L’année 2021 promet de ressembler à la précédente : pas ou peu de présentiel, plus de télétravail et donc une multiplication des visioconférences et autres “conf call”. Si cela permet clairement de pouvoir échanger et maintenir un niveau de productivité valable, on ne va pas se mentir, ça commence à fatiguer cette histoire.

Trop de visio, tue la visio. Les spécialistes de l’invention de concept on forcément…inventé un concept…pour matérialiser ce sentiment : la Zoom fatigue.

Bref, si vous aussi vous commencez à chercher des excuses pour slalomer entre les visioconférences qui vous semblent non nécessaires, ce petit outil devrait faire redescendre votre niveau d’irritation.

Bufferi.ng : simuler une connexion exécrable sur Zoom

Mais alors, comment ça marche ?

Pour utiliser Bufferi.ng, il faut commencer par télécharger Snapcam. Comme le précise Bufferi, pas de risque de choper un virus, le logiciel n’a pas été créé dans une Hacker House obscure en Russie, mais a été développé par Snapchat.

Une fois lancé, il faudra taper dans la barre de recherche “too many meetings”.

Et c’est tout. Une fois en meeting, prétendez que votre connexion vous rend fou aujourd’hui et vous n’avez plus qu’à cliquer sur l’écran pour faire freeze le bordel.

Le gros plus ? L’outil fonctionne sur Zoom, Skype, Microsoft Teams et tout autre programme de chat vidéo.

On se dédouane bien évidement de toute utilisation par les collégiens et lycées de France.