Révolutionner le transfert de l’aéroport vers le centre-ville : telle est la volonté de l’aéroport de Nice, le plus fréquenté de province. Elle souhaite ainsi développer des services de transports urbains en utilisant des avions électriques à décollage vertical (e-VTOL) comme taxis aériens.

Le projet Urban Blue : un service de taxi aérien entre l’aéroport et le centre-ville

Avec l’aide des aéroports de Rome, Venise, et Bologne, l’objectif est de se réunir derrière le projet Urban Blue. Afin de mettre en place ces services, il est nécessaire de construire des infrastructures dédiées à ces taxis aériens, pensées pour éviter les contraintes de trafic et de forte demande. Si aujourd’hui, réaliser le trajet entre l’aéroport et la ville peut prendre une heure, l’objectif est de diviser ce temps par deux, voire trois.

Pour que le projet se concrétise, plusieurs vertiports, des lieux permettant aux e-VTOL d’opérer, seront aménagés d’ici 2024, date à laquelle le projet devrait voir le jour. Dans un communiqué, les différents partenaires affirment disposer d’un « portefeuille de projets de vertiports à fort potentiel de développement, déjà identifiés dans les zones géographiques spécifiques de référence. »

Airbus dévoile les photos de son taxi volant.

Voici à quoi pourrait ressembler le taxi volant qui serait utilisé pour le service de transport urbain d'Airbus et de l'aéroport de Nice. Photographie : Vahana.

Les services de transport urbain utilisant l’e-VTOL se multiplient

Depuis plusieurs années, de grands groupes technologiques et industriels s'intéressent aux e-VTOL. C’est le cas des deux grands constructeurs aéronautiques Airbus et Boeing. Si le second se dit prêt à fournir ses taxis volants pour un service de transport urbain, le premier souhaite lancer ses taxis volants pour les JO 2024. Il proposerait avec ce service, une ligne directe de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle vers Paris intramuros. Plus récemment, ce sont les géants nippons de l’automobile Toyota et Honda qui ont investi dans le secteur du e-VTOL.

Pour le moment, aucune information n’a été donnée quant aux fournisseurs des véhicules qui seront utilisés pour ces services de transports urbains. Toutefois, plusieurs liens ont déjà été tissés avec EDF Invest et Volocopter. Le constructeur allemand a d'ailleurs conclu un accord avec Japan Airlines pour mettre en place un service de taxi aérien à Osaka à l’occasion de l’exposition universelle de 2025.

Le projet se mettra en place étape par étape. Dans un premier temps, Urban Blue réalisera des études de faisabilité technico-économiques et élaborera des plans directeurs en coordination avec toutes les parties prenantes du projet. L’ensemble de ces travaux permettront de préparer la phase d’autorisation, puis la construction et la gestion des vertiports.