Photographie

Kodak, Polaroid, ces marques mythiques qui nous rappellent notre enfance, jouent régulièrement la carte de la nostalgie pour faire leur grand retour. Cette année, au CES 2019, vous pourrez découvrir la nouvelle gamme Kodak Smile. C’est le nouvel appareil photo numérique Kodak Smile Instant Print qui retient notre attention. Il s’agit d’un appareil numérique de 10 mégapixels avec un viseur LCD, un minuteur de 10 secondes et un flash automatique devrait vous plaire. Nous sommes très proches du Polaroid Snap 2015, il s’agit aussi d’un appareil photo numérique de 10 mégapixels qui permet d’imprimer sur du papier Zink. Il y a deux ans déjà, Kodak était présent au CES 2017 avec sa fameuse caméra Super 8. Kodak relançait son produit mythique avec quelques options supplémentaires, notamment la possibilité de numériser les films capturés. Avait été également rajouté, une entrée et une sortie pour l’audio, un mini port HDMI, une entrée pour carte SD…

On vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre. La série photographique nommée « Re:Birth », met en scène des objets phares des années 80, restylisés au couleur des technologies dont nous ne pouvons plus nous passer aujourd’hui. C’est ainsi que les marques Google, Snapchat, Adobe, Facebook, Spotify et consort se retrouvent dans un univers où Internet n’existait pas, et certains des propres créateurs de ces firmes n’étaient même pas nés. I did tried a #twitter – but it didn’t make the cut pic.twitter.com/SXN82LfBMF — tom le french (@tomlefrench) 11 novembre 2018 C’est donc à Tom Le French que l’on doit l’ensemble de ces détournements. De son vrai nom Thomas Ollivier, basé à Londres, ce directeur artistique français, designer, et photographe ne cache pas sa passion des nouvelles technologies et a signé de nombreuses collaborations. Lors du projet artistique « Beats by Dre : The Pills », il avait même remporté…

La division smartphone de Sony continue d’afficher des performances peu impressionnantes, mais l’entreprise reste le leader du marché en termes de photographie. Sa dernière création, l’IMX586, un capteur photo pour smartphone. Ce dernier est, selon le fabricant japonais, la première caméra pour smartphone 48MP au monde qui capture des images avec une taille de pixels « ultra-compacts » de 0,8 micron. Ce qui fait de ce capteur le plus petit et le meilleur de l’industrie. Il faut savoir que les fabricants de smartphones proposent en général des capteurs photos à 12MP, et cette évolution du côté de Sony va lui permettre, selon un communiqué, « de rivaliser avec des appareils photo reflex haute performance, ce qui permet de capturer de belles images haute définition, même avec un smartphone ». Pour que la petite taille du capteur n’influe pas de manière négative sur la luminosité et sur le grain des photos, Sony annonce…

Des photos qui s’écoutent. Voilà l’étonnant projet de Cities and Memory. Baptisé « Sound Photography » il permet de créer des bandes-son pour les photographies. Le principe est simple, des volontaires envoient des photos de différents lieux dans le monde qui sont stockées dans une base de données. Des artistes choisissent alors une photographie et composent une musique inspirée par le cliché. « Sound Photography » regroupe plus de 500 artistes venant de 75 pays différents. À l’origine de ce concept se trouve un artiste d’Oxford, Stuart Fowkes passionné par le son et l’enregistrement des bruits du quotidien. Interviewé par The Verge, il revient sur sa fascination pour le son qu’il considère comme un « sens négligé ». Avec ce projet Stuart Fowkes veut transformer les sons du quotidien en quelque chose de purement artistique, amener les gens « à penser différemment le monde qui les entoure et la façon dont ils l’écoutent. » Sound of Photography fait d’ailleurs parti d’un projet…

Alors qu’Instagram pourrait prochainement intégrer les appels vidéo et audio à son application Direct, comme l’a remarqué Ishan Agarwal un lecteur de TechCrunch, ce dernier dévoile une autre fonctionnalité qui devrait prochainement apparaître sur l’application de partage de photos. Comme le rapporte le média américain, Ishan Agarwal aurait repéré dans les fichiers APK de la version Android de l’application, une icône laissant penser à mode portrait pour l’appareil photo des Stories, comme on peut le voir ci-dessus. Les utilisateurs pourraient ainsi réaliser des portraits intégrant des arrières plans ou différents effets d’éclairage.  Cette icône devrait apparaître sur le déclencheur de l’appareil photo Instagram Stories. Instagram a pour le moment refusé de commenter, comme lorsque la fonctionnalité de partage de GIF avait été découverte et lancée une semaine plus tard. Bien évidemment, Instagram pourrait décider de ne pas publier cette fonctionnalité et de continuer à la tester en interne ou tout simplement l’exclure.…

Les collaborations entre Google et MIT (Massachusetts Institute of Technology) sont fréquentes. Le premier étant un partenaire financier pour l’université et un vivier de futurs talents. Leurs travaux ont débouché sur un algorithme (et non une intelligence artificielle) permettant de retoucher instantanément une photographie prise avec son smartphone. La photographie de droite est le résultat obtenu par l’algorithme développé versus la photographie originelle, et la version HDR+ (Imagerie à grande gamme dynamique – ndlr). Ce genre de prouesse fait souvent l’actualité avec les travaux d’Adobe, ceux de Google et à travers d’autres applications. Ici, la différence, c’est l’instantanéité de l’algorithme contrairement aux autres technologies. Celui développé par Google et le MIT s’appuie sur les travaux d’un étudiant qui ont permis d’économiser l’énergie nécessaire au rendu. En effet l’amélioration en temps réel demandait beaucoup trop d’énergie au téléphone. Ce qui peut s’avérer problématique pour un téléphone portable en utilisation prolongée. En…

Après les « Smart Reply » dans Gmail et la volonté de la firme de Mountain View d’intégrer l’intelligence artificielle dans son écosytème, c’est au tour de son service et application Photos d’être au centre des discussions. Rien de disruptif, mais lors de sa conférence Google I/O, la firme a présenté une fonctionnalité qui pourrait bien arriver prochainement. Elle consiste à pouvoir détourer un élément spécifique d’une image tout en gardant intact les plans inférieurs : Pour les graphistes, cela ne représente absolument rien de nouveau. En effet, Photoshop (Adobe) l’avait déjà intégré dans sa Creative Suite 6. Cependant cela représente une belle avancée, car si Photoshop nécessite la main humaine pour avoir ce rendu, Google a réussi grâce à l’intelligence artificielle. Le géant serait en train de peaufiner cette fonctionnalité encore non disponible. Mais on peut s’attendre dans le futur, à une intégration dans son service Google Photos. Source.

Send this to a friend