5G : toute l'actualité sur siecledigital.fr

5G

Il fallait s’y attendre, dans une situation de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, la Russie essaye de tirer son épingle du jeu. Le dirigeant russe, Vladimir Poutine, a fait savoir que la coopération entre la Russie et la Chine se situait désormais à un niveau sans précédent. Huawei va développer le réseau de 5G du plus grand opérateur de téléphonie russe : MTS. Huawei estime que « les États-Unis ne représentent qu’une partie du monde » et le prouve en signant ce rapprochement historique avec la Russie. L’accord coïncide avec une visite de trois jours du président chinois Xi Jinping à Moscou. Preuve de la volonté des deux puissances de vouloir se rapprocher dans ce contexte particulièrement tendu avec les États-Unis. Voici une affaire qui profite grandement à Vladimir Poutine. Alors que Trump décrétait en mai dernier l’état d’urgence nationale, dans le but de bannir la société technologique chinoise…

En novembre dernier, EE, l’opérateur téléphonique numéro 1 au Royaume-Uni, annonçait qu’il se lançait dans la 5G. Aujourd’hui c’est officiel, son réseau est actif. Les habitants des grandes villes du territoire ont désormais accès à la technologie 5G. Notamment à Londres, Edimbourg, Cardiff, Belfast, Birmingham et Manchester. Cette annonce intervient près d’un mois avant le lancement de la 5G par Vodafone, concurrent direct d’EE. Un journaliste de The Verge a testé la qualité du réseau, armé d’un OnePlus 7 Pro 5G. Les premiers résultats sont impressionnants. L’opérateur téléphonique EE a concentré le déploiement de sa 5G sur les zones les plus fréquentées. Des quartiers comme St Paul’s, Covent Garden, Soho, The Strand, Tower Bridge et London Bridge sont aujourd’hui parfaitement couverts. Le journaliste de The Verge estime que la 5G a une vitesse moyenne 10 fois supérieure à celle de la 4G. Il atteint sans problème les 200 Mb/s, c’est effectivement…

C’est Vodafone, l’un des quatre grands opérateurs de télécommunications anglais, qui officialisera l’arrivée de cette nouvelle technologie dans le pays. En effet, l’opérateur a indiqué que la 5G serait disponible au sein du Royaume-Uni à partir du 3 juillet prochain. Pour être totalement précis, Vodafone prévoit de déployer son réseau 5G dans sept villes : Birmingham, Bristol, Cardiff, Glasgow, Manchester, Liverpool et Londres. Avant la fin de l’année 2019, l’opérateur prévoit de couvrir douze autres villes avec de la 5G. Avec 19 grandes villes couvertes, le Royaume-Uni ferait office de précurseur en la matière. Pas de surprise au niveau des prix. Vodafone précise que le déploiement de la 5G n’impactera pas nos forfaits. Les tarifs seront, a priori, les mêmes que ceux pratiqués avec la 4G. Au Royaume-Uni, les quatre opérateurs principaux se livrent une guerre sans merci pour arriver en tête de la course au déploiement de la 5G.…

L’utilisation de carte en papier nous paraît impossible aujourd’hui, mais le GPS n’indique pas non plus toujours la bonne route à suivre. SK Telecom souhaite voir plus loin dans nos outils numériques et utiliser la 5G pour offrir des cartes numériques ultras précises. La 5G au coeur du projet Étant le premier pays équipé de 5G, le géant des telecoms sud-coréen a décidé de faire collaborer trois villes différentes : Songdo, Yeongjong et Cheongna. Grâce à ces villes cobayes, la société compte étudier une nouvelle carte numérique à la pointe de la technologie. En effet, cette carte s’articulerait autour de la 5G afin de fournir une qualité optimale dans la mise à jour et la précision des lieux rencontrés. Ce projet couvrirait alors près de 132,9 kilomètres carrés, qu’il s’agisse de routes inclinées ou non. Le point intéressant de ces travaux est la collaboration entre le privé et le public.…

Alors que le Royaume-Uni s’apprête à recevoir Donald Trump début juin, le gouvernement de Theresa May ne tiendra pas compte des avertissements émis par le président des États-Unis à l’encontre des équipements Huawei pour la 5G. En février dernier, le Royaume-Uni tenait déjà tête aux États-Unis concernant le boycott du chinois Huawei. Mardi, au cours d’une réunion du Conseil de sécurité national britannique, le gouvernement britannique a confirmé sa décision en autorisant le fournisseur asiatique à travailler sur son territoire. Pour le moment, la décision n’est pas encore totalement officielle, le ministre de l’Intérieur, de la Défense, des Affaires étrangères, et d’autres, ont témoigné leur inquiétude à ce sujet. Si toutefois cette mesure est officiellement validée, Londres serait sur la même longueur d’onde qu’avec l’Union européenne, qui refuse de bloquer l’accès à Huawei comme le font les États-Unis. Trump et son entourage politique estiment que l’entreprise chinoise profite de ses…

Le 17 avril dernier à Bruxelles, les législateurs européens ont approuvé le fait que le Wi-Fi devait être la technologie de référence pour connecter les voitures autonomes de demain. Cette norme doit encore être approuvée par le Conseil européen, mais elle est en bonne voie pour devenir un jour la réglementation de base dans l’Union européenne. Les recherches consistant à imaginer la voiture de demain avancent bon train. Pour preuve, Uber vient de lever 1 milliard $ (890 millions d’euros) pour développer son programme de voitures autonomes Cette norme est clairement soutenue par les grands constructeurs européens. Volkswagen, le plus important d’entre tous est l’un des fervents défenseurs de cette nouvelle réglementation. Les législateurs européens tiennent à structurer ce marché émergent et à imposer un certain cadre. Conscients que ce nouveau domaine d’activité pourrait très bientôt générer des milliards d’euros, ils souhaitent donner la marche à suivre pour les constructeurs automobiles, les…

Les États-Unis pensaient jusqu’au dernier moment être la première nation à déployer la 5G, mais dans les dernières minutes, la Corée du Sud est passée devant. Cela n’empêche pas les constructeurs américains de rester obnubilés par la 5G, et continuent de faire la course à celui qui couvrira le plus de villes, et qui aura le monopole. Le 4 avril dernier, Verizon annonçait le lancement de son réseau 5G dans quelques quartiers de Chicago et Minneapolis. Son concurrent AT&T, quant à lui, annonce l’arrivée de son réseau 5G à Austin, Los Angeles, Nashville, Orlando, San Diego, San Francisco et San Jose. Comme Verizon, ce déploiement reste limité à quelques quartiers de ces villes. Avec cette annonce, AT&T compte dorénavant 19 villes couvertes. Verizon reste donc loin derrière pour le moment. Néanmoins, il est important de préciser que les couvertures 5G actuelles restent irrégulières. De plus, très peu de smartphones sont…

Send this to a friend