Valentin Cimino

Alors que depuis quelques mois, la Californie impose l’installation de panneaux solaires sur les nouvelles constructions, Insolight pourrait chambouler le marché. Cette toute dernière génération de panneaux solaires, est en réalité un spin-off de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) et développée par Mathieu Ackermann, Laurent Coulot, et Florian Gerlich. Les chercheurs ont imaginé une nouvelle approche qui permettrait aux cellules solaires de capter la lumière du soleil avec un rendement de l’ordre de 37% au lieu de 15% avec des panneaux solaires classiques. Une efficacité qui serait donc plus que doublée avec Insolight, c’est son petit nom. Préparez-vous à voir arriver ces nouveaux solaires sur votre toit. Depuis plusieurs années, des chercheurs suisses travaillent sur ce projet pour améliorer l’efficacité des panneaux solaires en convertissant davantage de lumière captée. Dans le détail : le projet Insolight est en fait un concentré de petite cellules à très haut rendement, disposées sur…

Son petit nom c’est Turbo Track. Il fonctionne grâce aux étiquettes RFID, des capteurs d’une précision chirurgicale. Ces petits bijoux technologiques imaginés par des chercheurs du MIT pourraient révolutionner la robotique. L’invention devrait contribuer à améliorer la précision des drones et des robots de manière générale. Il s’en passe des choses au Massachusetts Institute of Technology, récemment d’autres membres de l’institut mettaient au point une gélule pour éviter aux diabétiques d’avoir à faire leurs injections d’insuline quotidiennes. Cette innovation pourrait se traduire à l’avenir par deux scénarios : le premier serait plutôt positif il permettrait de rendre les robots plus efficaces pour lutter contre la criminalité par exemple. Le second serait moins drôle : imaginez que ces nouveaux robots hyper précis se retrouvent dans les mains des seigneurs noirs mécaniques, ils pourraient entraîner la mort de l’humanité. Cette innovation n’est pas anodine, elle aura des effets majeurs sur le développement des drones…

Alors qu’en ce moment même, Facebook négocie une amende record avec le gouvernement américain suite aux affaires de confidentialité des données le Parlement Britannique ne prend plus de pincettes et qualifie les dirigeants de Facebook, notamment Mark Zuckerberg, de « gangsters numériques ». Pour les membres du gouvernement, Facebook mériterait d’être largement plus réglementé qu’il ne l’est aujourd’hui. Un rapport parlementaire est paru à ce propos. Une enquête de 18 mois du comité britannique sur le numérique et la culture révèle de nombreuses failles, notamment (ce qui n’est pas nouveau) des infractions des lois sur la protection des données. Le rapport précise cela : « en choisissant de ne pas comparaître et en choisissant de ne répondre personnellement à aucune de nos invitations, Mark Zuckerberg a fait preuve de mépris envers… le Parlement Britannique et ce n’est pas normal ». La mise en lumière de « listes blanches », accable Facebook et ses dirigeants.…

Les drones révolutionnent totalement le travail des policiers américains. Le service de police de Chula Vista en Californie, réalise un programme d’essai développé par une société de pilotage de drones de télé-présence : Cape. Depuis plusieurs mois, des drones pilotés à distance par des policiers ont permis 21 arrestations. Ce n’est pas tout, ils ont aussi permis d’identifier 249 vols en une courte période de 81 heures de vol. La météo est un facteur déterminant dans l’utilisation des drones. La ville de New York en faisait récemment les frais, et découvrait les limites de cette technologie. Désormais, la première étape de la formation des policiers américains sera peut-être le pilotage d’un drone, qui sait. Voici ce qu’il s’est passé la semaine dernière dans la commune où les drones sont testés : une dispute éclate à Chula Vista, une femme se trouve au volant de sa voiture et tente à plusieurs reprises de…

Alors qu’il y a quelques jours, l’Organisation Mondiale de la Santé mettait Facebook en garde pour qu’il stoppe la montée des groupes anti-vaccination. D’après Engadget, le réseau social annonce aujourd’hui qu’il prendra des mesures supplémentaires pour éliminer les fake news à ce sujet. Selon l’OMS, les théories du complot anti-vaccination pourraient avoir contribué à une épidémie de rougeole à travers le monde. Des contenus décourageant les parents de vacciner leurs enfants fleurissent chaque jour un peu plus sur les réseaux sociaux et notamment dans des groupes fermés sur Facebook. Les experts sont persuadés que les jeunes parents peuvent se laisser influencer par ces traitements alternatifs et perdre la confiance dans les vaccins. Cela pourrait être dramatique pour les générations à venir et des conséquences de ces campagnes de fake news sont déjà palpables à travers le monde. Les discours alternatifs ont de plus en plus d’impact sur les réseaux sociaux. Cette menace…

C’est certainement le seul réseau social où la fonction « édition » n’existe pas. Concrètement, vous n’avez qu’une chance pour tweeter, il ne faut pas se rater. Pour éviter une faute de frappe, ou simplement de dire une grosse bêtise (ce qui arrive quand même assez régulièrement), TechCrunch nous informe que, Twitter pourrait ajouter une nouvelle fonctionnalité à sa plateforme : l’édition. Jack Dorsey, CEO de Twitter, se confiait dans une interview face à Joe Rogan, à ce sujet il y a quelques jours. A priori pas sous la même forme que sur Facebook, mais plutôt une fonctionnalité de clarification qui permettrait aux utilisateurs de clarifier leurs propos après les avoir postés. Ce n’est pas la première fois que Twitter parle d’une fonctionnalité d’édition. Le réseau social est conscient qu’il s’agit de sa marque de fabrique et de sa différenciation avec les autres réseaux sociaux. Lors d’une récente déclaration, le CEO de Twitter…

Alors que récemment, Facebook bloquait un grand nombre de pages de propagande gérées par des organes iraniens, il y a quelques jours, la justice américaine accusait une ancienne espionne de l’armée de l’air américaine d’avoir aidé le gouvernement iranien. Il s’agit d’accusations graves. En effet, Monica Elfriede Witt, c’est son nom, est accusée d’avoir fourni des informations secrètes au gouvernement iranien après son transfert en 2013 dans le pays. Cette femme âgée de 39 ans faisait partie de l’Air Force Office of Special Investigations. Elle a servi son pays de 1997 jusqu’à 2008. D’après la justice américaine, elle détenait des informations tenues secrètes et possédait le plus haut niveau d’habilitation de sécurité. Elle avait donc accès aux détails d’opérations de contre-espionnage hautement confidentielles, mais aussi aux noms réels des sources et à l’identité des agents du renseignement américain. C’est en 2012 qu’elle se rend en Iran pour assister à une conférence organisée par l’organisation…

Send this to a friend