Algorithme

Quand les algorithmes se trompent ou dévient de leur mission première, nous n’avons pas les outils nécessaires pour nous défendre et pour prouver qu’ils sont dans l’erreur. Voici la conclusion d’un nouveau rapport publié dans AI Now et réalisé par des chercheurs sur l’intelligence artificielle appartenant à un groupe de recherche regroupant des employés de Microsoft et Google, affilié à l’Université de New York. Les algorithmes font leur apparition dans tous les domaines. On apprenait récemment que le monde du sport se dotait d’un outil d’intelligence artificielle pour un dépistage plus précis afin de lutter contre le dopage. Les chercheurs précisent que « le grand public n’a pas les outils nécessaires pour tenir ces systèmes responsables lorsqu’ils échouent ». Ce sont très clairement les défis sociaux et les potentielles inégalités à venir qui sont pointées dans ce rapport. Pour faire face à ces défis technologiques, les chercheurs ont formulé dix recommandations, dont une demande de…

Ce sont les fidèles de la « première heure » et les community managers qui vont être heureux. Twitter a annoncé dans une suite de Tweets, sur le compte @TwitterSupport, une fonctionnalité permettant de reprendre un peu le contrôle sur votre fil d’actualité d’ici les prochaines semaines. Une manière de passer outre l’algorithme mis en place en 2016 et qui avait suscité, comme pour chaque réseau social, une levée de boucliers de la part des professionnels. 1/ We’re working on new ways to give you more control over your timeline. But first, some context: Twitter helps you see what’s happening by showing the best Tweets for you based on your interactions.https://t.co/H5nuhQy3r2— Twitter Support (@TwitterSupport) 17 septembre 2018 Pour rappel, l’intégration de l’algorithme de Twitter sur le fil d’actualités avait eu pour conséquences de supprimer l’ordre d’apparition chronologique des Tweets, par la mise en avant de publications dont le réseau social juge pertinent…

Les chercheurs du CSAIL, le laboratoire d’informatique et d’intelligence artificielle du MIT, veulent concevoir des voitures autonomes capables de changer de voie comme le ferait n’importe quel conducteur. Leurs travaux autour d’un nouvel algorithme ont été présentés lors de la dernière conférence internationale sur la robotique et l’automatisation. Comment imaginer une bonne intégration des voitures autonomes dans le flux des usagers de la route si celles-ci ne sont pas en mesure d’agir comme le ferait un conducteur en présence d’un véhicule qui roule trop lentement par exemple  ? Voici sans doute l’une des questions que se sont posées Alyssa Pierson, Daniela Rus, Sertac Karaman et Wilko Schwarting avant de démarrer leurs recherches d’après le blog du MIT . En effet, les premiers modèles de voitures autonomes, qui ont été testés, ne semblent pas vraiment à l’aise avec le concept de changement de voie sauf lorsque cela est absolument nécessaire pour éviter…

C’est à travers plusieurs échanges avec des professionnels du marketing, avec des social media managers ainsi que des étudiants parmi mes interventions que j’ai remarqué que le terme et la notion liés aux algorithmes n’étaient pas toujours compris ou appréhender. Moi-même, j’ai mis du temps à cerner ce sujet qui nous concerne tous. Que nous soyons utilisateurs, consommateurs de services comme les moteurs de recherche, les applications de streaming audio, les vidéos à la demande, ou encore les applications de rencontre. D’où cet article « guide » pour vulgariser au mieux la notion sans chercher à expliquer scientifiquement. Je laisse ça à d’autres spécialistes qui seront beaucoup plus compétents. Qu’est-ce qu’un algorithme ? Commençons par le b.a-ba avec une définition pragmatique du terme algorithme en se basant sur le dictionnaire Larousse. Voici ce que les Sages en disent : Un ensemble de règles opératoires dont l’application permet de résoudre un problème énoncé…

Les algorithmes sont un sujet d’étude controversé, car fascinant. Je l’ai encore remarqué lors d’une intervention à l’évènement Cap’Com de cette année regroupant le réseau de la communication publique. Nommée « Comment fonctionne les algorithmes ? », les règles (connues) impactant notre utilisation des services comme Netflix peuvent paraître anecdotiques ou encore superflues, mais ô combien impactantes sur les résultats. C’est justement ce que l’on pourrait se dire en voyant le travail de recherche fait par le service de streaming sur les illustrations d’un film, d’un documentaire ou d’une série. Avec un catalogue couvrant des milliers de titres et une base de membres diversifiée couvrant plus de cent millions de comptes, il est crucial de recommander les titres qui conviennent parfaitement à chaque membre. – Artwork Personnalization at Netflix sur Medium. La force de Netflix, comme de Facebook ou de Google, réside dans la personnalisation de ses recommandations. C’est d’ailleurs ça qui…

Si vous vous demandez l’origine de ce titre en le voyant passer dans vos actualités, c’est parce qu’hier nous avions rédigé sur Google et son algorithme permettant de supprimer les filigranes des banques d’images. Lire l’article : Google crée un algorithme pour supprimer les filigranes des photos de bibliothèques. Pour résumer brièvement, Google avait exploité la similitude des filigranes apposés sur les photographies protégées pour créer un modèle afin de les supprimer automatiquement : Mais ça c’était avant (ou en collaboration pour promouvoir) la parade d’une des plus grosses banque d’images : Shutterstock. 24 heures seulement après l’annonce de Google, elle présente une solution pour protéger ses droits face aux dérives. Pour cela elle a utilisé « une faille » du machine learning qui développe un algorithme en comparant les similitudes afin de créer un modèle de base. Les formes (du filigrane) varient selon l’image et incluent les noms des…

Toute information sur l’ algorithme de Facebook est une denrée précieuse pour le social media manager et autres growth hacker en puissance. La dernière information va dans ce sens : l’impact des Réactions et d’un Like au sein de la portée des publications. Il y a quelques mois déjà, nous présentions à travers un article le fonctionnement de cet algorithme. Nous avions pu voir que de nombreux éléments entraient en jeu dans le classement des publications sur les différentes timelines des utilisateurs. Mais pas plus tard que cette semaine, Facebook a annoncé un nouvel indicateur dans la prise en compte de EdgeRank (le nom donné à l’ algorithme) : le poids différent dans l’équation selon un Like ou les Réactions. Il s’avère que les Réactions aient plus de poids dans l’algorithme de Facebook par rapport au Like, qui reste le symbole même de la plateforme sociale. Les Réactions sont apparus sur Facebook en février 2016…

Send this to a friend