Fintech

Parmi ces cinq géants du monde de la finance et de la technologie, nous retrouvons Credit Sesame, Equifax, Priceline, Spark Networks et Western Union. Le procureur général de New York a conclu un accord avec eux, exigeant que chacune de ces sociétés mette en place de nouvelles mesures de sécurité plus forte pour sécuriser leurs applications mobiles. Preuve que le danger est bien présent, en juillet dernier, des hackers américains s’attaquaient à des structure bien plus complexes : des centrales nucléaires. Selon lui, des dysfonctionnements auraient pu permettre que des données d’utilisateurs, comme les mots de passe, les numéros de sécurité sociale, ou les numéros de carte de crédit soient interceptées par des hackers utilisant des techniques extrêmement simples. Pour être clair, le procureur général de New York considère que les applications mobiles de ces cinq société américaines ont « échoué ». Notamment dans le déploiement et l’implémentation de mesures de sécurité minimales, simples, permettant une sécurité…

Alors que certains utilisateurs trouvent l’application PayPal un peu brouillon, l’entreprise vient de la mettre à jour et la rend plus simple d’utilisation comme le rapporte TechCrunch. PayPal indique « nous avons repensé notre application facilitant ainsi l’envoi et la réception d’argent en toute sécurité auprès des utilisateurs de PayPal du monde entier. Et maintenant accédez instantanément à votre solde avec la carte de paiement PayPal. » Ce redesign est l’occasion pour l’entreprise de faire face aux nouveaux arrivants comme Zelle ou Lydia. Les boutons qui étaient initialement sur l’écran d’accueil sont à présent regroupés dans un menu Plus. Malgré cette réorganisation, les boutons principaux servant à envoyer et demander de l’argent ne sont pas forcément plus mis en avant. L’écran d’accueil insiste à présent sur la personnalisation. Il met ainsi en avant les notifications qui indiquent à l’utilisateur qu’il a reçu de l’argent ou que certaines personnes lui en demandent.…

Les évolutions technologiques façonnent année après année notre société. Les usages d’aujourd’hui ne seront pas ceux de demain. En plein Siècle Digital, nous sommes témoins de certaines lentes transformations, notamment celles concernant les moyens de paiement. Allons-nous vers un monde où l’on n’utilisera plus de monnaie ? Ce sera d’ailleurs la thématique d’une conférence en ligne organisée par Edenred. Lundi 25 juin 2018 à 12h30, des experts analyseront et échangeront sur l’évolution de la dématérialisation des moyens de paiement. Ils répondront à deux questions majeures : les nouvelles technologies vont-elles remplacer l’argent liquide ? À quoi ressemblerait une société sans cash ? En effet, la dématérialisation a déjà commencé depuis plusieurs décennies, mais les technologies numériques accélèrent cette tendance. Le sans-contact est à peine adopté, que le paiement via son smartphone vient ouvrir de nouvelles pistes. En Chine, on peut même payer grâce à la reconnaissance faciale. D’un autre côté,…

Vraie révolution dans les services bancaires, Revolut, une fintech anglaise, vient d’annoncer le lancement d’une plateforme de trading sans frais. Cette dernière permettra aux utilisateurs d’investir dans diverses sociétés cotées sur les marchés américains et britanniques, ainsi que dans des Exchange Traded Funds (fonds négociés en bourse) et des options. Une annonce qui fait du bruit donc ! En général les courtiers facturent les transactions, comme l’explique Nik Storonsky, fondateur et PDG de l’entreprise « Les courtiers facturent jusqu’à 5 £ par transaction et les interfaces utilisateurs sont généralement maladroites, lentes et déroutantes pour les consommateurs. Les « points douloureux » sont clairs pour nous et la marge d’amélioration est énorme. » En annonçant qu’aucuns frais ne seront facturés, Revolut souhaite attirer de nouveaux clients qui pourront être intéressés par l’ensemble des produits proposées par la société (services bancaires, assurances, cryptommonnaies). C’est également l’occasion de révolutionner la manière dont les gens investissent…

Il y a quelques semaines, l’entreprise française Lydia spécialisée dans le paiement mobile a annoncé le lancement d’une offre premium afin de « mélanger les différents services proposés par les banques dans une seule interface où tout fonctionne. » Outre-Atlantique, le géant des paiements en ligne PayPal vient d’annoncer différents partenariats avec des banques pour offrir aux clients des cartes de débits connectées avec leur compte PayPal ou encore la possibilité de faire des dépôts de chèques, grâce à une simple photo. Ces nouveaux produits ciblent les personnes qui ne possèdent pas de comptes bancaires et devraient être lancés mi-2018, à la suite de tests auprès de quelques utilisateurs. PayPal n’étant pas une banque et ne possédant pas de licence aux États-Unis, l’entreprise effectue discrètement des partenariats avec des banques pouvant offrir ces services. PayPal ne gère donc rien, une banque du Delaware s’occupe des cartes de débit, une banque en…

Fujitsu a annoncé le 10 octobre 2017 le lancement d’un project test pour créer un service de transfert d’argent utilisant la blockchain. En collaboration avec Mizuho Financial Group, Sumitomo Mitsui Financial Group, Mitsubishi UFJ Financial Group, ce service sera d’abord dédié aux particuliers souhaitant protéger leurs transferts d’argent d’une personne à l’autre. Le test débutera officiellement à partir de janvier 2018 pour une durée de trois mois. Néanmoins, Fujitsu travaille sur ce projet depuis quelques temps déjà. Pour mettre en place tout le système le japonais a créé une ‘plateforme de blockchain sur le cloud’ pour gérer les transferts d’argent entre particuliers. Elle pourra être utilisée pas les trois banques pour leurs clients, de même que les utilisateurs de l’application qui sera développée pour gérer dépôts et retraits. L’objectif pour les quatre protagonistes et de s’assurer que le lien se fait simplement entre le compte en banque de l’utilisateur, et…

Depuis l’essor de la révolution numérique, Internet ne cesse de faire évoluer des secteurs majeurs. Les services en ligne évoluent afin d’offrir de nouvelles expériences avec des acteurs tels que les assurances et désormais les banques. Les nouveaux services bancaires jouissent d’un réel succès et leur atout majeur, contrairement aux banques traditionnelles, est qu’elles profitent des avancées technologiques pour fournir des services bancaires rapides et accessibles uniquement en ligne. La néo-banque berlinoise. N26 qui était au départ Number26 est une start-up allemande. Elle n’émane d’aucun groupe financier ni quelconque banque traditionnelle. Depuis le 21 juillet 2016, N26 est un établissement bancaire à part entière grâce à la licence bancaire délivrée par la Banque Centrale Européenne. Le concept est simple, près de 7 jeunes sur 10 préfèrent voir leur dentiste plutôt que leur banquier. N26 ne prévoit pas de disposer de bureaux pour accueillir ses clients puisque l’ouverture d’un compte se…

Send this to a friend