Auteur

Clément Cosnier

Head of Growth and Partnerships chez Siècle Digital

Nous avons eu la chance de pouvoir poser quelques questions à Rob Baesman, Senior Director of Product Management chez Dropbox. Passé par VMWare, il supervise aujourd’hui la stratégie produit chez Dropbox. Il est notamment responsable de la stratégie de développement de Dropbox Paper, un éditeur de document en ligne lancé en janvier 2017. Comment un fournisseur de stockage devient-il un outil de collaboration professionnelle dans le cloud ? Dropbox a dépassé le cadre de la synchronisation et du partage de fichiers pour devenir un espace collaboratif offrant toujours plus de fonctionnalités professionnelles. La raison de cette évolution est simple : aujourd’hui, les tâches les plus importantes s’effectuent généralement en équipe. Quand on y réfléchit, toutes les innovations qui ont changé notre vie –des progrès médicaux aux modes de communication dans le monde entier– ont été le résultat d’efforts collectifs de plusieurs centaines ou milliers de personnes. Malheureusement, aujourd’hui encore,…

un assistant de maintenance prédictive à la conquête de l'industrie 4.0

Ces dix derniers jours, l’affaire Weinstein et ses répercussions agitent les médias. Irradiant toutes les couches de la société, le scandale entraîne par ricochet un mouvement de libération de la parole dont les réseaux sociaux, et notamment Twitter, se font écho à travers les hashtags #balancetonporc et #metoo. Par le truchement de ses marqueurs-agrégateurs, des femmes, identifiées ou sous pseudonyme, de tous milieux professionnels et sociaux, prennent la parole pour dire les harcèlements et les agressions qu’elles ont subies, auxquels elles ont dû faire face, et avec lesquels elles doivent et devront vivre. Si les affaires dans les milieux artistiques sont celles dont les médias se font le plus écho avec dernièrement les cas Lars Von Trier et Gilbert Rozon, la sphère politique est également touchée avec les accusations d’agressions portées contre Jean Lassalle et Pierre Joxe. Et c’est à peu près tout. Vraiment ? Sexisme, harcèlements et agressions sexuelles…

Un peu plus d’un mois après la sortie de Stories,…

smart city user generated content

Le potentiel d’une ville à être considérée comme une smart…

Voir la première partie. Le champ de la recherche sur les réseaux sociaux a été fertile, et ce, avant la prolifération des réseaux socionumérique. Les chercheurs s’intéressent à des notions telles que la sociabilité, le capital social, le réseau ou encore la réputation. Il me semble que la plupart de ces concepts et notions sont opérants pour appréhender un outil comme Twitter. Ils permettent de comprendre ce qui se joue derrière les millions d’interactions quotidiennes, permettant par la même d’irriguer les futures pratiques et usages professionnels qui peuvent en être fait. Pour écrire cette partie, je me suis très largement appuyé sur l’ouvrage synthétique de Pierre Mercklé, Sociologie des réseaux sociaux . J’ai ainsi essayé de souligner toute l’opérabilité des concepts, à l’aune d’un réseau social comme Twitter, en espérant que celles-ci aident à mieux appréhender le potentiel de celui-ci. La sociabilité La sociabilité est la capacité, d’un individu à interagir…

Twitter

Épousant l’actualité, Twitter est progressivement devenu LE réseau social qui…

Imedia brand summit 2016 à Biarritz

Véritable mise en échos au thème de l’événement qui portait…

2016, année de l’expérience client Les 1er et 2 juin, le centre de gravité du marketing digital se déplace à Biarritz pour la troisième édition du iMedia Brand Summit. L’évènement de ComExposium construit autour de 5 conférences premium entend placer l’Expérience Client au centre des conversations. L’édition de l’Adobe Summit 2016 à Londres célébrait déjà ce thème comme le rapportait Frédéric Cavazza dans un billet sur son blog. Arnaud Gallet, directeur iMedia Brand Summit France ne s’y trompe pas dans sa présentation de l’événement : « comment tout miser sur l’Expérience Client/consommateur, par quels outils et stratégies, et via quelle organisation ? Nous le savons, cela requiert de faire vivre une expérience unique à ses clients en maîtrisant les armes parfaites pour conquérir leur intérêt : l’individualisation marketing par l’exploitation de la data, le contributif pour renforcer leur engagement et faire en sorte qu’il n’y ait plus de rupture expérientielle…

la campagne de communication de l'application Heetch avant son procès

Covoiturage nocturne ou complicité d’activité illégale d’une profession réglementée ?…

Application du gouvernement pour la loi travail

La loi travail trouve une nouvelle manière de s’insérer dans…

Le social listening est devenu un incontournable à l’ère des réseaux sociaux, de l’user generated content et des traces numériques. Linkfluence, Digimind, Synthesio ou encore Brandwatch sont autant d’entreprises qui se sont positionnées sur le marché de l’écoute, l’analyse et la recommandation. Le web social est un écosystème foisonnant, difficile à saisir dans sa complexité, dans son évolutivité, dans son millefeuille de structures et dans les millions de conversations et publications quotidiennes. La question des traces numériques ne porte pas tant (ou pas que) sur leur captation (récolte) que leur problématisation (quels sens ont-elles ?) et leurs dimensions applicatives (pourquoi faire ?). Quelle entreprise ne perçoit pas l’importance d’écouter son secteur, de comprendre ses clients ou de détecter les prémisses d’une crise pouvant oblitérer sa réputation ? Communication, Marketing, Relation Clients… il semble aujourd’hui difficile de dénier au Social Listening son potentiel à irriguer la chaîne de valeur. Web scraping et web social…

article sur le digital labor

Cet article sur le Digital Labor sort du champ habituel…

article forum clément cosnier memes

Étudiant, professionnel, chef d’entreprise, il me semble que chacun devrait…

À rebours des incantations pour que les marques deviennent des médias et du prosélytisme autour de l’inbound marketing et du brand content, Bonnegueule est devenu incontournable dans un secteur saturé, métastasé par le digital et en mutation constante. Blog mode incontournable sur la blogosphère française, bâti sur une ligne éditoriale originale et innovante et avec un engagement important de son pull de lecteurs, Bonnegueule est devenu une marque à part entière. Interview. Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours ? Geoffrey Bruyere 28 ans, cofondateur du blog mode Bonnegueule. Parcours originel dans les Sciences Math sup Math spé, Telecom école de management orientée nouvelle technologie, avec un MBA marketing du Luxe à Istanbul. Bonnegueule a 8 ans. J’ai rejoint le blog en 2011 pour le transformer en startup. Un blog qui devient une startup, projet initial ou infusion avec le temps ? On a eu une trajectoire très innocente en un sens,…

Louis Vuitton lance son Hackathon « Unlock Luxury » ce vendredi 25…

Tumblr pour les entreprises par Clément Cosnier

Si votre entreprise n’est pas sur Tumblr, il serait peut-être…

Send this to a friend