robot : toute l'actualité sur siecledigital.fr

robot

À chaque nouvelle vidéo, Boston Dynamics connaît encore un peu plus de succès. Ses robots effrayants, mais passionnants sont capables de faire beaucoup de choses. L’une des plus célèbres vidéos reste celle du SpotMini qui parvient à ouvrir une porte, la maintenir pour laisser passer un autre robot, puis passer à son tour. Une autre qui a également beaucoup tourné sur les réseaux sociaux, il s’agit encore une fois du SpotMini, néanmoins il n’y en a plus 1, mais une véritable meute qui parvient à tracter un camion. Boston Dynamics ne conçoit pas uniquement le SpotMini aux allures de chien, le laboratoire possède nombreux modèles plus performants les uns que les autres. Ils arrivent… Après des dizaines d’années d’expériences, et de mises au point, Boston Dynamics s’apprête désormais à transformer son armée de robot en une véritable entreprise. Le premier à être commercialisé sera le Spot. C’est une décision compliquée,…

C’est officiel : l’armée américaine est sur le point de faire entrer des véhicules robotisés dans ses effectifs. Dès 2020, les militaires devraient être épaulés lors de phases de tests, par des Mission Enabler Technologies-Demonstrators (MET-D). Des prototypes automatisés, dérivés du M113, au sein desquels des soldats pourront se focaliser sur leurs missions. Des véhicules robotisés dans l’armée d’ici 2021 Dans un premier temps, les véhicules robotisés ne devraient pas être déployés en situation de combat réel. Les militaires observeront d’abord le fonctionnement des robots lors de phases d’essais grandeur nature. Cette première étape d’observation permettra de comprendre comment les véhicules se comportent dans la vie réelle, dans différentes situations. Sur chaque robot, 4 soldats seront positionnés à l’arrière. Les MET-D seront équipés de mitrailleuses 7,62 mm. Les exercices doivent s’intensifier au cours de l’année prochaine pour qu’en 2021, ces véhicules soient aptes à rejoindre officiellement les terrains de guerre. Armes…

Des chercheurs travaillent sur un minuscule robot en forme de méduse, qui serait capable de nager à l’intérieur de notre vessie pour délivrer des médicaments, dans le but de nous soigner. D’une largeur de seulement quelques millimètres, ce robot à commande magnétique imiterait le mouvement de la méduse, pour se déplacer à l’intérieur de notre corps. Le biomimétisme comme fer de lance Alors que d’autres robots s’inspirent du comportement du calamar, ce dernier se calque sur celui de la méduse. Composé de 8 petits bras magnétiques, ce minuscule robot pourrait bien se révéler très utile. Metin Sitti, directeur du département d’intelligence physique à l’Institut Max Planck, explique comment fonctionne le mouvement de ce robot méduse : « si vous appliquez un champ magnétique lent dans une direction ascendante, les bras se courberont lentement vers le haut. Ensuite, un signal magnétique descendant très rapide permettra aux bras de se plier très vite vers…

Depuis toujours, les producteurs de riz japonais utilisent les canards pour enlever les mauvaises herbes, et manger les insectes trop envahissants. Cette pratique offre une réelle alternative à l’utilisation de pesticides. Cependant, à notre époque les agriculteurs cherchent en permanence de solutions plus rapides, et surtout plus efficaces. Un ingénieur du constructeur japonais Nissan a mis au point un robot pouvant être utilisé de la même manière que les canards. Ce prototype est en pleine phase de tests à Yamagata, au nord du Japon. Pour le moment, la commercialisation de ce robot n’est pas à l’ordre du jour. Quoi qu’il en soit, cela reste une utilisation fascinante de la technologie pour venir en aide à la nature. Une innovation capable de relancer l’industrie du riz ? Le robot Aigamo doit son nom à la race de canard utilisée habituellement pour effectuer cette tâche. En apparence, Aigamo ressemble étrangement à un…

Le géant américain, Intel, aimerait que ses robots puissent être rapidement en mesure d’entrer dans le quotidien des humains. Pour cela, les chercheurs sur l’intelligence artificielle du groupe, travaillent en étroite collaboration avec l’Université de Stanford, dans le but de permettre aux robots d’apprendre plus vite et de mieux reconnaître les objets qui composent notre quotidien. La course à l’intelligence artificielle Dans le même registre, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) expliquait récemment qu’il souhaitait augmenter ses robots en leur apprenant à apprendre. C’est précisément ce qu’a réussi à faire NVIDIA. Désormais, les chercheurs n’ont plus à ajuster les robots au fur et à mesure des expériences réalisées. Chacun d’entre eux est capable d’apprendre de ses erreurs et de recommencer pour mieux faire. La robotique fait donc un pas de géant vers l’autonomie. De son côté, Intel aimerait que ses robots soient en mesure de gérer des tâches simples, que…

Depuis longtemps, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) imagine à quoi pourrait ressembler le monde de demain. Dans un futur proche, les robots pourraient côtoyer les mêmes trottoirs que les humains. Pour tenter de partir sur des bonnes bases au niveau des relations, le MIT développe actuellement un algorithme qui devrait permettre aux robots de comprendre la trajectoire d’un humain et donc, de pouvoir l’éviter. L’anticipation d’un monde partagé Une technologie qui pourrait s’avérer cruciale au fur et à mesure que l’automatisation s’installe dans nos vies et dans nos usages quotidiens. Les robots travaillent déjà aux côtés des humains, c’est notamment vrai dans les immenses entrepôts d’Amazon. À ce propos, le géant technologie précise que que des entrepôts entièrement automatisés verront le jour dans quelques années. Aujourd’hui, il y a encore un problème : les robots sont bien souvent incapables de prédire le chemin qu’empruntera tel ou tel humain qui se…

Et si la période des fusées géantes, des vaisseaux spatiaux et des machines ultra complexes était révolue ? C’est en tout cas l’hypothèse qu’émettent des chercheurs d’Harvard. En effet, une équipe travaille actuellement sur le développement d’un « soft-robot ». La robotique molle est une nouveau domaine d’exploration pour bon nombre de chercheurs. Un robot fonctionnant à l’air comprimé et pouvant être piloté à distance. Au départ, un constat assez simple : l’exploration spatiale demande énormément de temps et coûte extrêmement cher. Pourquoi ne pas imaginer un robot nouvelle génération, capable de découvrir l’espace sans avoir toutes ces problématiques ? Des chercheurs d’Harvard ont décidé de creuser dans cette direction. Il semblerait qu’ils aient trouvé un moyen de simplifier les choses. Le prototype d’un robot mou a déjà vu le jour. Il s’agit d’un petit robot à air comprimé, sans câbles immenses et ne nécessitant pas d’infrastructures démesurées. Il pourrait vraisemblablement partir,…