British Telecom engage une stratégie de diversification et se lance dans le secteur des drones. Désormais appelée BT, l'entreprise britannique signe avec Altitude Angel.

British Telecom veut construire une autoroute pour les drones

British Telecom et Altitude Angel travaillent ensemble, en tant que partenaires, depuis déjà deux ans. Il y a quelques jours, le géant des télécoms au Royaume-Uni a décidé d'aller un cran plus loin et d'officialiser un investissement de 5 millions de livres (5,7 millions d'euros) dans la start-up spécialisée dans les services de drones automatisés. Basée à Reading, l'entreprise Altitude Angel travaille au développement de nouvelles infrastructures pour automatiser les déplacements des drones au Royaume-Uni et accélérer leur démocratisation.

Ensemble, les deux entreprises vont collaborer pour « soutenir le développement de l'autoroute des drones dans le pays ». Un projet de couloir aérien long de plus de 200 kilomètres à l'Ouest de Londres, qui passe au-dessus de Reading, Oxford, Milton Keynes, Cambridge, Coventry et Rugby. Selon Les Échos, British Telecom doit apporter son expertise dans le déploiement des réseaux 4G et 5G « pour installer et maintenir sur ses mâts de télécommunication les antennes d'Altitude Angel ».

Ce couloir aérien deviendra le plus long réseau de ce type au monde. Sur le long terme, l'objectif est de créer un réseau reliant les grandes villes et les plus petites agglomérations, ainsi que les centres de transport et de livraison de colis à travers le pays. De son côté, Altitude Angel travaille sur un logiciel qui détecte et identifie les drones, tout en permettant aux drones de partager l'espace aérien en toute sécurité avec d'autres appareils volants.

Tom Guy, le directeur général du Hub chez British Telecom, a déclaré que « chez BT, nous soutenons des entreprises comme Altitude Angel, qui ont des idées qui changent la donne et qui veulent bénéficier de l'envergure d'un groupe comme BT et de notre approche agile ». Dans le cadre de cet accord, Dave Pankhurst, responsable des drones chez BT, siégera au conseil d'administration d'Altitude Angel. Il précise qu'ensemble, « nos deux sociétés vont mettre sur le marché des solutions de drones inégalées. Nous ouvrons le ciel pour répondre aux besoins réels des consommateurs et des entreprises ».

Depuis quelques années, British Telecom fait face à des vents contraires. Sous la houlette de Patrick Drahi, l'entreprise britannique voit dans la diversification de ses activités de nouvelles sources de revenus potentielles.