taxi volant : toute l'actualité sur siecledigital.fr

taxi volant

Après Dallas et Los Angeles, Uber a choisi Melbourne pour tester son service de taxis volants. La configuration de la ville devrait permettre à Uber de faire avancer sa technologie. Initialement, c’est la ville de Dubaï qui aurait dû être choisie, mais les négociations ont échoué. Il y a quelques jours Uber annonçait qu’il lançait son service Uber Copter à New York. Un premier pas vers les couloirs aériens des grandes villes. En attendant le développement de ses taxis volants, Uber tient tout de même à offrir une première liaison par les airs. Ce sera en hélicoptère. Dès le 9 juillet prochain, Uber Copter, sera disponible à New York, uniquement pour les membres Uber Rewards qui détiendront le statut Platinum et Diamond, une sorte de club fermé 2.0. Pour autant, Uber, n’abandonne pas le développement d’Uber Air, son service de taxis volants. Au contraire : la société vient de choisir…

Déjà plusieurs années que le géant de l’aéronautique européen travaille sur son projet de taxi volant. Nombreuses sont les sociétés à vouloir sortir leur épingle du jeu dans ce futur secteur très prometteur. En mars dernier, Boeing se disait prêt à lancer son taxi volant autonome pour un usage urbain. Vahana, c’est le nom du projet d’Airbus, se dévoile en photos. En février 2018, le taxi autonome réalisait son premier vol, aujourd’hui, nous découvrons ce à quoi il pourrait réellement ressembler. Sur les photos, on comprend qu’Airbus a mis les moyens pour réaliser un engin volant d’une très haute qualité. Il est magnifique et a de quoi se démarquer totalement de ses concurrents. Les photos nous montrent l’intérieur du cockpit, on se croirait dans un jeu vidéo d’une salle d’arcade, c’est assez bluffant. Les passagers pourront pleinement profiter de la vue. Évidement il n’y aura pas de pilote car il…

Après avoir racheté Aurora Flight; spécialiste des technologies autonomes, il y a plus d’un an, Boeing vient d’effectuer un premier vol avec son taxi autonome. Le constructeur aéronautique vient de franchir une étape importante. Les projets futuristes de taxis volants pourraient bel et bien devenir réalité avec cette démonstration de l’américain Boeing. Le constructeur n’est pas le seul à vouloir conquérir ce marché très prometteur. Parmi les concurrents de Boeing, il faudra notamment compter sur les sociétés suivantes : Rolls-Royce, Airbus et Uber. Boeing prend une légère avance que cet essai. Son taxi volant électrique et autonome est baptisé eVTOL. Boeing a réussi sa phase de tests en faisant décoller, planter et atterrir son engin. L’américain n’a pas traîné pour développer son projet, il y a moins d’un an, l’avion n’existait même pas. Les taxis volants se veulent le futur véhicule urbain par excellence. Cette solution de mobilité aérienne urbaine pourrait…

Pour rappel, ce taxi aérien 100% électrique autonome conçut par Kitty Hawk en 2017 aux États-Unis. Nommé Cora, il se pilote entièrement seul grâce à ses 12 hélices. Il possède notamment un système de décollage et atterrissage à la verticale du à son poids et son utilisation uniquement électrique. Kitty Hawk et Jacinda Ardern, la première ministre de Nouvelle-Zélande, ont signé un contrat pour introduire le projet sur le continent sous l’exploitation de Zephyr Airworks, une start-up de voiture volante. Larry Page, cofondateur de Google, a activement soutenu le projet en participant à son élaboration, financièrement parlant. Passionné de voitures, il a suivi la création de Cora du début avec Kitty Hawk jusqu’à cet accord avec Zephyr Airworks. Les deux sociétés voient en Cora un énorme potentiel qui pourrait libérer des contraintes du trafic, des impacts économiques et sociaux, mais aussi et surtout des impacts environnementaux. D’après Christopher Luxon, Cora donne…

Le ciel n’est plus une limite. Ce serait même l’avenir des transports selon Larry Page, le co-fondateur de Google et Directeur Général d’Alphabet, qui investit en toute discrétion depuis quelques années dans un projet de voitures volantes, nommé Kitty Hawk (Bloomberg avance la somme de 100 millions de dollars). La start-up vient de dévoiler un prototype de taxi volant autonome. Nom de code : Cora. À mi-chemin entre l’avion et l’hélicoptère, ce prototype peut, avec ses 12 hélices, décoller et atterrir verticalement. Pas besoin d’aéroport ni de piste de décollage donc, le simple toit d’un immeuble peut suffir pour s’envoler. Selon l’entreprise, l’appareil peut embarquer deux passagers et voler entre 150 et 900 mètres d’altitude. D’une envergure de 11 mètres, le Cora peut atteindre la vitesse de 170 km/h et, pour le moment, dispose d’une portée de 100 kilomètres. Pour le voir dans les airs, il convient de se rendre…

Send this to a friend