Google

Il y a quelques jours, Google annonçait avoir trouvé une solution pour afficher l’URL originale de ses pages AMP. La firme de Mountain View investi beaucoup de temps et d’argent dans le développement de ce format. L’année dernière, Google dévoilait pour la première fois une adaptation de ce format, en stories directement dans le navigateur. Il semblerait que les AMP Stories soient toutes proches d’être lancées. Récemment, AMP tenait une conférence à Tokyo. Au cours de la présentation, le projet open source à longuement évoqué les stories. D’après ses représentants, elles seraient assez similaires à celles que l’on trouve déjà sur Instagram. En plus d’occuper une place de choix dans les résultats de recherche, les AMP Stories peuvent être intégrées à une page, afin d’améliorer considérablement son SEO. AMP Stories now appears in a dedicated section in search results for general queries such as "things to do in Tokyo". It's…

Google vient d’annoncer la création de deux éléments d’interface pour faciliter l’utilisations de services tiers en replacement de Google Search et Google Chrome sur Android. Cette nouvelle suit une récente sanction de la part de la Commission Européenne qui jugeait qu’Android usait de son monopole pour favoriser les produits de sa maison-mère plutôt que des solutions alternatives. Ainsi, dès les prochaines mises à jour du système d’exploitation pour mobile, ou dès l’ouverture de Google Play pour les nouveaux utilisateurs. Ils verront apparaitre deux fenêtres leur proposant de choisir un moteur de recherche additionnel, puis un navigateur additionnel. Le terme additionnel sonne assez faux à mon goût, comme si des alternatives étaient proposées, mais qu’elles ne remplaceraient pas totalement celles de Google. La société invoquera probablement une raison technique. Comme vous pouvez le constater, des solutions relativement solides et/ou connues sont proposées. Un petit cocorico pour le moteur Qwant, mais vous…

Voilà une mise à jour qui va permettre de remettre de l’ordre sur le suivi des documents Sheets, Docs, et Slides qui s’avère parfois chaotique. Google va introduire une fonction pour vous permettre de contrôler qui a rejoint le document, si les commentaires sont nombreux, et s’ils obtiennent des réponses, entre autres choses. Des fonctionnalités qui devraient débarquer dans les prochaines semaines. Les utilisateurs de G-Suite vont désormais pouvoir mieux gérer leurs projets collaboratifs. Très bientôt, les possibilités de suivi sur la plupart des documents productibles via l’outil vont être améliorées. Il sera par exemple possible de savoir qui a vu le document dans sa dernière version. Pratique pour s’assurer que vos collègues ont bien relevé vos derniers ajouts. L’onglet « historique des partages » permettra de consulter à qui il a été partagé, par qui, et quel niveau d’édition est disponible pour chacun. Ainsi, il est possible de s’assurer…

Jusqu’à aujourd’hui, pour effectuer une recherche par date il fallait obligatoirement passer par le bouton « Outils », puis sélectionner le filtre « Date ». Dorénavant, Google propose une fonctionnalité bien plus rapide et plus précise. La firme de Mountain View intègre désormais les commandes « before » et « after » pour segmenter davantage sa recherche. Tout se passe dans le champ de saisi de la barre de recherche. Il suffit d’ajouter « before: … » ou « after: … » derrière la recherche pour obtenir les résultats parus avant ou après la date indiquée. En français, l’option fonctionne aussi. Par exemple, lorsque l’on saisit « Siècle Digital avant:2017 » on obtient toute l’actualité en rapport avec Siècle Digital avant 2017. Il est possible d’être encore plus précis en ajoutant le jour et le mois en plus de l’année, « gilets jaunes avant:17-10-2018 ». Pour obtenir des résultats encore plus précis,…

Wired a récemment découvert que de nombreux jeux, dédiés aux enfants, sur le Play Store de Google étaient en réalité très violents. Bien que ces derniers soient considérés comme sûrs. Ce n’est pas la première fois que l’on remarque que la plateforme de téléchargement a du mal à gérer ses applications. En fin d’année dernière, ce sont plus de 13 applications qui avaient été supprimées, parce qu’elles contenaient en réalité des logiciels malveillants. Deux jeux ressortent particulièrement du lot, soit « Mad Max Zombies » et « Baby Panda Dental Care ». Le premier, catégorisé en PEGI 3, incite les enfants à se battre contre des zombies, ce qui automatiquement, inclue du sang, voire beaucoup de sang. Le second quant à lui, permet aux enfants de s’improviser dentiste pour panda, jusque-là rien de bien choquant. Sauf que le graphisme est tel que retirer une simple dent de cet animal peut devenir traumatisant. Il existe…

Il s’appelle Ian Goodfellow, il y a quelques mois il travaillait encore chez Google, mais aujourd’hui c’est auprès d’Apple qu’il passe le plus clair de son temps. Cet éminent chercheur en intelligence artificielle s’est laissé séduire par l’appel du pied d’Apple, comme le rapporte CNBC. Une prise de taille dans le cadre de la bataille entre les géants technologiques pour s’emparer des meilleurs talents en IA. Tout le monde s’y intéresse, même McDonald’s mise sur l’IA pour personnaliser ses menus. Ian Goodfellow a rejoint le département des « projets spéciaux » chez Apple. Une section un peu secrète qui traite notamment les sujets de l’intelligence artificielle. Son profil LinkedIn nous indique qu’il est désormais directeur du machine learning chez Apple. D’ailleurs ce n’est pas la première fois qu’Apple pique un talent à Google. L’entreprise de Tim Cook se sert de Google comme d’un incubateur de talents en IA, pour s’assurer de leurs compétences…

Nous apprenons aujourd’hui via un article du MIT Technology Review que Google a mis fin à son comité d’éthique de l’IA. Alors qu’il n’avait même pas une semaine, le géant américain semble avoir décidé de repartir de zéro dans la fondation de cette assemblée importante. Cela viendrait du fait que plusieurs milliers d’employés de Google ont signé une pétition demandant la destitution d’un membre de ce comité. Le comité d’éthique de l’IA, ou plutôt « Le Conseil Consultatif externe sur les technologies avancées » qui doit « guider le développement responsable de l’intelligence artificielle » chez Google, ce ne sera pas pour tout de suite. Cette assemblée devait réunir 4 fois par an 8 membres, parmi lesquels des technologues, des philosophes et des économistes, mais elle est d’ores et déjà supprimée. Il semble que Google va repartir de zéro dans la fondation de ce comité. Le professeur Alessandro Acquisti avait…

Send this to a friend