drone

La compagnie américaine Vtrus a dévoilé des drones capables de surveiller les entrepôts et les usines afin de faire des vérifications. À ce jour, l’inspection de tels bâtiments professionnels demande de nombreuses ressources, que celles-ci soient en lien avec le temps, l’argent, ou le personnel. De fait, l’entreprise Vtrus s’est tournée vers le développement de drone dont la mission est justement d’effectuer des rondes dans les usines et les entrepôts. Dévoilés à TechCrunch, les appareils volants exploitent la vision d’ordinateurs afin de voler dans ce type d’environnement intérieur. De la même façon, les drones sont en mesure de cartographier les zones de surveillances pour qu’elles puissent être analysées par les utilisateurs concernés. Baptisé ABI Zero pour l’instant, le drone de Vtrus est équipé de caméras RVB ordinaires à 360 caméras et de plusieurs capteurs. Les appareils peuvent rester en vol durant une dizaine de minutes avant de se poser sur…

Zephyr Airbus Drone
Une attaque de drones au Vénézuéla

Future Flight Consortium, composé de 13 membres a annoncé avoir été choisi par l’Autorité de l’Aviation Civile et le Ministère des Transports de Singapour pour créer un système de contrôle du trafic aérien pour les drones à Singapour. Depuis plusieurs mois maintenant, les drones envahissent le ciel du pays c’est pour cette raison que l’AAA et le Ministère ont en novembre dernier demandé le développement de la gestion du trafic des drones, car « le cadre réglementaire actuel n’est pas à la hauteur lorsqu’il s’agit des drones et de leurs applications ». Le système proposé par le consortium va permettre d’effectuer des vols en visibilité directe, c’est-à-dire que les vols contrôlés à distance vont être autorisés. Pour le moment, les tests se limitent à un seul lieu, dans le quartier des affaires One North. Les membres du FFF dirigés par la startup Garuda Robotics vont ainsi collaborer pendant deux ans en…

drone projet Wing
drone foule

La dernière édition du TIME’s magazine intègre un dossier sur les drones et la place qu’ils occupent et qu’ils vont occuper dans la société. Histoire de ne pas faire des choses à moitié, le TIME a collaboré avec Intel pour faire coller 958 drones et reproduire sa couverture historique. Intel n’en est pas à son premier coup d’essai. La société a développé une technologie permettant de faire voler des drones qui sont synchronisés les uns aux autres. De cette manière, ils peuvent dessiner différentes formes dans un formidable ballet. Ça avait été le cas avec Disney en novembre, puis en février pour le Super Bowl. Pour le TIME, Intel a créé l’un des plus grands shows de drones pour recréer une couverture de 100 mètres de haut constituée de 958 appareils avec une lumière de couleur rouge, ou blanche. Le résultat final est réussi. Le magazine sera diffusé à partir…

MIT drone albatros
RoboFly : le premier robot de la taille d'un insecte, volant sans fils

En avril, environ 4 000 employés du groupe Alphabet (maison mère de Google) ont signé une lettre adressée à Sundar Pichai, qui a ensuite été publiée par le New York Times. Dans ce courrier, les employés s’opposent à un projet développé en collaboration avec le Pentagone et demandent un arrêt immédiat des travaux. Un mois s’est écoulé, mais Google a poursuivi l’avancée du projet Maven, débuté au mois de mars 2018. Il s’agit pour le géant de créer une intelligence artificielle capable d’analyser les images des drones du Pentagone. À ce sujet, Eric Schmidt, ancien PDG de la firme, avait déclaré : « il y a une inquiétude générale dans la communauté de la technologie d’une certaine manière le complexe militaro-industriel utilisant leurs trucs pour tuer les gens de manière incorrecte. » Google n’ayant pas modifié ses projets, plusieurs employés ont rendu leur tablier. Leur motivation porte logiquement sur une…

ingénieur chiot drone
Google CyArk

De nombreux employés de Google ont signé une lettre adressée au PDG d’Alphabet, Sundar Pichai afin de réclamer l’arrêt du projet Maven. Pour rappel, le projet Maven consiste en une collaboration entre la firme américaine et le Pentagone. Si peu de détails sont publics, l’on sait néanmoins que Google aide l’entité américaine à développer une intelligence artificielle destinée aux drones. Grâce à la technologie baptisée TensorFlow, le Pentagone peut améliorer ses analyses des images et vidéos prises par drones. Lorsque le projet a été révélé en mars, plusieurs employés s’opposaient déjà à un tel partenariat, en raison du fait que les finalités de la technologie sont inconnues. Surtout, elle pourrait très bien être utilisée en temps de guerre. À l’époque, Google avait déjà tenté de rassurer en indiquant que les usages de ces outils seraient « non offensifs ». La compagnie avait également précisé le but de sa technologie, soit…

La compagnie espère ainsi conquérir le marché américain
Amazon Prime Air livraison

À l’occasion du CES 2016, de nombreuses personnes ont découvert le drone taxi EHang,  un drone autonome capable de transporter une personne d’un endroit à un autre. Hier, la firme chinoise a partagé une vidéo de plus de sept minutes dans laquelle on voit le drone volé, avec de vraies personnes à l’intérieur. https://www.youtube.com/watch?time_continue=47&v=Mr1V-r2YxME Pendant plus de 1 000 jours de R&D, 150 ingénieurs ont travaillé sur le projet afin de l’améliorer. Ils ont ainsi effectué plus de 1 000 tests de vols pour obtenir le résultat parfait. Le drone a été testé en personne par son fondateur : Huazhi Hu, ainsi que l’adjoint au maire de Guangzhou, Wang Dong. Il est aujourd’hui capable de réaliser des vols de 23 minutes. Aucune date sur la disponibilité du produit n’a été dévoilée.  Les questions de règlementation vont jouer un rôle important pour la commercialisation de ce drone dans différents pays. L’année dernière Dubaï…

Drone Anti-Drones
Le drône de KFC

Grâce à l’utilisation d’un drone, deux nageurs coincés dans des courants dangereux ont pu être sauvé de la noyade. Les dangers sont nombreux dans les mers de l’Australie, outre les courants, il peut aussi y avoir des requins. Pour ces raisons, le pays a investit dans un système permettant de faire la différence entre requin et dauphin afin de pourvoir agir en conséquence. Là où un humain possède une précision de 20 à 30%, celle du drone s’élève à 90%. De cette façon, bon nombre de situation dangereuse pourront être évitées. L’Australie réitère donc en utilisant un drone pour effectuer un sauvetage de première classe. Alors que deux nageurs se débattaient dans les dangereux courants blancs de la Nouvelle-Galles du Sud, un drone a été envoyé afin de filmer la situation et d’aider les baigneurs. Pour cela, l’appareil s’est rendu au-dessus de l’endroit où se trouvaient les deux nageurs et…

boeing dévoile un drone cargo pour transporter des marchandises
Un drone "géant" capable de transporter dans les airs 220 kg.

Send this to a friend