telegram

Actuellement la version 5.5 de Telegram est en cours de déploiement. Dans un article de blog, l’équipe de Telegram dévoile les nouveautés à prendre en compte avec cette mise à jour. Plusieurs fonctionnalités aident à protéger encore plus sa vie privée sur l’application. La nouveauté qui réjouit le plus les utilisateurs est la possibilité de supprimer les messages immédiatement, contre le délai de 48h auparavant. Cela s’applique aussi bien aux messages envoyés qu’à ceux reçus. De plus, il est possible de les supprimer individuellement, mais aussi en masse grâce à l’option « nettoyer le Chat ». Cette dernière version propose aussi le « transfert anonyme ». Cette option, lorsqu’elle est activée, permet de transférer un de vos messages sans votre identité et la possibilité de vous retracer. Telegram propose aussi de limiter les personnes qui peuvent voir votre photo de profil. Sans parler des fonctionnalités de confidentialité, l’application de messagerie…

La justice Russe a ordonné vendredi, le blocage de la messagerie sécurisée Telegram. Cette décision fait suite au refus de l’application de se plier à la demande du service de sécurité russe, FSB, qui souhaite avoir accès aux clés de cryptage de Telegram. Le bras de fer entre le gouvernement russe et les fondateurs de Telegram n’est pas nouveau. Le FSB exige depuis plusieurs mois, sous prétexte de lutte anti-terroriste, que la messagerie lui permette d’accéder aux données de ses utilisateurs. Mais malgré la pression croissante, les fondateurs de Telegram ont toujours refusé de se soumettre à cette demande. Saisi par l’agence de régulation des communications et des médias, Roskomnadzor, un tribunal de Moscou a donné raison au FSB. La justice a ordonné le blocage de la messagerie sur le territoire russe, jusqu’à ce qu’elle livre au FSB « les informations nécessaires pour décoder des messages électroniques écrits, transmis, reçus ». Une requête…

Lors de sa phase dite de pré-ICO, la messagerie chiffrée Telegram a levé la somme de 850 millions de dollars. Durant le mois de janvier, les fondateurs de l’application ont annoncé qu’ils souhaitent lancer une Initial Coin Offering (ICO) afin de créer leur propre crypto-monnaie. Basée sur une blockchain de troisième génération baptisée TON, la monnaie virtuelle porterait le nom de Gram. Le groupe avait annoncé qu’il souhaitait lever un total de 1,2 milliard de dollars lors de l’ICO. La première phase devait permettre d’atteindre les 600 millions de dollars avant qu’une deuxième étape ne vienne compléter le reste. Concernant l’utilisation des fonds, un récent document de la SEC précise qu’ils seront utilisés pour « pour le développement de la blockchain TON, le développement et l’entretien de Telegram Messenger et d’autres objectifs ». Si Telegram avait prévu d’atteindre les 600 millions de dollars, le premier objectif est largement atteint puisque…

Selon TechCrunch, l’application de messagerie sécurisée Telegram envisage de lancer ce qui pourrait être la plus grande ICO jamais réalisée à ce jour. Pour rappel, une ICO, ou Initial Coin Offering, est une nouvelle forme de levée de fond qui concerne les projets blockchain. Dans le cas de Telegram, l’app a pour ambition de construire sa propre plateforme blockchain, qui serait elle-même suivie par la création d’une cryptomonnaie, le Gram. Concernant la blockchain, il s’agirait d’un projet dit de « troisième génération ». Baptisé TON, pour Telegram Open Network, cela signifie qu’il se baserait ni sur le Bitcoin, ni sur l’Ethereum. Pour réaliser ces projets, l’entreprise de Nikolaï Dourov et Pavel Dourov prévoit de réaliser une ICO en plusieurs phases. Lors de la phase dite de pré-ICO, la société espère amasser pas moins de 600 millions de dollars. Durant la seconde phase, celle de la distribution classique de Gram, Telegram…

Send this to a friend