travail : toute l'actualité sur siecledigital.fr

travail

Facebook travaille beaucoup avec des employés temporaires, qui touchent à tout dans l’entreprise. Leurs conditions de travail sont stressantes et ils sont sous-payés. Cependant, cela s’apprête à changer. Facebook va augmenter leur salaire, en particulier pour ceux s’occupant de la modération de contenus, qui vont également voir leurs conditions de travail s’améliorer. C’est une petite révolution en matière de pouvoir d’achat pour les travailleurs contractuels de Facebook. Très bientôt, ils seront payés environ 18€ de l’heure à San Francisco, New York, et Washington. À Seattle, ce sera 16€. Des augmentations conséquentes pour un travail qui était jusque-là payé 13,30€ de l’heure, et Facebook veillerait à établir des augmentations semblables pour ses employés à l’international. Les changements de salaire prendront effet au milieu de l’année 2020 aux États-Unis. Les personnes s’occupant de modérer du contenu seront encore mieux payées. À New York et Washington, elles toucheront presque 20€ de l’heure, à…

Les robots vont-ils s’emparer du monde et détruire nos emplois ? C’est une question à laquelle de nombreuses personnes tentent de répondre et qui suscite de nombreux débats. PwC vient de publier une étude qui conclut sur le fait que l’intelligence artificielle détruira autant d’emplois qu’elle n’en créera. Au Royaume-Uni en tout cas, 20 % des emplois seront automatisés d’ici 2037, mais 20 % d’emplois supplémentaires seront également créés. Plus globalement, l’étude estime que « 7 millions d’emplois existants devraient être supprimés, mais environ 7,2 millions devraient être créés ». Une différence de 0,2 million qui n’est pas négligeable. Dans le détail, les secteurs les plus impactés d’après l’étude seront les transports et l’industrie manufacturière. L’intelligence artificielle devrait ainsi « déplacer 38 % des emplois dans les transports et 30 % des emplois manufacturiers ». À l’inverse et grâce à l’IA, les secteurs de la santé et du travail social…

Les fondateurs du groupe WeWork ont décidé d’ouvrir une école élémentaire. Les cours proposés sont axés sur la bienveillance et l’entrepreneuriat. WeWork est en pleine expansion. Après avoir reçu un investissement de 4,4 milliards de dollars, ils ouvrent aujourd’hui une école. L’idée est venue de Rebekah Neumann, CBO (Chief Brand Officer) de WeWork. Avec son marie, ils cherchaient un établissement scolaire pour inscrire leur fille ainée. Aucune des écoles qu’ils ont vue ne leur convenait. Ils ont alors décidé d’ouvrir leur propre école élémentaire en accord avec leur façon de penser. Un esprit basé sur le travail collaboratif, l’ouverture d’esprit, la bienveillance et la nature. « Au cours des sept dernières années, nous avons vu WeWork et nos enfants grandir. Il est devenu clair que la passion, le dynamisme, la créativité, l’altruisme et l’émerveillement que nous recherchons tous les jours sont des traits que nos enfants possèdent naturellement, » nous précise Rebekah…

Pour ce vendredi, l’infographie parle d’un sujet sensible professionnellement : les réseaux sociaux au travail. On ne va pas se le cacher… Que ce soit sur les bancs de l’école ou derrière son post d’ordinateur, nous avons tous fait un tour sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Foursquare, etc.). Et non pour un projet scolaire ou professionnel. L’infographie que nous allons voir pose les faits sur les réseaux sociaux au travail. Elle est le résultat d’une étude auprès des managers en entreprise. Tout d’abord, l’infographie en question nous dévoile un chiffre intéressant (mais pas étonnant ): « 75% des entreprises utilisent les réseaux sociaux à des fins commerciales » Une donnée qui montre bien l’engouement des réseaux sociaux dans les affaires ces dernières années. Un engouement qui se définit dans une période de 1 à 3 ans. Cependant si Facebook, Twitter, … sont utiles pour les affaires de l’entreprise, ces derniers…

Send this to a friend