sécurité

Facebook se retrouve une nouvelle fois au cœur de l’actualité, accusé d’avoir payé une agence de relations publiques pour rédiger des articles critiques sur ses concurrents, en visant Google et Apple en particulier. Annoncé par le New York Times, dans un rapport général sur les deux dernières années de Facebook, Definers Public Affairs aurait donc écrit, à la demande du réseau social, plusieurs articles pour nuire à ses concurrents. Ils auraient ensuite été diffusés sur NTK Network, un portail d’information américain. Le réseau social aurait cherché à les préjudicier pour minimiser l’impact médiatique du scandale russe lors de la dernière campagne électorale américaine ou encore Cambridge Analytica, qui ont contribué à entrainer Facebook dans la tourmente en 2017. Definers Public Affairs aurait également poussé des journalistes à chercher des connexions entre George Soros, un milliardaire financier ennemi de Facebook, et les groupes ayant protestés contre l’entreprise aux auditions…

Ron Masas, chercheur en sécurité chez Imperva, a découvert que les résultats de recherche sur Facebook n’étaient pas correctement protégés contre les attaques de falsifications de requêtes intersites (CSRF). En d’autres termes, cela veut dire qu’un site web aurait pu soutirer certaines données sur les profils des utilisateurs Facebook qui auraient eu à ce moment-là leur profil connecté dans un autre onglet. Ron Masas a démontré comment un site web mal intentionné aurait pu utiliser IFRAME et récolter en silences toutes les informations souhaitées sur les profils. Il déclare que « cela a permis à l’information de traverser les domaines, ce qui signifie essentiellement que si un utilisateur visite un site web particulier, un attaquant peut ouvrir Facebook et recueillir des informations sur l’utilisateur et ses amis ». Il ajoute que les sites internet malveillants auraient pu usurper l’identité des utilisateurs et mettre des « j’aime » sur des pages…

La Chine utilise près de 170 millions de caméras de vidéosurveillance, un chiffre impressionnant qui révèle une intention ferme de progresser au niveau technologique. La reconnaissance faciale est régulièrement utilisée en Chine, mais aujourd’hui, une toute nouvelle performance vient d’apparaître, la « reconnaissance de démarche ». La start-up d’IA Watrix est à l’origine de cette innovation technologique. Une start-up tournée vers l’intelligence artificielle. Cette start-up travaille sur l’intelligence artificielle spécialisée dans la vision par ordinateur, plus précisément, dans la reconnaissance physique. Grâce à la récolte de 14,5 millions de dollars pour financer ses recherches, cette entreprise a pu approcher la reconnaissance physique d’un humain. En effet, sa technologie va permettre de reconnaître une personne jusqu’à 50 mètres de distance, qu’elle soit de dos ou de face. Associé à la reconnaissance faciale, cette innovation est d’ores et déjà utilisée par les services de protection civile. Ce progrès technologique offre donc à la police…

Tandis que la mise à jour iOS 12.1 a eu lieu en début de semaine sur les appareils Apple, des chercheurs en sécurité ont découvert un moyen de contourner le lockscreen. Cela permet d’avoir accès à tous les contacts sur un iPhone avec la possibilité de faire un appel FaceTime et même d’afficher toutes les informations sur des contacts, sans mot de passe. Cependant, ça ne fonctionne que sur iOS 12.1. Pour ce faire, deux téléphones sont nécessaires, l’un des téléphones doit appeler l’autre puis, la personne doit, faire basculer la conversation en FaceTime. Il suffit ensuite d’ajouter une personne à l’appel, et l’iPhone ouvrira alors la liste des contacts. Cependant, le hacker a tout de même besoin d’avoir le téléphone sous la main, mais cette technique, pour le moins assez simple à effectuer, ne requiert aucune connaissance technique ni même de matériel informatique. Néanmoins, pour vous protéger, le temps…

Le constructeur automobile de Palo Alto, Tesla, vient tout juste de réagir sur la possible conception d’un « mode chien » concernant ses derniers modèles de voitures électriques. Créée en 2003, l’entreprise Tesla est représentée par ses fondateurs : Elon Musk, Martin Eberhard, Marc Tarpenning, JB Straubel et Ian Wright. Le plus connu des dirigeants est Elon Musk, créateur de Paypal et de SpaceX, ses inventions et sa détermination à performer l’amène souvent à être comparé au feu Steve Jobs. Une réaction intéressante sur Twitter Suite à un message d’un des consommateurs Tesla sur Twitter, Elon Musk a annoncé la mise en place d’un système de protection pour les animaux de compagnie. En effet, la chaleur augmente beaucoup plus rapidement dans un habitable relatif à celui d’une voiture. Il est important de noter qu’un programme de limitation de température existe déjà chez les modèles possédant la mise à jour v.8 du logiciel…

La sécurité en ligne, c’est l’une des priorités de Google. La firme américaine s’associe à la National Parent Teacher Association pour proposer des kits baptisés #ItsCoolToBeKind et permettre aux enseignants et aux parents d’expliquer plus facilement les sujets concernant la sécurité en ligne. Ce kit sera distribué par le biais des écoles ou des associations de parents. Une partie de cet outil sera toutefois disponible avant la fin de l’année sur internet. Il y a quelques mois, nous vous expliquions déjà comment Google tente de lutter contre le phishing. Une technique qui consiste à faire croire à la victime qu’elle s’adresse à un tiers de confiance afin de lui soutirer des informations personnelles. Aujourd’hui, le géant américain s’intéresse aux enfants et pense que la prévention dès le plus jeune âge peut être la solution pour plus de sécurité sur internet. Sur son blog, Google précise que le kit est à disposition des parents…

Alors que 50 millions d’utilisateurs de Facebook ont été impactés par la faille de sécurité, en Europe c’est un peu moins de 5 millions d’utilisateurs qui ont été touchés, d’après la Commission irlandaise de protection des données. UPDATE Facebook data breach – @DPCIreland understands that the number of potentially affected EU accounts is less than 10% of the 50 million accounts in total potentially affected by the security breach. DPC Ireland statement beneath. #dataprotection #GDPR #EUdataP pic.twitter.com/oSfGy6DP2S — Data Protection Commission Ireland (@DPCIreland) 1 octobre 2018 Une annonce qui risque d’être lourde de conséquences pour le réseau social de Mark Zuckerberg. En effet, en mai dernier est entré en vigueur le Règlement Général sur la Protection des Données. Même si Facebook a tenté de s’y conformer en mettant par exemple en place un nouveau centre de confidentialité, le réseau social pourrait payer une amende pouvant atteindre 1,63 milliard de dollars de…

Send this to a friend