Valentin Cimino, Author at Siècle Digital

Valentin Cimino

Toujours dans la tourmente, Huawei décide de montrer les crocs et répond aux États-Unis, suite à sa dernière menace de retirer la production américaine liée à la 5G, de Chine. En effet, Huawei, affirme que 65% des réseaux de 5G à travers le monde utilisent des équipements provenant de ses usines. 65% de la 5G dépend de Huawei La semaine dernière, le président américain, Donald Trump disait vouloir s’attaquer à la production de la 5G en Chine. De nombreuses entreprises américaines font fabriquer leurs équipements dans le pays de Huawei, pour réduire le coût de la main-d’œuvre. Pourtant, cela pourrait bientôt changer. L’administration Trump envisage d’exiger que les appareils 5G à destination des États-Unis soient conçus et assemblés en dehors de la Chine. Cela pourrait être un réel coup dur pour Pékin. Une fois de plus, Huawei ne se laisse pas faire et démontre que son emprise sur le monde…

Grâce aux nouvelles technologies, les grandes villes américaines pensent pouvoir améliorer la qualité de leurs systèmes de transport urbain. Une vingtaine de villes s’associent et annoncent leur participation à l’Open Mobility Foundation, une association qui veut imaginer la ville de demain. La Smart City, au cœur du projet Les villes concernées par ce projet sont les suivantes : Austin, Chicago, Los Angeles, Louisville, Miami, Minneapolis, New York, Philadelphia, Portland, San Francisco, San Jose, Santa Monica, Seattle et Washington. Elles rejoignent toutes l’Open Mobility Foundation, pour mettre en commun leur savoir et imaginer ensemble, le transport interurbain du futur. Pour John Rossant, fondateur et président de NewCities : « l’Open Mobility Foundation répond à un besoin crucial pour les villes de tout le pays en cette période de perturbation profonde des transports. Alors que les communautés urbaines commencent à être touchées par les nouveaux modes de mobilité et des technologies pointues, nous devons…

Une équipe de chercheurs du Civil and Environnemental Engineering (CEE), viennent de publier une découverte particulièrement intéressante. En effet, grâce à l’introduction de nanoparticules, ils pensent avoir découvert un nouveau moyen d’acheminer des produits agrochimiques des feuilles aux racines d’une plante. Une nouvelle manière de penser l’agriculture Le monde agricole vit une véritable révolution depuis quelques années, notamment avec l’avènement de l’agriculture verticale. Cette technique consiste à cultiver des plantes dans des structures ayant une faible emprise au sol au sein d’environnements fermés et contrôlés. L’objectif d’une telle démarche ? Produire plus en consommant moins de ressources, tout en exploitant des zones urbaines. Avec l’explosion démographique, l’appauvrissement de terres et le réchauffement climatique, nos méthodes de travail classiques sont bouleversées. Depuis plusieurs années déjà, bon nombre d’ingénieurs travaillent pour innover et tenter d’inventer le modèle de l’agriculture de demain. Une équipe de Carnegie Mellon University a récemment publié une étude qui explique…

Google Pay étend son intégration pour proposer un nouveau service aux e-commerçants. Désormais, ils pourront choisir d’offrir une nouvelle possibilité à leurs clients, pour un paiement sécurisé en ligne. En collaboration avec PayPal, Google Pay renforce sa présence auprès des sites de vente en ligne. Plus de sécurité pour les clients Déjà, l’année dernière, PayPal devenait un moyen de paiement accessible sur Google Pay, uniquement sur des plateformes comme Gmail ou YouTube. Aujourd’hui la même intégration débarque pour le e-commerce. L’avantage, c’est qu’il n’y a plus besoin de se connecter à chaque fois avec son compte PayPal. À l’époque de cette première intégration, Bill Ready, COO de PayPal expliquait cela : « nos entreprises partagent des objectifs communs : créer des solutions de paiements simples sur toutes nos plateformes, permettant aux utilisateurs de faire des achats plus facilement. Nous attendons avec impatience une collaboration continue à augmenter la conversion pour les commerçants et…

David Kaye, expert en surveillance de l’ONU, a réclamé un moratoire international sur la vente des logiciels d’espionnage. Comme l’explique Reuters, dans son rapport publié mardi dernier, il estime que les gouvernements utilisent ces logiciels, fabriqués par des entreprises privées, de manière abusive. Les Droits de l’Homme sont clairement en jeu L’expert des Nations Unies a écrit que « la surveillance de certaines personnes, très souvent des journalistes, des militants, ou encore des personnalités de l’opposition, peut conduire à des détentions arbitraires, parfois à la torture et éventuellement à des exécutions extrajudiciaires ». Il explique qu’il aurait reçu des témoignages détaillés décrivant l’utilisation de ces logiciels par certains gouvernements. Pour David Kaye, ce sont les principes des Droits de l’Homme qui sont en jeu avec ce genre de technologie : « les États devraient immédiatement imposer un moratoire sur l’exportation, la vente, le transfert, et l’utilisation des outils de surveillance, jusqu’à ce qu’un régiment…

Alors qu’un point de vente a tendance à se focaliser sur son propre site, de plus en plus d’études et de retours d’experts montrent que les sites tiers devraient être mieux considérés. Le 2 juillet prochain, la société des centres commerciaux Carrefour organise un événement (places limitées aux professionnels, pensez à vous inscrire) : les rendez-vous du Smart Shopping, pour permettre aux professionnels du retail de peaufiner leur stratégie omnicanale. De 8h30 à 10h, chez Eataly Paris, des experts partageront leur vision sur l’avenir du web-to-store. Demandez votre invitation gratuite à l’évènement* Le parcours client web-to-store en pleine mutation Durant cet évènement, les différents intervenants aborderont notamment l’explosion du trafic sur les sites tiers. Il y a encore quelques années, le parcours était beaucoup plus simple : le client se rendait directement sur le site web d’une enseigne qu’il avait identifié, pour avoir les bonnes informations. Aujourd’hui, le cheminement a…

Netflix teste actuellement une nouvelle pop-up. Cette petite fenêtre flottante pourrait permettre aux utilisateurs de la plateforme en ligne, de regarder une vidéo en faisant autre chose sur leur ordinateur. Parfait pour le multitâche. Une augmentation des tarifs pour plus de fonctionnalités Alors que nous venons d’apprendre que Netflix augmentera ses prix dans quelques jours en France, de nouvelles fonctionnalités pourraient débarquer. Pour rappel, très bientôt, les abonnés à Netflix ne bénéficieront plus du forfait deux écrans à 10,99€/mois, mais d’un nouveau à 11,99€/mois. Même chose pour l’abonnement le plus abouti avec quatre écrans, il va passer de 13,99€/mois à 15,99/mois. Pas d’autre choix pour Netflix : la France n’est pas le seul pays concerné par cette nouvelle augmentation. Netflix prévoit d’appliquer ce tarif à une vingtaine de pays européens, mais aussi au Moyen-Orient. Pour le géant de la vidéo en streaming : « c’est un passage obligé au vu de ce…

Send this to a friend