sécurité : toute l'actualité sur siecledigital.fr

sécurité

Au cours de la conférence Ready for IT qui se tenait hier à Monaco, L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) en a profité pour présenter son projet WooKey, un disque dur USB capable de sécuriser les données. En développement dans les laboratoires de l’ANSSI depuis 2014, un prototype du projet va enfin voir le jour. « Les nombreux mécanismes matériels et logiciels implémentés lui permettent de résister à tout type d’attaques sophistiquées », indique l’ANSSI. Tous les détails techniques de ce premier exemplaire sont en ligne sur le dépôt GitHub de l’agence. Les travaux autour de WooKey permettent à l’ANSSI de démontrer qu’il est possible de prendre en compte la sécurité de l’utilisateur sans gâcher son expérience dès la conception du produit. Vincent Strubel, sous-directeur expertise à l'@ANSSI_FR présente l'engagement de l'agence pour le logiciel libre #RFIT2019 #OpenSource https://t.co/b0XLyahLuO pic.twitter.com/HV0P2nDVW4— ANSSI (@ANSSI_FR) 21 mai 2019 Via le…

Un traceur GPS populaire originaire de Chine a démontré plusieurs défaillances inquiétantes. Avec de simples manipulations, il était possible d’écouter ses propriétaires et d’avoir accès à leur position. Une constatation d’autant plus grave que le traceur pouvait être utilisé pour suivre les enfants et servir d’alarme en cas de problèmes pour les personnes âgées. Les chercheurs en sécurité à l’origine de la découverte considèrent que la faute devrait entraîner un rappel du produit. Un traceur GPS de marque blanche fabriqué en Chine, puis baptisé et vendu par plus d’une douzaine d’entreprises dont SureSafeGo, Pebbel, et OwnFone Footprint, a montré des défaillances très inquiétantes. L’appareil utilise une carte SIM pour se connecter au réseau cellulaire 2G/GPRS, bien qu’il ne dispose pas d’une connectivité internet. Cela le rendrait sensible aux SMS, par le biais desquels il serait possible de le contrôler à distance. En effet, les chercheurs britanniques en cybersécurité de Fidus…

Mounir Mahjoubi, ex-secrétaire d’État au numérique, et actuel candidat à la mairie de Paris, propose un dispositif sécuritaire peu commun. 20 000 boutons d’urgence placés stratégiquement dans la capitale, aux côtés de nombreuses caméras LIDAR, le tout survolé par une flotte de 240 drones de surveillance. C’est ce qu’imagine M. Mahjoubi, pour un coût total de 3,8 millions d’euros au frais de la ville. D’après lui, ces drones équipés de caméras permettront de rendre les interventions encore plus rapides, grâce à une prévention accrue. « La préfecture de police en utilise déjà, je propose qu’on étende leur usage », explique Mounir Mahjoubi, il suffirait d’étendre les formations d’agents spécialisés pour lancer ce processus. Toujours dans l’obsession de perdre le moins de temps possible pour intervenir, Mahjoubi évoque l’installation de 20 000 boutons d’alertes disposés intelligemment dans les rues de Paris. Il ajoute même que des boutons semblables pourraient être distribués…

Dans un article de blog à propos d’un correctif sur la sécurité pour Windows 10 v1903 et Windows Server v1903, Microsoft a confirmé ceci : les politiques d’expiration de mot de passe sont obsolètes. Le monde de la tech est sous le choc. Plus précisément, il est écrit ceci : « l’expiration périodique des mots de passe est une mesure obsolète et ancienne de faible valeur, et nous ne pensons pas qu’il soit utile pour notre base de référence de faire valoir une valeur spécifique. » Il est également expliqué que si des identifiants ne sont pas dérobés, il n’y a aucune raison d’avoir à les changer. En revanche, si un mot de passe est volé, il est à changer immédiatement, et non pas lorsqu’il est expiré. Je vous invite donc à faire deux choses : Adopter un mot de passe complexe ; Envoyer cet article au responsable de la…

Dernièrement, Brad Bao le cofondateur de Lime, un service free floating de trottinettes électriques, évoquait les mesures qu’ils s’apprêtent à déployer pour sécuriser davantage ses utilisateurs. Aujourd’hui c’est au tour de Uber et Lyft, deux autres acteurs de la mobilité urbaine, de présenter une nouvelle politique de sécurité. À la fin du mois de mars, les médias américains apprenaient la mort de Samantha Josephson. Cette étudiante à l’Université de Caroline du Sud, a été kidnappée, puis assassinée par un homme se faisant passer pour un chauffeur Uber. Cet événement a été pour la société, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Immédiatement, le service VTC lance une nouvelle fonctionnalité intitulée Campus Safety Initiative. Elle conseille grandement aux clients de vérifier la plaque d’immatriculation, la marque et le modèle de la voiture, ainsi que le nom, voire la photo du conducteur, avant de monter à bord. Cette initiative est…

À l’occasion du SIDO, Sigfox présente le nouveau projet issu de sa collaboration avec Michelin et l’entreprise Argon Consulting : Safecube. Il s’agit d’une co-entreprise qui propose de suivre en temps réel les conteneurs à travers le monde. Ces derniers représentent un des piliers du commerce international, leur suivi est donc une problématique majeure pour les entreprises. Une solution de suivi à travers le monde entier Ce projet se base sur un tracker aimanté qui reste fixé à l’intérieur du conteneur que l’on souhaite suivre. Malgré les risques de bas débit selon les zones géographiques, le pilote parvient à transmettre la position du conteneur, Michelin l’aurait vérifié en faisant suivre des conteneurs de son entrepôt à Clermont-Ferrand jusqu’en Afrique du Sud. Il faut savoir que pour les entreprises, le suivi passe par de nombreux acteurs, cela relève donc d’une véritable gymnastique administrative pour connaître la position exacte de sa livraison.…

WhatsApp a reçu de nombreuses demandes concernant la mise en place d’un paramètre permettant de donner son accord avant d’être ajouté à une discussion. Dorénavant, c’est chose faite. L’application vient de publier un correctif qui offre la possibilité de choisir qui peut vous ajouter aux discussions de groupe. Pour activer cette nouvelle fonctionnalité, c’est très simple, il suffit de : Ouvrir WhatsApp et aller dans Paramètres > Comptes > Confidentialité. Sélectionner Groupes et choisir l’option qui vous convient le mieux. La première invite l’utilisateur qui vous ajoute à envoyer d’abord une invitation que vous pouvez approuver : – Personne (cela empêche quiconque de vous ajouter à un groupe sans invitation) – Mes contacts (seuls vos contacts peuvent vous ajouter à un groupe sans invitation) – N’importe qui (n’importe qui peut vous ajouter à un groupe sans invitation) Afin de préserver sa vie privée, il est conseillé de choisir l’une des…

Send this to a friend