Zipline, une start-up californienne spécialisée dans les drones, a annoncé, ce mercredi 15 mars, un nouveau service de livraison pour tous les commerçants américains. Un client pourra recevoir son repas, ses produits ou encore ses médicaments via un système inédit de drones fonctionnant par pair. D'ici la fin de l'année, elle espère réaliser plus d'un million de vols.

Les restaurants SweetGreen feront partie des premiers clients de Zipline

Créée en 2014, Zipline s’impose rapidement en dehors des États-Unis. Entre 2016 et 2018, l’entreprise s’installe en Tanzanie, au Ghana et au Rwanda. Elle livre des médicaments et approvisionne en sang des centres médicaux. C’est en 2020, que l’entreprise parvient à pénétrer le marché américain à la suite d’assouplissements réglementaires sur l'utilisation des drones. Elle a signé un premier partenariat au pays de l’Oncle Sam avec Walmart pour livrer des produits médicaux et de bien-être. Deux ans plus tard, elle s’occupe aussi de livrer des produits à Intermountain Health, un service hospitalier combinant 33 hôpitaux, dans l’Utah.

Aujourd’hui, Zipline souhaite passer une nouvelle étape dans son développement aux États-Unis. Dans un communiqué de presse, elle a dévoilé un nouveau type de livraison destiné à tous les commerçants comme des restaurants, des pharmacies ou des supermarchés.

Son drone, baptisé Zip, ressemble à un avion. Il plane à environ 90 mètres au-dessus du sol et peut déployer un deuxième drone qui lui s’apparente à un zeppelin miniaturisé. Ce « droïde », c’est son nom, utilise des ventilateurs pour se stabiliser et des caméras pour éviter les obstacles comme des fils électriques ou des lampadaires. Lorsqu’il se pose dans le jardin, l’allée, le toit ou encore la pelouse du client, il ouvre une trappe pour déposer son colis. Il vient ensuite se ranger dans le Zip, qui retourne à son lieu de départ pour se recharger. Lorsqu’une nouvelle commande arrive, le personnel recharge le droïde.

Le Zip-Droïde de Zipline.

Le Zip-Droïde de Zipeline. Image : Zipline.

Cette association, nommée Zip-Droïde, est un processus extrêmement silencieux selon le cofondateur et PDG de Zipline, Keller Rinaudo Cliffton. Il ajoute que des « millions de foyers américains pourraient en profiter d’ici quelques années ». L’université du Michigan et Multicare Health à Washington l’utiliseront à partir de 2024 pour fournir des médicaments aux patients. SweetGreen, une chaîne de restaurant spécialisé dans les salades, fera également partie des premiers clients.

L’avantage écologique de Zip

L’entreprise de drone met en avant la praticité de son service mais aussi son faible impact écologique, « utiliser un véhicule à essence d’une tonne pour livrer un plat de moins de 2 kg est très mauvais du point de vue des émissions de CO2 » explique Keller Rinaudo Cliffton. Il ajoute « Nous pensons qu’il est très important que ce service soit offert d’une manière respectueuse de l’environnement ».

Ambitieuse, l’entreprise devra, tout de même, être attentive à la concurrence des mastodontes technologiques. Amazon développe depuis neuf ans son service de drone Prime Air. Wing, d’Alphabet, a lancé, en novembre 2022, le plus grand programme d’essai de drone aux États-Unis à Dallas. United Parcel Service, plus connu sous le diminutif d’UPS, teste également des drones pour livrer des colis. Selon Bloomberg, ces trois entreprises, ainsi que Zipline, sont les seules spécialistes à avoir reçu l’autorisation de la Federal Aviation Administration, équivalent de la Direction générale de l’aviation civile en France, pour être considéré comme transporteur aérien aux États-Unis.

Malgré cette certification, Zipline est toujours limité par les réglementations américaines. Au départ, le Zip ne pourra voler qu’à une distance où le drone est visible à l’œil nu, soit une centaine de mètres. L’entreprise espère rapidement recevoir une autorisation supplémentaire pour ne plus subir cette limite. Elle pourrait convaincre les autorités si l’entreprise réalise son objectif d’un million de livraisons d’ici fin 2023.