Inde : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Inde

Un nouveau laboratoire de recherche sur l’intelligence artificielle créé par Google vient d’ouvrir ses portes en Inde. Le Google Research India vient tout juste d’être inauguré à Bangalore. Google s’installe en Inde Ce tout nouveau laboratoire indien sera dirigé par Manish Gupta. Il est professeur en intelligence artificielle et également président de la fondation Infosys de l’IIIT Bangalore (International Institute of Information Technology Bangalore). Il est spécialisé dans le deep learning. Gupta est aussi le co-fondateur de VideoKen, une startup qui développe des systèmes d’IA dédiés au monde de l’éducation. Il pourra compter sur le soutien de Milind Tambe, professeur à l’Université Harvard. Ce dernier prend la direction du département « AI for Social Good » au sein du Google Research India. L’entreprise américaine estime que le marché indien est bien trop important pour qu’il soit délaissé. Parallèlement à cette annonce, Google s’engage à étendre son système de prévision des inondations alimenté par l’intelligence artificielle en…

Alors que l’Inde s’apprêtait à devenir la quatrième nation mondiale à poser un vaisseau sur la Lune, la mission Chandrayaan-2 ne semble pas s’être terminée comme prévu. Dans la nuit, l’ISRO (l’agence spatiale indienne) a déclaré avoir perdu le contact avec Vikram, son atterisseur. Au moment de la perte du signal, Vikram ne se trouvait plus qu’à 2 kilomètres de la surface de la Lune… Chandrayaan-2 est un échec L’ISRO est abasourdie. L’agence spatiale indienne ne s’attendait pas à un tel dénouement pour sa mission spatiale. Cette nuit, à quelques centaines de mètres de la surface de la Lune, les opérateurs indiens ont perdu le contact avec Vikram. Même si nous n’avons pas beaucoup plus de détails sur un éventuel crash, cela n’augure rien de très positif. Les indiens le savent, il y a de grandes chances pour que la mission Chandrayaan-2 soit un échec. Il y a quelques jours,…

Chandrayaan-2, c’est le nom de la mission spatiale indienne ayant pour objectif de se poser sur la Lune, pourrait bien devenir un franc succès. Après avoir décollé le 22 juillet dernier, l’engin spatial est d’ores et déjà en orbite lunaire d’après l’ISRO (l’agence spatiale indienne) et pourrait bien alunir le 7 septembre prochain à proximité du pôle Sud de la Lune. Une mission pour cartographier la Lune Ce mardi 20 août, Chandrayaan-2 a entamé des manœuvres pour se mettre en orbite lunaire et les a achevées avec succès 1 738 secondes plus tard, d’après l’ISRO. La moindre petite erreur dans la vitesse d’approche aurait pu être fatale à la mission. Le vaisseau spatial aurait tout simplement pu se crasher sur la surface de la Lune. L’orbiteur devra prochainement se séparer de l’atterrisseur Vikram et de l’astromobile Pragyan qui l’accompagnent pour tenter un alunissage le 7 septembre prochain. En plus des enjeux…

L’Organisation indienne de recherche spatiale (l’ISRO), l’équivalent de la NASA aux États-Unis, vient de lancer un engin spatial dans l’espace qui doit atterrir sur la Lune en septembre. Chandrayaan-2, c’est le nom de la mission spatiale qui pourrait faire de l’Inde le 4e pays à réussir à poser un engin spatial sur la Lune, après les États-Unis, la Chine et la Russie. L’Inde entre dans la cour des grands La mission spatiale Chandrayaan-2 devrait permettre au rover lunaire indien d’atterrir sur une surface méconnue de notre satellite. Cette partie de la Lune est située entre deux immenses cratères de la Lune : Simpelius N et Manzinus C. Exactement 50 ans après les États-Unis, le symbole est très fort et l’Inde a conscience de la position qu’elle pourrait prendre si la mission est un succès. #GSLVMkIII-M1 successfully injects #Chandrayaan2 spacecraft into Earth OrbitHere's the view of #Chandrayaan2 separation#ISRO pic.twitter.com/GG3oDIxduG— ISRO (@isro) July…

Au cours d’un entretient avec le média Reuters, le gouvernement indien aurait demandé à plusieurs constructeurs automobiles, d’accentuer leurs efforts pour électrifier leur parc automobile. Les fabricants de motos et de scooters doivent également suivre ces directives et s’inscrire dans la politique menée par le pays. Une politique globale Bajajaj Auto et Hero MotoCorp font partie des constructeurs indiens sollicités par le gouvernement, pour intensifier leurs efforts d’électrification de leurs véhicules. Des responsables du gouvernement ont récemment rencontré les dirigeants de ces deux groupes, pour leur demander de s’aligner sur la politique du pays. Cette annonce fait suite aux récentes déclarations de l’Inde concernant sa volonté d’électrifier 40% de son parc automobile d’ici 2026. Par ailleurs, Uber pourrait également être contraint d’accompagner ses chauffeurs dans cette direction, s’il veut conserver ce marché gigantesque. L’entreprise américaine n’a pas attendu l’Inde pour prendre cette direction. En juin 2018, la société engageait déjà des…

De la même manière que Facebook Lite, Messenger Lite, ou encore Twitter Lite, Tinder s’apprête à lancer une version plus légère de son application originale. Tinder Lite sera déployée en vue de conquérir les pays émergents, ainsi que les zones où les problèmes de connexions persistent, afin que son service soit accessible à tous. Pour la première fois, Match Group, la société mère de Tinder, a décrit ses ambitions concernant Tinder Lite au cours d’une conférence avec des investisseurs. Aucune date de lancement n’a été spécifiée pour le moment, Mandy Ginsberg, CEO de Match Group a simplement déclaré que l’application va arriver. Tinder à la conquête de l’Asie Aujourd’hui, comme évoqué plus haut, la plupart des réseaux sociaux et autres entreprises technologiques développent une application bis, avec moins de fonctionnalité, mais qui permettent d’aller à l’essentiel tout en proposant une taille bien en dessous de l’application originale. Google présente par…

En Inde, le célèbre jeu de Battle Royale PUBG, concurrent de Fortnite teste une durée limite de jeu. Comme l’a observé The Next Web, cette dernière serait de 6 heures. Lorsque les joueurs ont passé six heures d’affilée sur le jeu, un message intitulé « rappel de santé » apparaît leur indiquant  « le jeu a été arrêté. Merci de revenir … » Le message est complété par une date et un horaire, souvent le jour d’après à partir de 5h30. Il y a quelques jours, nous apprenions que la police indienne avait arrêté 10 adolescents. Le pays veut combattre la propagation de « traits violents » chez les jeunes adultes. Les 10 jeunes ont été arrêtés pour avoir joué au jeu vidéo alors qu’il est interdit dans une région bien précise de l’Inde depuis quelques jours. Nombreux sont ceux à souhaiter que le jeu soit interdit… Sur Twitter, les utilisateurs ayant vu apparaître la limite…