à ne pas négliger, est la protection des employés de l’enseigne. Plus de crainte de se faire braquer, il n’y aura plus d’argent liquide dans le restaurant, ni dans les poches des livreurs. Ce pays n’a pas été sélectionné par hasard, l’Australie est un pionnier dans le paiement électronique. L’Australian Taxation Office, révélait l’année dernière qu’une personne sur cinq préfère utiliser de l’argent, plutôt que leur carte bancaire. Depuis ce mois-ci, l’Australie n’autorise plus les paiements en liquide pour des sommes supérieures à 15 000 dollars. Un modèle compatible pour le reste du monde…

Cela fait maintenant plus de 5 minutes que vous faites la queue à la caisse de votre magasin, vous vous impatientez… En réalité vous savez que vous allez renoncer, comme 73% des Français. L’encaissement représente un manque à gagner important pour les enseignes qui redoublent d’imagination pour fluidifier le passage en caisse. Relancée par Amazon go, la course aux nouvelles technologies se poursuit avec la volonté de supprimer tous les points de friction lors du passage en caisse. Pour les acteurs de la distribution se pose alors la question de trouver l’équilibre entre technologies et présence humaine en magasin. Éléments de réponse. État des lieux des nouveaux modes d’encaissement Rappelons quelques éléments de contexte. Aujourd’hui les acteurs du retail se mettent en ordre de bataille pour unifier l’expérience client en ligne et celle en magasin. Point d’entrée de cette nouvelle ère de l’omnicanalité, l’encaissement se révèle comme étant particulièrement stratégique.…

Les applications appartenant au groupe de Mark Zuckerberg subissent de nombreux changements ces derniers temps. Alors qu’Instagram réfléchit à proposer de nouvelles réactions à ses utilisateurs, Facebook se préparerait a réintégrer Messenger au sein de son application. Dans cette mouvance, hier, Facebook a décidé de fermer le système de paiement Peer-to-Peer présent sur Messenger. Cette décision a sûrement été prise au vu des faibles revenus provenant de cette fonctionnalité. Messenger n’a pas su séduire ses utilisateurs avec cette option, contrairement à ses concurrents chinois comme WeChat qui a révolutionné le paiement en ligne par ce biais. Dans son communiqué officiel, Messenger explique : « Nous mettons fin à la fonction d’envoi et de réception de paiements sur Messenger en France et au Royaume-Uni, à compter du 15 juin. Nous avons étudié la manière d’offrir aux internautes les meilleures expériences possibles sur Messenger et nous avons ainsi décidé de nous concentrer sur…

La fin d’année est un moment important pour les entreprises de la grande distribution et du e-commerce. Entre le Black Friday et Noël, toutes ses entreprises cherchent de nouveaux moyens pour attirer les consommateurs et faire face à la concurrence. Walmart a par exemple lancé un système de livraison par SMS, Amazon de son côté va ouvrir des pop-up stores dans différentes capitales européennes. Outre-Atlantique, Walmart et Target ont décidé de miser sur le paiement mobile en magasin, comme le rapporte TechCrunch. Walmart va ainsi étendre son service « Check Out With Me » à l’ensemble de ses supercenter d’ici le Black Friday. Concrètement, les employés du magasin ont avec eux un scanner de codes barres et un terminal de paiement. Ils se placent ainsi dans les allées les plus fréquentées des magasins comme l’espace  jardinerie, l’électronique ou celles présentant les promotions spéciales. De cette manière, les clients n’ont plus…

La plateforme française Leboncoin a annoncé le lancement du paiement en ligne, une fonctionnalité particulièrement demandée et, surtout, qui pourrait lui permettre de concurrencer son rival Airbnb. Leboncoin a profité de la journée du 12 septembre pour annoncer plusieurs nouveautés montrant qu’il était prêt à développer sa plateforme de petites annonces. En effet, cette année s’annonce clairement comme une période durant laquelle cette dernière souhaite se tourner vers la location de vacances entre particuliers. Si l’idée peut surprendre, il est de bon aloi de rappeler que cela fait plusieurs années que Leboncoin ne permet plus seulement de vendre ou des donner ses affaires de seconde main. Un réel réseau de services s’est peu à peu mis en place, si bien que l’on trouve également des locations ou des ventes d’appartement ainsi que des offres d’emplois. Si le service français cherche à développer son activité portant sur la location de vacances…

Le parlement ougandais a voté une loi pour imposer l’utilisation des réseaux sociaux. Très controversée dans le pays, cette taxe s’élève à 200 shillings par jour (environ 0,05€) pour les personnes se connectant à des plateformes telles que Facebook, Twitter, ou WhatsApp. Le président Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 1986, est à l’initiative de cette loi. Pour lui, les réseaux sociaux favorisent la diffusion de rumeurs, ce qui serait une mauvaise chose. Cette taxe sera appliquée dès le 1er juillet 2018, néanmoins des doutes subsistent sur son application. En plus d’imposer l’utilisation des réseaux sociaux, cette nouvelle loi intègre d’autres ponctions. On retrouve notamment les transactions faites depuis un mobile à hauteur de 1% de la valeur échangée. Si ce n’est pas énorme, cela remet en cause tout un système monétaire où les transactions mobiles sont très populaires. Pour beaucoup, cette approche va surtout affecter les ougandais les plus pauvres.…