RH

Que ce soit dans notre quotidien ou dans notre vie professionnelle, les technologies d’automatisation des tâches chronophages ou à faible valeur ajoutée sont omniprésentes. Le secteur RH, qui est souvent le parent pauvre des évolutions, commence enfin à être bien loti et à rattraper son retard en la matière ; notamment grâce aux innovations de la HRTech. Ceci dit, 34%, c’est le pourcentage de professionnels du recrutement à ne toujours pas utiliser les outils d’automatisation des tâches simples pour recruter des candidats, tels que les ATS ou les multi-posteurs. Ce taux est encore plus élevé concernant les nouvelles technologies basées sur l’intelligence artificielle, pourtant, de plus en plus nombreuses. IA, Programmatique, Robotique… : qu’est ce l’utilisation de ces technologies apporte réellement au métier de recruteur ? L’automatisation simple pour faire gagner 14 jours de travail de recherche de candidats au recruteur ! De l’attractivité de la marque employeur à la…

Mazars, fort d’une marque employeur qui cultive une image décalée et innovante, a lancé une nouvelle opération de recrutement avec une web série via son compte Instagram @mazarsrecrute le 12 avril. Cette campagne de recrutement est 100% vidéo et se déploie sur Instagram, un des réseaux sociaux préférés des millennials, en vue de toucher de jeunes collaborateurs. Un recrutement innovant tout en restant humain Sur Instagram, réseau social à base de photo et de vidéo, les utilisateurs sont plutôt habitués à des publicités BtoC, or Mazars se démarque dans un premier temps avec une thématique moins abordée sur la plateforme : l’entretien d’embauche. Après un teaser soit dans le flux soit en stories, l’utilisateur est invité à se rendre sur le compte @mazarsrecrute pour découvrir une dizaine de vidéo d’entretien d’embauche peu commun et surtout plein d’humour vécu par un jeune diplômé, futur mazarien. Les vidéos illustrent des situations cocasses vécues…

Le South China Morning Post, un quotidien chinois a annoncé que le gouvernement chinois déploie une technologie permettant de surveiller et de lire les cerveaux afin de détecter les changements d’états émotionnels des employés. Pour le moment le système serait concentré sur les employés dans les chaînes de production, les conducteurs de transports publics, l’armée ainsi que certains patients dans le secteur médical. Dans l’entreprise Hangzhou Zhongheng Electric, les chaînes de productions sont comme dans les autres entreprises sauf que les casques/casquettes portées par les employés sont  capables de surveiller les ondes cérébrales des employés afin d’ajuster le rythme de production et les flux de travail. Ainsi en réduisant le stress mental, l’efficacité globale des travailleurs pourrait être augmentée en manipulant la fréquence et la durée des temps de pause. Dans les casques, se trouvent de légers capteurs sans fil qui permettent la surveillance des ondes cérébrales et la transmission des…

Le RGPD approche à grands pas ! La réglementation entrera en vigueur fin mai et de nombreuses entreprises comme Facebook par exemple, tentent de s’y conformer afin d’éviter les amendes administratives pouvant atteindre 20 000 000 EUR. À deux mois de la « deadline » et alors que Facebook est citée partout pour avoir mal géré les données de plus de 50 millions de personnes, Slack a décidé de faire une mise à jour de sa politique de confidentialité, qui ne va pas plaire à tout le monde. Je suppose que dans votre entreprise, vous êtes nombreux à utiliser Slack pour parler boulot dans des channels types #projets, mais que certains l’utilisent aussi pour parler à ce voisin de l’open space placé un peu trop loin et à qui vous racontez votre vie. Et bien méfiez vous, car grâce à cette mise à jour, votre employeur peut exporter toutes les données partagées…

Depuis toujours, le recrutement est au coeur des problématiques chez ENGIE mais voilà déjà plusieurs mois que le groupe mise désormais sur de nouveaux types de profils. Non pas par manque de talents, mais plutôt par conviction. Recruteur actif, le groupe a lancé au mois de mai une vaste campagne pour trouver ses nouveaux talents avec comme signature : vous êtres l’énergie dont le monde a besoin. Au-delà de la campagne, ENGIE recherche surtout le collaborateur idéal, en observant les compétences, et surtout les soft skills. Les soft skills, ou compétences comportementales sont des éléments qui intéressent de plus en plus les employeurs, peu importe la taille de l’entreprise. Loin du management, ou de la gestion de projet, ces compétences sont plutôt basées sur un savoir-être profond. On retrouve par exemple la confiance, l’empathie, l’audace, l’esprit d’entreprendre, le sens du collectif, ou encore la curiosité. À travers sa campagne publicitaire,…

WordPress reste à ce jour le CMS le plus utilisé à travers le monde, rassemblant à ses côtés une très importante communauté open-source. Elle se charge entre autre de son évolution et de sa sécurité, mettant régulièrement bon nombre de plugins à jour, à l’exemple de celui de Twitter en février. Avec ses 18 millions d’utilisateurs, dont Harvard Business Review, Facebook ou encore Samsung, WordPress a annoncé fermer ses bureaux à San Francisco. Et comme précisé dans le titre, ce n’est pas une mauvaise nouvelle ! Construit en respectant les codes esthétiques d’un loft, l’espace de travail comptait environ 1400 mètres carrés et incluait tables de ping-pong et gros canapés en cuir. Seulement, bémol : « cinq personnes viennent au bureau quotidiennement, » déclarait Matt Mullenweg, le PDG d’Automattic, société mère de WordPress. Depuis 2005, WordPress propose le choix du remote (télétravail) à ses employés, et il semblerait que ces…

La réalité de nos entreprises semble un peu loin des promesses de simplicité / élasticité / orchestration/ pay-per-use du cloud. Malgré des prévisions plus qu’enthousiastes, ce « tsunami technologique » parcours, en fait, comme toutes les innovations, les phases du Gartner Hype Cycle et ne déferle que progressivement sur leur IT. Pourtant, il ne fait de doute pour personne que ces technologies (fortement boostées par le mobile) peuvent révolutionner notre manière de consommer ces infrastructures et applications. Alors pourquoi, malgré l’offre pléthorique des éditeurs et constructeurs proposant des clouds privés, public ou hybrides, voit-on des entreprises encore dubitatives? La réponse est à la fois plus simple et plus complexe qu’il n’y paraît, on peut identifier 3 raisons principales : La sécurité et la localisation des données, qui, même si des solutions existent, restent les meilleurs moyens de tuer dans l’oeuf un projet cloud, Les équipes de la DSI et notamment les acteurs de…

Send this to a friend