Dans une feuille de route publiée le 21 septembre 2022, Boeing dévoile sa vision pour le futur de l'espace aérien. Le géant américain veut veut des taxis volants autonomes d'ici 2030.

L'avenir de l'espace aérien passe-t-il par le eVTOL ?

Si chaque année, plus de 46 millions de vols transportent plus de 4 milliards de passagers entre villes, pays et continents, la majorité de la population mondiale n'a jamais pris l'avion. Pour Brian Yutko, VP ingénierie chez Boeing, « la convergence des dynamiques sociales, des modèles économiques, des objectifs de durabilité et de la technologie ouvre un nouveau chapitre dans le domaine de l'aérien ».

Boeing est convaincu que les progrès en matière d'autonomie et de propulsion électrique vont permettre de transformer le modèle de l'aviation pour toujours. L'entreprise américaine a publié une feuille de route de 64 pages sur le sujet. Pour proposer cette vision, Boeing a travaillé avec la FAA, la NASA, Aurora Flight Sciences et SkyGrid. Selon le fabricant, les futurs voyages grand public dépendront notamment du développement des avions électriques automatisés (les eVTOL).

Boeing travaille sur ce sujet avec Wisk, une société spécialisée dans la conception de ces engins électriques et autonomes. Boeing est convaincu que ces avions représentent l'avenir de l'espace aérien. Voici comment l'entreprise perçoit l'avenir du transport aérien urbain :

L'espace aérien du futur selon Boeing. Illustration : Boeing.

Boeing veut accélérer l'adoption d'une réglementation

Les 64 pages du document contiennent des recommandations technologiques, réglementaires et sociales sur la manière d'intégrer la mobilité aérienne urbaine aux États-Unis et à son système national d'espace aérien, avec l'intention de l'appliquer à l'échelle mondiale. Avec ce rapport, le constructeur américain veut faciliter la mise en place d'une réglementation, en proposant de premières pistes.

Boeing reconnaît que d'autres progrès, au-delà de l'avion, doivent être réalisés avant que cette vision ne devienne réalité. En effet, les villes vont avoir besoin de nouvelles infrastructures pour accueillir les eVTOL. L'entreprise américaine estime également qu'une évolution globale de la réglementation sera nécessaire. Cette tâche devra être assumée par l'industrie elle-même.

Le rapport précise que « les professionnels de l'aéronautique devront renforcer la confiance du public dans les nouvelles technologies, pour confirmer que les avions sont sûrs, fiables et économiques en termes de temps et d’argent ». Certaines villes ont déjà mis en place des groupes de travail sur le sujet. Ils sont composés d'entreprises, d'administrations locales et d'organisations communautaires afin de répondre aux besoins des communautés concernées.