sécurité : toute l'actualité sur siecledigital.fr

sécurité

Samedi soir, le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé sur Twitter la création d’un commandement consacré à l’espace. Pour lui, il s’agit d’un domaine essentiel, dans lequel les opérations militaires sont devenues nécessaires au vu des actes de certains pays. Plusieurs nations testent actuellement des missiles antisatellite, il paraît donc logique de protéger nos satellites de cette militarisation de l’espace. Un grand commandement de l'espace sera créé en septembre prochain au sein de l'Armée de l'air. Celle-ci deviendra à terme l'Armée de l'air et de l'espace. pic.twitter.com/Cnhlc7Eevs— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) 13 juillet 2019 Ce tweet résume le discours que le président a tenu à l’Hôtel de Brienne. Au cours de ce dernier, il a déclaré : « Pour assurer le développement et le renforcement de nos capacités spatiales, un grand commandement de l’espace sera créé en septembre prochain ». De ce fait, l’armée de l’Air deviendra « l’armée…

D’après The Guardian, un groupe d’extrême droite allemand aurait utilisé des données provenant de fichiers de la police et de l’armée, pour établir une liste de personnes à abattre. Parmi les noms inscrits sur cette liste, nous retrouvons des personnalités de gauche du pays, ainsi que des pro-réfugiés. D’après les autorités, le groupe d’extrémistes s’apprêtait à passer à l’action et à perpétrer un attentat d’une ampleur inédite. Un groupe néonazi, lié à la police et à l’armée Les informations précisent que le groupe d’extrême droite, du nom de Nordkreuz, à l’origine de cette liste aurait également stocké des armes et commandé des sacs mortuaires. Les médias allemands s’accordent pour dire qu’ils s’apprêtaient à passer à l’action. Le plus inquiétant dans cette affaire est certainement le lien qui existe entre la police et les terroristes. En effet, le groupe d’extrême droite a pu accéder directement à des fichiers, normalement secrets. Une…

Les utilisateurs du service de stockage Microsoft OneDrive bénéficieront bientôt d’une nouvelle fonction de sécurité intitulée « Personal Vault », soit « coffre-fort personnel » en français. Cette dernière leur permettra de mieux protéger leurs données via un système d’authentification à double facteur, comme une empreinte digitale ou un code à usage unique. Ce système pourrait bien être la solution adéquate pour contrer les hackers. Une sécurité optimale pour contrer les cyberattaques Personal Vault sera accessible par l’utilisateur uniquement avec une étape supplémentaire de vérification d’identité, telle qu’une empreinte digitale, un visage, un code PIN, ou bien un code d’authentification à deux facteurs qui lui sera envoyé par mail ou message. Ce dossier sécurité apparaîtra à côté des autres dossiers de l’application OneDrive, et se verrouillera automatiquement au bout d’un certain temps d’inactivité, nécessitant l’entrée d’un second facteur d’authentification, que ce soit depuis un ordinateur ou un smartphone. Une zone privée dédiée aux documents…

Un incident technique est survenu pour les clients la Poste. Ces derniers n’avaient pas seulement accès à leurs comptes, mais à plusieurs comptes de personnes inconnus. Une situation compliquée pour garantir la sécurité des comptes clients la Poste. Un accès non contrôlé aux comptes clients En se connectant, certains utilisateurs ont eu la surprise de ne pas arriver sur leur espace privé, mais plutôt sur celui d’une autre personne. En rafraîchissant la page, les usagers seraient tombés sur un compte différent du premier. Une situation délicate qui remet en question l’ensemble de la sécurité appliquée par l’entreprise la Poste. Par ailleurs, en quelques minutes, cet incident a réussi à atteindre près de 2928 comptes. Il était donc possible pour celui qui tombait nez à nez avec un nouveau compte d’accéder aux factures ou encore aux commandes passées par l’usager principal du compte. Une perte de crédibilité et de confiance Il…

Sauf piratage réussi et d’un niveau dépassant l’entendement, il n’est pas possible que votre iPhone vous filme en permanence. C’est pourtant ce que soutient le ‘hacker’ Rabbin des bois dans une vidéo diffusée par Melty. Des propos qui vont réveiller une peur non justifiée chez un public crédule, à cause d’un argument farfelu. Au début de la vidéo, le hacker explique que « si tu vas sur photo, t’appuies sur Live, il te montre trois secondes avant. » Avant de répondre à une question bien sombre : « Comment est-ce que l’iPhone il sait que tu vas prendre la photo ? Il ne sait pas, donc il filme tout le temps. Il n’y a plus rien qui est privé, la vie privée ça n’existe pas, c’est une sombre illusion. » Comment fonctionnent les Live Photos sur iOS Ce format de photo est arrivé avec la sortie des iPhone 6S et…

Depuis nos premières expériences sur Internet, nous croisons des CAPTCHA dans bien des situations. Pour s’inscrire sur un site, pour publier un message sur un forum ou à la fin d’un article, ou d’une manière plus générale, à la fin d’un formulaire. Il a pour missions de bloquer les entrées envoyées par des robots, visant à diffuser du spam. Aujourd’hui ce terme est une marque commerciale, non déposée par Google, mais par l’Université Carnegie-Mellon, située à Pittsburgh aux États-Unis. Que veut dire CAPTCHA ? CAPTCHA est l’acronyme de Completely Automated Public Turing test to tell Computers and Humans Apart. En français, cela donne grossièrement : test public de Turing complètement automatique ayant pour but de différencier les humains des ordinateurs. Quoi qu’il en soit, le détail de l’acronyme prouve sa finalité : bloquer les action robotisées. Le terme a été inventé en 2000 par Manuel Blum, Luis von Ahn, et…

Suite à l’instauration de nouvelles directives à son règlement, YouTube a bloqué l’accès à des vidéos d’Hitler. Cela pose un réel problème aux professeurs d’histoire. Comme le précise The Guardian : aux yeux du réseau social, ces professeurs enfreignent les nouvelles directives interdisant la promotion du discours haineux. Dans sa politique de sécurité, YouTube devrait être capable de différencier un professeur d’histoire d’un néo-nazi. Alors que des enseignants tentent d’éduquer leurs élèves sur le fascisme, pour que justement, ils n’aient plus jamais envie de revivre ça et qu’ils se battent pour que la haine ne gagne plus jamais, YouTube prévoit de leur bloquer l’accès à certaines vidéos. Le réseau social applique sans détours ses nouvelles directives : « les contenus liés à Adolf Hitler, sont forcément promoteurs de haine ». Pourtant non. Du côté des professeurs aussi, les usages ont changé. Alors que les générations d’étudiants précédentes pouvaient visionner de vieux documentaires…